AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

L’HONNEUR et les MIGRANTS. 28 septembre 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 23 min

Au lendemain des accords de Munich, Winston Churchill lançait aux démocraties occidentales « Vous avez voulu éviter la guerre au prix de déshonneur. Vous avez le déhonneur et vous aurez la guerre ».

On pourrait le paraphraser en lançant aux chefs d’Etats et aux dirigeants de l’Union Européenne « Vous voulez éviter les migrants au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez les migrants ».

Nous avons le déshonneur de vivre dans une Europe où il existe à nouveau des camps où l’on enferme des personnes n’ayant commis aucun délit, mais qui font simplement valoir un droit naturel, énoncé par la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 qui indique que « Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien »

Nous nous déshonorons en acceptant l’enfermement de mineurs au mépris de droits de l’enfance, les entraves à la liberté d’aller et venir, en nous accoutumant aux régressions de la liberté d’expression ? du droit de contestation, de la remise en cause du droit d’asile…

Nos dirigeants politiques se déshonorent en faisant des migrants, des étrangers, des menaces pour les travailleurs autochtones, alors que c’est l’absence de droits, la dissolution organisée des protections sociales qui précarisent les salariés.

Ils se déshonorent en se pliant aux desiderata de l’extrême droite qui leur font refuser d’accueillir et de donner un pavillon à l’Aquarius, dernier bateau humanitaire en Méditerranée.

Et quelle infamie que de payer des gardes côtes libyens pour qu’ils fassent la chasse aux migrants. De s’appuyer sur ce pays en proie à la guerre civile où l’on trouve aujourd’hui des marchés aux esclaves, et où un jour des chefs de guerre empochent l’argent donné par l’UE pour bloquer les migrants qu’ils font payer le lendemain pour les laisser partir en mer.

Cette année 1728 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée. Avec l’attitude des pays européens « on peut parler de crimes de guerre en temps de paix » nous dit le romancier italien Erri de Luca. Car en rejetant toute fraternité l’Europe fait bien la guerre à ces malheureux.

Une guerre qui sera sans fin, qui ne pourra donner de vainqueur, pour la simple raison que les flux migratoires sont des phénomènes continus dans toute l’histoire de l’humanité.

De nos jours ces flux ne peuvent que se poursuivre, sinon s’amplifier à cause des guerres incessantes où nous prenons notre part, de la misère, des famines et un dérèglement climatique dont les conséquences n’en sont qu’à leur début.

Nous replier, nous enfermer ne nous protégera pas plus qu’un mur ou des barbelés peuvent nous préserver d’un tremblement de terre.

Première puissance économique, avec plus de 500 millions d’habitants,les membres de l’UE ont des capacités d’accueil bien supérieures au nombre de réfugiés et peuvent donner une réponse humaine à des problèmes humains.

Notre personnel politique, y compris certains à gauche, doivent cesser de fantasmer une invasion et de faire du réfugié un bouc émissaire.

Bouc émissaire à qui on fait subir une violence qui n’a d’autre but que de cacher la violence des injustices qui se développe à l’intérieur de notre société.

La réponse (théorique) au problème posé par ce moment de l’histoire se trouve pourtant dans notre devise républicaine :

Liberté de se déplacer,

Egalité de droits paour tous,

Fraternité enfin. 

Mais jamais cette devise n’a autant été une utopie.

 

 

 

Echo du Conseil. LES CHIFFRES CACHES de MIDI LIBRE. 24 juillet 2018

Classé dans : A propos du conseil....,Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 11 min

 

Le 16 juillet est paru dans Midi Libre un compte rendu de la séance du Conseil municipal de Saint Christol qui s’était déroulée le 12 juillet.

L’article est surtout consacré au débat engagé à propos de la construction de logements sociaux au Chemin des perdrix ( voir l’article « Ce n’était pas une petite erreur »).

Les lecteurs de ce journal n’ont rien du y comprendre.

Le problème important soulevé par l’opposition étant « la densité de logements » pour se faire une opinion il est nécessaire d’en connaître les chiffres. Or ce long article les oublie.

Les lecteurs de Midi libre ne sauront pas qu’il y aura 58 logements sur 1 hectare ce qui est excessif. Les municipalités précédentes avaient limité à 35 le nombre de logements sociaux dans un même espace pour éviter tous problèmes de concentration.

Craignant les réactions de mauvaise humeur des riverains, la municipalité a entouré le projet du plus grand secret tant qu’elle a pu.

Aussi, volontaire ou non, cette omission qui tronque l’information de l’essentiel lui évite le pire.

 

 

Besoin de fonctionnaires. L’EXEMPLE de la SECURITE PRIVEE. 7 juillet 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 17 min

Supprimer 120 000 fonctionnaires sur la durée de son quinquennat est un des méfaits annoncés par le Macron.

Cette orientation qu’avaient déjà lancée ses prédecesseurs est dangereuse. Elle délite l’Etat social aux bénéfice d’entreprises dont les profits passent avant le bien public. La sécurité privée est à ce propos exemplaire de toutes les dérives de cette évolution libérale.

Le 13 mai 2016 au moment de « l’Euro » nous écrivions dans l’article « Le monde merveilleux de la sécurité privée » qu’il y avait déjà en France 150 000 salariés de la sécurité privée pour 250 000 policiers et gendarmes. Ce rapport n’a fait qu’évoluer au détriment de la sécurité publique.

Or cette année une « alerte » a été lancée par la très libérale Cour des comptes qui tire à boulets rouges sur les entreprises de sécurité privées.

Elle dépeint un secteur qui connait des risques patents en matière de moralité et de fraude. Rien que ça.

Les nombreuse sociétés qui composent ce secteur se livrent une « concurrence sévère » en jouant sur une main-d’oeuvre « très peu qualifiée et mal rémunérée » ce qui n’est pas très sécurisant pour le public.

Le ministre de l’intérieur, Gérard Collomb, poursuit un mouvement de sous-traitance en déléguant au privé de plus en plus de missions de surveillances et de fouilles lors d’évènement sportifs ou culturels, apportant ansi à ces entreprises un quart de leur chiffre d’affaires.

Il existe un Conseil national des activités privées de sécurité (Cnaps) qui a pour principale mission la délivrance des cartes professionnelles permettant aux agents du privé d’exercer cette profession.

Mais la Cour des comptes doute de la fiabilité des enquètes administratives et s’alarme sur les risques de fraude concernant les agents du Cnaps.

L’aptitude professionnelle des postulants ne serait pas suffisamment vérifiée malgré les risques de fraude dans le secteur de la formation.

La Cour met en avant une « appréciation trop indulgente de la moralité » des postulants.

Des antécedents judiciaires tels que la conduite sans permis, la détention de cannabis, les violences conjugales ou encore l’escroquerie n’empèchent pas d’être admis comme agent de sécurité. Ce n’est pas rassurant.

Ce constat de la Cour des comptes fait peur. Un personnel peu qualifié, parfois douteux et/car sous payé par des entreprises mises en concurrence, ne saurait remplacer un service public et ses agents.

La cohésion sociale et le bon fonctionnement des institutions ont un besoin de fonctionnaires car leur mission première est l’intérét général.

Sous-traiter le service public n’est que le maltraiter la sécurité en est la preuve.

 

Sources : Julia Pascual, Le Monde.

 

 

POGNON DE DINGUE 17 juin 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 48 min

IMG_20180615_193859Les aides sociales à la pauvreté et à l’exclusion sont en noir…. cliquez sur le graphique pour mieux voir !

 

 

 

 

Au milieu de ses méfaits, un BON POINT pour MACRON. 17 mai 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 46 min

Le 14 mai l’armée israélienne a assassiné 58 personnes qui manifestaient et en a blessées près de 2 000. Des palestiniens qui avaient pour toutes armes des cailloux et des pneus à brûler.

Ils réclament le droit de retourner d’où on les a chassés, ils protestent contre ces enclaves-ghettos où le gouvernement israélien les entasse, les enferme, et où sans cesse il coupe l’eau et l’électricité.

Comme une répétition macabre de l’histoire où les descendants de victimes sont devenus bourreaux, Israël laisse comme choix aux palestiniens misère et la mort ou bien l’exode. Le même choix que les nazis laissaient aux juifs, ascendants des israéliens d’aujourd’hui.

Parmi les réactions qu’a suscité le massacre du 14 mai on en trouve peu qui réprouvent cette horreur.

On note par exemple, celle pitoyable et/ou scandaleuse de la représentante à la diplomatie de l’Union Européenne qui demande « à toutes les parties d’agir avec la plus grande retenue afin d’éviter des pertes de vies humaines supplémentaires ». Ce qui met sur le même plan une foule qui manifeste et une armée qui fusille,l’assassin et la victime. Ou encore cette demande d’enquête « indépendante » demandée par l’Allemagne et la Grande Bretagne qui ne servira qu’à noyer le poisson mais permet de douter sur la culpabilité d’Israël.

Aussi nous saluons la réaction d’Emmanuel Macron, qui en dehors des eunuques occidentaux terrorisés par Trump quand ils ne l’approuvent a réaffirmé  « la désapprobation de la France à l’encontre de la décision américaine d’ouvrir une ambassade à Jérusalem » et « condamné les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants ».

C’est tout à son honneur car il sauve l’honneur de notre République, le notre.  

 

 

CONSTANCE TOWER. 10 mai 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 56 min

S’il n’a pas d’équivalent en français quoi de plus normal que d’employer un mot anglosaxon.

La réciproque est vraie et pour toutes les langues.

Mais que pour faire moderne, mondialisé, « insider » on emploie un mot anglais qui arrive comme un cheveu sur la soupe c’est ridicule. Pour le moins.

Tel est le triste sort d’un triste projet urbain, qui près d’une gare toulousaine, avec ses 150 mètres de haut, battra tous les records par rapport aux immeubles de notre nouvelle région.

Cela s’appellera « l’Occitanie Tower ».

Tower fait-il d’une tour quelque chose de plus haut, de plus beau, de plus prestigieux, de plus sur ? Rien n’est moins sur.

Quitte à faire vieux jeu, il semble que « Tour d’Occitanie » ou « Tour Occitane » seraient plus esthétiques, d’une prononciation plus aisée et cela ne ferait pas de nous une espèce de sous-culture étasunienne.

A part qu’un nouveau monde soit en marche pour nous amener par exemple à Aigues- Dead visiter la Constance Tower.

 

 

BICENTENAIRE. 1 mai 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 44 min

Le 5 mai 1818 Karl Marx naissait à Trèves.

Sa pensée diverse et complexe ne se limite pas à la caricature qu’on en fait après les États totalitaires qui s’en sont réclamé et leurs chutes lamentables. Elle analyse en profondeur la réalité du capitalisme, son fonctionnement, sa philosophie, ses conséquences politiques et sociales.

« Sa pensée (est) toujours actuelle» lit-on dans Le Monde, qui dans sa page Télévision du 28 avril, recommande sur Arte, le mercredi 2 mai , le documentaire « Le Phénomène Karl Marx qui donne la parole notamment à l’économiste Thomas Piketty et au philosophe Slavoj Zizek qui expliquent, entre autres, pourquoi les analyses marxistes aident à appréhender la complexité du monde. De nouvelles formes d’aliénation et d’exploitation existent dans nos sociétés modernes, les écarts de richesse se creusent, et relire Marx semble s’imposer. »

De son côté le journaliste Romaric Godin pour Médiapart a réalisé un entretien fictif avec K.Marx concernant la France actuelle à partir de citations réelles issues des œuvres du philosophe. C’est sidérant.

Quelques extraits de cet entretien :

Seriez vous favorable au protectionnisme qui revient en vogue ?

Ne croyez pas qu’en faisant la critique de la liberté commerciale nous ayons l’intention de défendre le système protectionniste qui contribue à développer la libre concurrence dans l’intérieur d’un pays.

Quel regard portez-vous sur la mondialisation actuelle des échanges ?

De même que la classe capitaliste d’un pays fraternise et s’unit contre les salariés, malgré la concurrence et la rivalité existant entre ses membres, de même les capitalistes de tous les pays fraternisent et s’unissent contre les salariés de tous les pays malgré leur concurrence sur le marché mondial.

En supprimant l’ISF et en réduisant l’imposition sur les revenus du capital l’exécutif prétend soutenir la production. Qu’en pensez-vous ?

Les uns et les autres oublient que le gaspillage et l’épargne, le luxe et le dénuement, la richesse et la pauvreté s’équivalent. La volonté du capitalisme consiste certainement à prendre le plus possible. Ce que nous avons à faire n’est pas de disserter sur sa volonté, mais étudier sa puissance, les limites de cette puissance et le caractère de ces limites.

A mesure que le capital productif s’accroît, la concurrence entre les ouvriers s’accroît dans une proportion beaucoup plus forte.

Faut-il organiser une convergence des luttes ?

L’émancipation des travailleurs doit être l’œuvre des travailleurs eux-mêmes. Tous les efforts menant à ce but ont échoué faute de solidarité entre les travailleurs de différentes professions dans le même pays et d’une union fraternelle entre les travailleurs des divers pays.

Que pensez-vous de la première année du président français ?

Il voudrait se poser en bienfaiteur patriarcal de toutes les classes, mais il ne peut pas donner à l’une sans enlever à l’autre. Il voudrait voler toute la France pour en faire cadeau à la France. Poussé par les exigences contradictoires de sa situation, il est obligé comme un prestidigitateur de marcher de surprise en surprise pour garder fixés sur lui les yeux du public.

Votre regard sur la France contemporaine est donc sévère ?

Si jamais période historique fut peinte en grisaille, c’est bien celle-ci : l’imbécillité astucieuse d’un seul individu annihile le génie officiel de la France et la volonté de la nation chaque fois qu’elle se manifeste dans le suffrage universel, jusqu’à ce qu’elle la rencontre finalement dans la volonté obstinée d’un flibustier.

Sarkozy, Hollande et finalement Macron réunis en une phrase dans « Le 18 brumaire de Louis Bonaparte » de Karl Marx. Fascinant ce bégaiement de l’Histoire qui rend Marx si actuel..

 

 

 

LES AVIONS PARTIS, LE TYRAN EST RESTE. 16 avril 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 41 min

L’hypocrisie des puissances occidentales, USA, GB, France, est incommensurable.

Nous voulons combattre, éliminer même, le dictateur syrien, le sanguinaire Assad, mais sans prendre de risque, sans affronter son allié russe dont les troupes sont sur place. Russes et Assad qui précédemment combattaient avec nous l’État Islamique.

Alors France, USA, GB, bombardent. Et même si bombarder c’est faire la guerre, nous la faisons sans accord de l’ONU, sans vote au parlement.

Des bombardements « ciblés » ont donc eu lieu dans la nuit du 13 au 14 avril. On suppose que nos bombes ne tuent que des méchants, jamais d’innocents civils.

Assad avait franchi la ligne rouge nous a dit Macron, en utilisant des armes chimiques. En conséquence les avions sont allés en principe détruire les lieux de fabrication de ces produits puis sont repartis.

Dans la foulée le matin, le dictateur a annoncé qu’il en avait fini avec une poche de résistance.

Malgré cette fanfaronnade les syriens peuvent se réjouir car si les bombardements ont été efficaces ils ne pourront plus être massacrés n’importe comment. Uniquement par les armes conventionnelles peut-on en déduire : canons, chars d’assaut, mitrailleuses…toutes choses que nous fabriquons et que nous pouvons vendre. Assad lui, est empêché de continuer à tuer avec des produits qu’il fabriquerait lui-même. Ce qui n’est pas bon pour le commerce.

Contre l’État Islamique c’était pareil, nous bombardions allègrement Irak et Syrie en ne tuant que les méchants comme il se doit, mais pour le combat sur le terrain pas question.

Heureusement là on a trouvé de bonnes poires, les kurdes. Ils nous ont permis d’éliminer l’EI en pensant qu’en récompense il leur serait permis de créer leur propre État. Quelle naïveté. Aujourd’hui USA, GB et France laissent leur allié turc massacrer les kurdes vu que nous n’avons plus besoin d’eux.

En Syrie, incontestable destination à la mode pour qui veut en découdre, on trouve aussi l’Iran, qui étant chiite est venu lui aussi combattre l’EI qui est sunnite (comme notre autre alliée l’Arabie Saoudite par exemple)

L’Iran a donc fait partie de notre coalition anti État Islamique. Mais voilà qu’hier Israël est allé bombarder une base iranienne en Syrie.

On ne saurait condamner Israël quand il bombarde ici ou tue des manifestants palestiniens là, sinon on passerait, aux yeux du CRIF, pour d’infâmes antisémites. Et puis en Syrie ils ne sont plus à un bombardement près.

Résultat : Assad et ses tortionnaires sont toujours en place. On a même l’impression que le chaos les conforte.

Il peut être rassuré car dans la lignée de Sarkozy et Hollande, Macron ajoute lui aussi du chaos au chaos ayant trouvé en Trump un appréciable chef de bande.

 

 

Chiffres à retenir. 2500 / 50 / 4500 . 8 avril 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 19 min

Une des rares choses à mettre à l’actif de Macron et de son gouvernement est l’abandon du grand projet inutile d’aéroport à Notre Dame des Landes (NDDL) près de Nantes.

Transformés en Zone A Défendre (ZAD) les 1 600 hectares du site ont été occupés par des zadistes : les agriculteurs « historiques » du lieu opposés au bétonnage et de nouveaux occupants porteurs de projets, pour la plupart alternatifs à l’économie de marché, autrement dit des hérétiques.

Cependant le gouvernement, s’il a abandonné le projet inutile, veut monter qu’il n’a pas cédé à une poignée d’écolos radicaux et autres contestataires. Il veut donc faire preuve d’autorité, l’expulsion des zadistes est annoncée.

Selon la presse bien informée, le 9 avril, 25 escadrons de gendarmerie mobile, soit environ 2 500 hommes seront mobilisés afin de pénétrer sur la ZAD et d’y expulser les irréductibles anti- système.

Il y a aujourd’hui 150 à 200 zadistes , dont la présence de la plupart d’entre eux est en cours de régularisation, par exemple les agriculteurs qui disposent d’une convention d’occupation temporaire n’expirant qu’en novembre.

Il resterait en fait une petite cinquantaine de personnes refusant tout cadre formel en dehors du « j’y suis, j’y reste car je n’emmerde personne en dehors des bourgeois et de la maréchaussée ».

Comment identifier ces 50 « illégaux » aux milieu de l’ensemble des zadistes ? C’est le rôle de la gendarmerie qui ne lésine pas sur les moyens : 2 500 gendarmes pour 50 expulsables.Cela donne 50 gardes mobiles pour courir après chaque récalcitrant.

Juste à côté de 10 à 15 compagnies de CRS sont dépêchées pour assurer le maintien de l’ordre à Nantes et à Rennes susceptibles de manifester leur solidarité avec les zadistes, soit au bas mot 2 000 porteurs de matraques et autres grenades.

Au total nous avons la mobilisation de 4 500 militaires pour empêcher 50 personnes de cultiver un lopin de terre dont on ne ferait rien.

Au niveau de la réduction de la dépense publique c’est raté.

L’amusant de l’histoire c’est qu’un collectif d’une vingtaine d’avocats des barreaux de Paris, Nantes et Rouen, membres du syndicat des avocats de France arguent de « L’illégalité » de l’évacuation de la zone « dès lors que les habitants n’ont reçu aucun ordre d’expulsion prononcé par une juridiction à l’issue d’une procédure publique et contradictoire ».

Des milliers de militaires pour mener une action juridiquement douteuse contre une poignée de défenseurs acharnés de l’environnement… Ce n’est plus un rapport de force, c’est un rapport au ridicule.

Ridicule tant qu’il n’y a pas de bavure. Rappelons nous Sivens.

 

 

Vu dans la PRESSE. En vrac et dans le désordre. 30 mars 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 19 h 38 min

21 Mars. En 15 ans 30% des oiseaux des champs ont disparu.Ce déclin catastrophique observé en France par les chercheurs est largement dû aux pratiques agricoles.

27 Mars. La déforestation de l’Amérique du Sud nourrit les élevages européens. Avec des millions d’hectares, la monoculture du soja ravage le Brésil, l’Argentine et la Paraguay, détruisant la vie des populations autochtones et des écosystèmes. Le glyphosate, herbicide largué par avion au dessus des parcelles géantes de soja génétiquement modifié, asperge régulièrement les riverains, contamine l’eau et les villages.

30 Mars. La présence de Mélenchon et de Le Pen crée des remous. C’était lors de la marche blanche organisée en hommage à Mireille Knoll.

Madame Le Pen qui dirige un parti d’extrême droite historiquement antisémite était protégé par la Ligue de Défense Juive, un groupuscule extrémiste et violent. Quelques jours auparavant Le Pen père avait été définitivement condamné pour avoir qualifié en 2015, les chambres à gaz de « détail » de l’histoire de la deuxième guerre mondiale.

Mélenchon qui n’est pas antisémite a été insulté, bousculé par cette même LDJ parce qu’il soutien le mouvement de boycott contre Israël suite à la politique d’apartheid et de colonisation que mène son gouvernement.

Ceux qui parlent d’un islamo-gauchisme à gauche ne seraient-ils pas à droite des judéo-fascistes ?

22 Mars. Excédés par la réforme de la justice, les avocats se mobilisent. « C’est un projet de loi à visée répressive qui répond aux seules demandes de la police et des parquets. » déclare la présidente du Conseil national des barreaux. Mais ne sommes nous pas devenu un pays où l’hospitalité est un délit lorsqu’il est question de réfugiés ?

30 Mars . La Poste autorisée à licencier un syndicaliste. Gaël Quirante dont le ministère du travail a permis le licenciement, dénonce une « décision politique ». Pour des événements datant de 2010 l’inspection du travail refusait le licenciement.

22 Mars. Ce projet de loi est un danger mortel pour la cohésion territoriale. Un collectif de 160 intellectuels et chercheurs appelle à soutenir la lutte des cheminots contre « la fin du service public ferroviaire ». Ils considèrent qu’il s’agit d’une contre-réforme. En s’en prenant aux cheminots E. Macron espère casser tout esprit de résistance face à sa volonté de restructurer en profondeur la société française pour y appliquer les recettes néolibérales.

Il est vrai qu’un service public, propriété collective, doit répondre aux besoins de la population. Devenant une entreprise privée de services au public il doit répondre à la rentabilité du capital investi.

28 Mars. Arnaud Beltrame. L’hommage de la Nation aujourd’hui aux Invalides.

29 Mars . Montpellier. L’ex-doyen et un professeur de la fac de droit en garde à vue. Ils sont mis en cause dans des violences commises dans un amphi. Cagoules et bâtons ne seraient donc pas considérés comme méthodes pédagogiques innovantes.

30 Mars. Aux États Unis, des parkings pour les sans abris. A Santa Barbara une association propose des emplacements sécurisés où les victimes de la crise du logement peuvent dormir dans leur voiture. L’idée commence à faire école dans le pays.

En Californie les loyers ont flambé, l’attente pour un logement social est de 7 à 10 ans.

L’emplacement sur le parking est gratuit pour les dormeurs en voiture, mais les barbecues sont interdits et ils doivent quitter les lieux avant 7 heures du matin.

Comme nous copions, certes avec retard, les recettes néolibérales des USA, c’est pour quand le Safe Parking en France ?

9 Mars. Le CAC 40 renoue avec les méga-profits. Ensemble les 40 groupes de l’indice vedette de la bourse de Paris ont engrangé en 2017 93,4 Milliards euros de bénéfices. C’est 24% de plus qu’en 2016, une année déjà faste. N’essayez pas de convertir en heures de stationnement.

15 Mars. Macron, Coupat : l’anarchiste n’est pas toujours celui qu’on croît.

Pasolini observait que « Rien n’est plus anarchiste que le pouvoir car le pouvoir fait ce qu’il veut ».

 

12345...55
 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement