AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

APRES les gilets JAUNES, des drapeaux ROUGES ou des chemises NOIRES ? 24 novembre 2018

Classé dans : Toutes — agir ensemble 30380 @ 19 h 49 min

 

Pour comprendre, pourquoi « les gilets jaunes » ? Prenons une analyse au hasard de nos lectures.

« Transition écologique : en France les 10% les plus riches émettent 4 fois plus de carbone que les 50% les plus pauvres…

La politique menée depuis 2017, celle des « efforts » demandés aux classes moyennes, voire populaires, alors que les plus fortunés s’enrichissent considérablement, ne peut déboucher que sur des sentiments d’injustice et de révolte dont s’est nourri le mouvement des « gilets jaunes ». La colère est d’autant plus forte et fondée que l’essentiel des taxes sur les carburants ne finance pas la transition écologique…mais permet notamment de réduire le déficit du budget de l’Etat accentué par les mesures fiscales prises en faveur des plus fortunés…

La loi de finance 2018 a contribué à la naissance des « gilets jaunes. Par son incapacité à dialoguer, par des décisions inadéquates, par une répartition injuste des efforts à mener collectivement, le gouvernement ne fait que récolter ce qu’il a semé. » (Pierre Merle, professeur de sociologie)

Ces « gilets jaunes » Médiapart nous les décrit au travers de barrages dans l’Eure.

« La hausse des carburants est oubliée.

Sur les ronds points on ne parle plus de carburant mais des vraies choses qui fâchent : la pauvreté, les jeunes sans horizon ou précaires à l’éternité, les retraités à la ramasse, la peur de plonger à son tour. Et surtout les salaires qui ne permettent pas de finir les mois.

Ici c’est la révolte de la France à 1 000 euros par mois, voire moins, pour vivre ».

Maintenant ce mouvement des « gilets jaunes » sur quoi peut-il déboucher s’il doit déboucher sur quelque chose ?

Le gilet jaune se découvrant une conscience de classe, va-t-il se transformer en drapeau rouge entraînant les pauvres et les classes moyennes afin de transformer ce monde d’inégalités et de souffrances ?

Rien n’est moins sur. L’idéologie dominante n’étant pas à la solidarité mais à la concurrence et la gauche porteuse d’un projet et d’une action de transformation sociale n’existant plus.

Par contre de ci de là, des propos racistes, des saluts nazis, des migrants livrés à la police par des gilets jaunes…créent un malaise, une réticence à leur endroit.

Encore marginale ou discrète dans ce mouvement, l’extrême droite s’infiltre, semble attendre son heure, sentant qu’entre elle et Macron il n’y a pratiquement plus rien. Pourrait revenir alors le temps des chemises noires.

Une troisième hypothèse existe, la plus probable. Le mouvement des « gilets jaunes » rappelant les jacqueries du temps des rois, il est possible qu’à court terme il n’est pas plus de résultats, mis à part un peu plus de désespoir et de rancœur dans la population. En attendant…

Car le pouvoir du monarque macronien,

par rapport au capitalisme financier, il laisse faire,

par rapport aux « gilets jaunes » il laisse pourrir.

Tant d’injustice et de mépris finiront-ils par se payer ?

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 46 18 novembre 2018

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 55 min

« Dans chaque église, il y a toujours quelque chose qui cloche. »

Jacques PRÉVERT

 

 

Il ne faut PAS CONFONDRE le Ras le bol fiscal avec l’INJUSTICE fiscale. 15 novembre 2018

Classé dans : Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 08 min

 

Lorsqu’on ne fait pas partie des 10% de français les plus riches, il ne faut pas parler de ras la bol fiscal mais d’injustice fiscale sinon on se fait avoir.

Dans le ras le bol fiscal on retrouve aussi bien le salarié au Smic que l’actionnaire du CAC40 ou le Pdg à plus de 5 millions d’euros de revenus qui râle contre les « charges »..

Et les baisses d’impôts concédées par le gouvernement qui « comprend » le ras le bol, à qui croyez-vous qu’elles profitent le plus ? A l’actionnaire et au Pdg bien sur.

Ainsi en 2018 la suppression l’ISF et l’instauration d’un taux uniforme sur les revenus du capital, ont fait gagner 4,5 milliards d’euros aux gros patrimoines.

Quant au budget 2019 de l’Etat il prévoit 18,8 milliards de baisses d’impôts pour les sociétés contre 6 pour les ménages (ménages qui comprennent les bénéficaires des cadeaux précédemment cités).

L’impôt est nécessaire mais l’injustice fiscale est devenue insupportable.

Cette injustice flagrante on la retrouve dans les recettes fiscales prévues pour 2019 :

  • les taxes, TVA et autres TICPE, payées par tout le monde représentent avec 147,3 milliards plus de la moitié des recettes (291,4 milliards)
  • l’impôt sur le revenu : 70,5 milliards, contre toute logique il est dégressif, les plus riches payent proportionnellement moins que les autres
  • l’impôt sur les sociétés, toujours en baisse ne rapportera plus que 31,5 milliards au budget de l’Etat.

Ce sont donc les plus pauvres, les revenus modestes et les classes moyennes qui avec les taxes assurent la plus grande part des revenus du gouvernement pour son budget. Le « nouveau monde » de Macron ressemblant de plus en plus, par sa fiscalité à l’ancien régime, à la monarchie qui ne vivait que de taxes ne touchant pas les privilégiés.

Et que dire de la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques (TICPE). En 2019 elle représentera 2,8 milliards d’euros d’impôts supplémentaires. L’écologie a bon dos, sur les 37,7 milliards de recettes attendues de la TICPE (somme supérieure à l’impôt sur les sociétés) seulement 7,2 iront à la transition énergétique.

Avec les taxes, un impôt sur le revenu non progressif et les cadeaux fiscaux pour les plus riches, ce sont les plus modestes et les classes moyennes qui assurent l’essentiel des recettes fiscales de l’Etat.

La baisse de la fiscalité, ajoutée à l’optimisation et à l’évasion fiscale des grandes sociétés industrielles et financières «plombent » le budget de l’Etat, si bien qu’il continue à être déficitaire ; près de 100 milliards de déficit sont prévus au budget 2019.

En conséquence le gouvernement s’endettera encore et réduira davantage les services publics (éducation, santé, solidarité…) nécessaires  aux plus modestes et aux classes moyennes.

Une double peine pour ceux qui supportent la plus grande part de la fiscalité.

Il est donc logique d’en avoir ras le bol de l’injustice fiscale.

 

 

 

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (35). 13 novembre 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 17 h 17 min

 

Grande stabilité au musée du Scribe (samedi 3 novembre)

Le 30 juillet dans une perle que nous avions intitulée « Plusieurs c’est pas beaucoup » nous reprenions un article sur Saint Christol du journal Midi Libre qui indiquait qu’au musée du Scribe « Plusieurs personnes ont participé à un atelier de calligraphie gothique ».

En fait elles étaient 2, « deux dames… deux élèves très appliquées sous l’œil vigilant du propriétaire des lieux et professeur »

Cette fois dans un grand article on apprend que «le Mercredi 31 un atelier a été organisé par le musée du Scribe » il s’agissait cette fois d’une  «Initiation à l’écriture en braille ».

On est saisi par la remarquable stabilité des stagiaires aux ateliers de ce musée, suivis cette fois encore par  « Deux personnes…Esteban et sa mamie » qui semble-t-il n’étaient pas mal-voyants , simplement « En vacances ».

En juillet sur la photo illustrant l’article il y avait les deux élèves avec « le propriétaire des lieux et professeur »

En novembre en photo il y a les deux stagiaires avec « le conservateur du musée ».

En fait c’est le même.

Deux c’est plusieurs mais « Plusieurs c’est pas beaucoup » (voir la Petite Perle 31) aussi ces ateliers sont peut-être déficitaires, dans ce cas une subvention ministérielle serait bienvenue et incontestablement méritée.

Terminons avec un petit calcul.

L’article du 3 novembre est important, pour 2 stagiaires il tient un quart de page. On se dit que si un jour le propriétaire-professeur-conservateur se retrouve face à 48 élèves, avec ce ratio, il ne faudra pas moins de 6 pages à la rubrique de Saint Christol de Midi Libre pour nous en faire le compte rendu.

Soit la totalité des pages que le journal consacre habituellement à l’ensemble des villages de la région cévenole.

Du jamais vu.

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 45 11 novembre 2018

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 48 min

« Honte à la gloire militaire

Honte aux armées,

Honte au métier de soldat qui change les hommes, tour à tour, en stupides victimes et en ignobles bourreaux. »

Henri BARBUSSE 

Le feu (Prix Goncourt 1916)

 

 

En guise de commémoration

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 9 h 04 min

Tu n’en reviendras pas toi qui courais les filles
Jeune homme dont j’ai vu battre le cœur à nu
Quand j’ai déchiré ta chemise et toi non plus
Tu n’en reviendras pas vieux joueur de manille

Qu’un obus a coupé par le travers en deux
Pour une fois qu’il avait un jeu du tonnerre
Et toi le tatoué l’ancien Légionnaire
Tu survivras longtemps sans visage sans yeux

On part Dieu sait pour où Ça tient du mauvais rêve
On glissera le long de la ligne de feu
Quelque part ça commence à n’être plus du jeu
Les bonshommes là-bas attendent la relève

Roule au loin roule le train des dernières lueurs
Les soldats assoupis que ta danse secoue
Laissent pencher leur front et fléchissent le cou
Cela sent le tabac la laine et la sueur

Comment vous regarder sans voir vos destinées
Fiancés de la terre et promis des douleurs
La veilleuse vous fait de la couleur des pleurs
Vous bougez vaguement vos jambes condamnées

Déjà la pierre pense où votre nom s’inscrit
Déjà vous n’êtes plus qu’un nom d’or sur nos places
Déjà le souvenir de vos amours s’efface
Déjà vous n’êtes plus que pour avoir péri

Louis ARAGON

(médecin auxiliaire pendant la guerre de 14)

 

 

Les M M M (11) N’en déplaise à Macron, Pétain n’est plus Maréchal. 10 novembre 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 12 h 31 min

 

Jugé en 1945 pour sa trahison et ses crimes, Philippe Pétain a été condamné à mort. Peine commuée en la prison à vie après la grâce du général De Gaulle.

Dans le même jugement il a été également dégradé, son titre honorifique de Maréchal lui a été enlevé, et il a été frappé d’indignité nationale

Ce jugement n’a pas été révisé.

Indignité nationale, l’expression est tout de même claire : un personnage indigne ne peut être associé à une fête ou à une commémoration nationale.

Pétain dégradé, son nom ne peut être accompagné ou précédé d’un grade ou d’une d’une distinction. C’est ce qu’oublient trop souvent journalistes ou personnalités politiques.

C’est ce qu’ignorent volontairement à l’extrême droite les nostalgiques du régime de Vichy.;

Mais quand Macron, président de la République, dit le 7 novembre « Le Maréchal Pétain…etc, etc,… » ce n’est pas une erreur, c’est une faute pour celui qui doit défendre nos institutions, la loi et la chose jugée de par laquelle Pétain n’est plus Maréchal.

 

 

Petite histoire familiale. 8 novembre 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 11 h 56 min

Mon arrière grand-père, Théophile, voulait être pasteur.
En 1914 il a été envoyé à la guerre laissant sa femme et ses 2 enfants. 
Promu officier il a été un héros a obtenu de nombreuses médailles dont la Légion d’honneur. 
Revenu à la vie civile, les horreurs qu’il avait vues lui ont fait perdre la foi. Il est devenu enseignant, s’est engagé chez les Francs maçons. Radical il a été élu à Montpellier puis a adhéré à la SFIO. J’ai encore sa carte.
En 1940 en tant que décoré de la Légion d’honneur on lui a demandé de jurer fidélité à Pétain. Il a refusé.

Il a été mis à la retraite anticipée à cause de son refus.
À la réception de sa notification il a eu un infarctus qui l’a tué.
Dans la famille nous considérons que c’est Pétain qui l’a tué comme il a tué en les faisant fusiller de jeunes mutins  pacifistes en 17 et comme il a envoyé des milliers de juifs à l’abattoir 
C’était un salopard qu’ il ne convient pas d’honorer de quelconque façon.

Suzanne Coulet

 

 

Dans notre Panthéon on choisit HENRI BARBUSSE. 7 novembre 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 09 min

 

Dans le cadre des commémorations du centenaire de la fin de 14-18 la Grande Guerre, Emmanuel Macron fait entrer Maurice Genevoix au Panthéon.

Nous respectons ce choix. Il est honorable. Cet écrivain qui obtiendra le prix Goncourt pour son roman Raboliot en 1925 a participé aux combats de la première guerre mondiale. Blessé en 1915 il racontera ses expériences du front. Il publiera un recueil de récits de la guerre en 1949 « Ceux de 14»

Ce choix est par conséquent justifiable.

Mais si nous pouvions choisir notre écrivain combattant c’est Henri Barbusse que nous accompagnerions au Panthéon.

D’une famille originaire des Cévennes, un hameau près d’Anduze, il combat en première ligne jusqu’en 1916.

Il écrit alors « Le feu » Un témoignage saisissant sur les horreurs de la Grande Guerre. Le réalisme de son œuvre provoqua les protestations du public de l’arrière mais l’enthousiasme de ses camarades de combat. Avec « Le feu » il reçoit le prix Goncourt 1916.

Henri Barbusse n’est pas resté qu’un témoin. Dès la prise de pouvoir par Hitler, il crée avec Romain Rolland le mouvement Amsterdam-Pleyel. Mouvement contre la guerre et le fascisme que rejoindra notamment Albert Camus.

En ces temps où les régimes autoritaires, voire fascisants se développent Henri Barbusse montrerait aussi la nécessité d’autres combats.

Mais Macron, pour le récit national qu’il veut nous raconter n’a besoin que de héros, affirme-t-il.

Et puis, tache indélébile, Henri Barbusse devint communiste, donc anticapitaliste, soit virtuellement un anti-Macron. N’écrivait-il pas « La liberté et la fraternité sont des mots tandis que l’égalité est une chose ».

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 44 4 novembre 2018

Classé dans : La citation de la semaine,Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 19 h 34 min

« Je hais les testaments et je hais les tombeaux. »

Charles BAUDELAIRE

Les fleurs du mal

 

12345...148
 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement