AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

Les Méfaits du Macron Menteur(13) CÉDER mais SANS RIEN CÉDER, SANS RIEN CHANGER. 6 décembre 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 10 min

 

Le dimanche 2 décembre, au lendemain des affrontements, le Washington Post, lucide, écrivait ; « Il y a une forme de désespoir post-industriel qui ronge maintenant les classes moyennes et ouvrières qui ont le plus souffert de la crise brutale de 2008 et des coupes budgétaires qui ont suivi. »

Il y a aussi la prise de conscience des inégalités qui fracturent le pays et que traduit la révolte de ceux qui n’ont plus rien ou presque plus rien à perdre.

D’abord intransigeant et inconscient, Macron a dit « comprendre les souffrances… mais qu’il maintient le cap. »

Vous souffrez ? Eh bien continuez mon brave ! disait-il en quelque sorte.

Ce mépris, cette méconnaissance du monde réel ne pouvait pas calmer le mouvement des « gilets jaunes ».

Alors, après un samedi infernal, le mardi son premier ministre nous annonçait un moratoire : il suspend jusqu’au joli mois de mai les taxes prévues.

Il cède, certes, mais trop tard et trop peu. Après trois semaines les revendications se sont développées et ce sont des actions concrètes et immédiates qui seraient nécessaires et réclamées, sur le pouvoir d’achat, le pouvoir-vivre, l’ISF et toute l’injustice sociale qui en découle.

Ce report des taxes couteraient 2 milliards d’euros au budget de Macron. Comment va-t-il les compenser ? En réduisant la dépense publique donc la solidarité et les services publics, faisant ainsi payer aux plus modestes ce qu’il semble leur concéder. 

Personne n’est dupe.

Il ne touche rien à sa politique de classe en faveur des ultra-riches. Il ne va pas piocher dans les 4 milliards que pourrait rapporter le rétablissement de l’ISF, ni dans les 18,8 milliards de baisses de cotisations pour les grandes entreprises l’an prochain, qui en plus toucheront 20 milliards au titre de la dernière année du CICE, que les baisses de cotisations sont censées remplacer (2019 sera pour le CAC40 une année double en cadeaux financiers).

Il y aurait là de quoi augmenter les salaires, baisser les taxes et la CSG, mieux financer l’hôpital…

Si quelqu’un met le feu au pays c’est bien Macron avec sa politique de classe.

Mais attention, on ne sait ce qu’il peut sortir de ce mouvement justifié mais hétérogène. Conscient de cela, Edwy Plenel, dans Médiapart, nous prévient et nous incite à nous engager, car « L’avenir n’est pas écrit, dit-il, tant ici l’événement est maître, sans avant-garde autoproclamée, ni appareil dominant.

Mais plutôt que de tenir à distance cet inédit qui les déborde et les dépasse, tous les tenants d’une République démocratique et sociale devraient mener cette bataille de l’égalité auprès des « gilets jaunes » et avec eux.

S’abstenir, rester spectateur ou dubitatif, en retrait ou en réserve, ouvrirait encore plus la voie aux forces de l’ombre, qui aujourd’hui, en France et en Europe, comme à l’échelle du monde entier, entendent remplacer l’égalité par l’identité, le droit de tous par le privilège de certains. »

 

Dernière minute Peu après la rédaction de cet article, contredisant son premier ministre, Macron annonçait la suppression des nouvelles taxes sur le carburant et non son report.

C’est un vrai recul.

Mais il l’a redit pas question de revenir à l’ISF ou de toucher toucher au CICE où à l’impôt sur le capital. Donc ce que nous allons gagner avec moins de taxes nous le paierons avec une nouvelle diminution des services publics car il n’est toujours pas question de prendre aux ultra-riches. Politique de classe oblige.

 

 

Les Méfaits du Macron Menteur (12) MONSIEUR DIX POUR CENT. 27 novembre 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 7 h 30 min

 

La transition énergétique est l’affaire de tous, mais elle ne pourra pas être acceptée et menée si d’abord puis parallèlement il n’y a pas une réduction des inégalités sociales, ce qui ne sera pas une petite affaire vu l’état des lieux.

Qu’on en juge :

En France d’après les données les plus récentes connues :

  • les 10% des français les plus riches possèdent 62% du patrimoine national regroupant les patrimoines immobiliers et financiers
  • les 40% des classes moyennes en possèdent 34%
  • les 50% les plus pauvres en totalisent 4%.

Et au niveau des revenus du travail (salaires, primes, stock options…)

  • la part des 10% les plus riches est de 25%
  •  la part des 40% des classes moyennes est de 45%
  • la part des 50% les plus pauvres étant de 30%

Source : « Le capital au XXIè siècle » de Thomas Piketty, et depuis sa parution en 2013 toutes les statistiques économiques montrent que la part des « 10% » va grandissante.

La politique et la fiscalité de Macron et de son gouvernement y contribuent, creusent davantage les inégalités. Les suppressions de 5 euros par mois d’APL pour les uns et de l’ISF pour les autres en sont les marques exemplaires et indélébiles.

Elles épargnent les 10% les plus fortunés, exemptés ou bénéficiaires des efforts demandés aux 90% de la population.

Elu président de la République en 1969 par un tiers des inscrits, Georges Pompidou avait été appelé Monsieur T(h)iers.

Sa politique ne favorisant que les 10% les plus riches, Macron, lui, devrait être appelé Monsieur Dix Pour Cent.

 

 

 

 

Les M M M (11) N’en déplaise à Macron, Pétain n’est plus Maréchal. 10 novembre 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 12 h 31 min

 

Jugé en 1945 pour sa trahison et ses crimes, Philippe Pétain a été condamné à mort. Peine commuée en la prison à vie après la grâce du général De Gaulle.

Dans le même jugement il a été également dégradé, son titre honorifique de Maréchal lui a été enlevé, et il a été frappé d’indignité nationale

Ce jugement n’a pas été révisé.

Indignité nationale, l’expression est tout de même claire : un personnage indigne ne peut être associé à une fête ou à une commémoration nationale.

Pétain dégradé, son nom ne peut être accompagné ou précédé d’un grade ou d’une d’une distinction. C’est ce qu’oublient trop souvent journalistes ou personnalités politiques.

C’est ce qu’ignorent volontairement à l’extrême droite les nostalgiques du régime de Vichy.;

Mais quand Macron, président de la République, dit le 7 novembre « Le Maréchal Pétain…etc, etc,… » ce n’est pas une erreur, c’est une faute pour celui qui doit défendre nos institutions, la loi et la chose jugée de par laquelle Pétain n’est plus Maréchal.

 

 

Les Méfaits du Macron Menteur (10) VU DANS LA PRESSE. 15 octobre 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 14 h 18 min

 

Le Monde n’est pas un journal d’Extrême gauche, aussi il faut vraiment que la politique de Macron soit inégalitaire pour que le 13 octobre il titre sur toute une page :

« Les ultrariches, grands gagnants de la fiscalité Macron »

« Le pouvoir d’achat des ménages les plus modestes reculera sous les effets cumulés

des budgets 2018 et 2019 »l

Le journal s’appuie sur « l’Institut des politiques publiques » (IPP) un organisme de recherche indépendant qui a publié le jeudi 11 octobre une évaluation approfondie des conséquences des mesures fiscales et sociales contenues dans les deux premiers budgets du président Macron.

Les conclusions sont sans appel, « les effets cumulés des réformes 2018 et 2019 mèneront à une perte de pouvoir d’achat de 1% pour les 20% de français les plus modestes. »

« Pour les 60% de ménages intermédiaires il y aura un gain jusqu’à 1% »

Mais pour eux la baisse de la taxe d’habitation peut avoir un effet pervers. En 2018 on compte déjà 6027 communes qui ont augmenté leurs taux de telle façon que la taxe d’habitation augmente quand même. De plus si cette année l’Etat compense la perte financière des communes, on ignore ce qu’il en adviendra en 2019.

Comme il en a l’habitude, on peut supposer que l’Etat va se désengager, si bien que des dépenses assumées jusqu’alors par les communes seront à la charge directe des individus, les collectivités ne pouvant plus faire face.

Au dessus les 19% plus aisés perdront 1% Pas plus que les plus pauvres; ce qui prouve encore une fois que notre fiscalité n’est pas progressive.

D’autant qu’au sommet de l’échelle sociale les « 1% de ménages ultrariches verront leurs revenus dopés de près de 6%. »

« Emmanuel Macron a choisi de donner la priorité à l’image d’une France pro-business » résume Antoine Bozio le directeur de l’IPP.

Plus qu’une image c’est la réalité d’une politique de classe qui fait de l’inégalité le caractère essentiel du « nouveau monde » de Macron  

 

 

Les M M M (9) Le PETIT GARÇON de MARGARET. 21 septembre 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 9 h 15 min

 

 

Samedi 15 septembre, journée du patrimoine. A l’Elysée un jeune horticulteur s’est plaint de ne pas avoir de travail.

Cinglant, Emmanuel Macron lui a répondu « Je traverse la rue, je vous en trouve » et a conseillé au jeune homme que plutôt que de lui parler il ferait mieux d’aller prospecter les cafés et restaurants de Montparnasse.

Au début de l’été il avait qualifié les aides sociales de « pognon de dingue».

L’opposition a dénoncé un mépris de classe.

Nous y voyons aussi et surtout de la morgue, celle des maîtres de forges du XIXème siècle et l’arrogance des seigneurs de l’ancien régime. Ni compassion, ni solidarité, c’est ça son nouveau monde ?

Sa réponse au chômeur a deux interprétations complémentaires.

S’il répond au jeune, du travail ? « Je traverse la rue et je vous en trouve » c’est qu’il est convaincu que celui-ci ne fait aucun effort pour en trouver, que sa volonté de travailler est nulle puisqu’il suffit de traverser la rue pour trouver un emploi. Accessoirement il avance « en même temps » que grâce à son action il y a du travail pour tout le monde -de l’autre côté de la rue-

C’est une giffle à tous ceux qui cherchent du travail et se retrouvent en situation d’échec.

Le deuxième niveau de lecture c’est l’institutionnalisation de la précarité des salariés, avec les petits boulots, les petites embauches multiples et peu payées.

Dans ce « nouveau monde » de Macron  il faut accepter n’importe quoi même si cela n’a rien à voir avec vos études, vos désirs, vos aptitudes. Horticulteur ou historien de l’art, les cafés et la maçonnerie vous attendent. Il est vrai qu’il n’y a pas de sot métier. C’est cela la flexibilité macronienne.

Avec parmi d’autres, Benalla, une piscine à côté de la plage présidentielle de Brégançon… notre président a les caprices d’un petit garçon, et sur le plan politique il est le petit garçon de Margaret Tatcher.

Pour elle les chômeurs n’étaient que des fainéants qui attendaient tout de la société sans se fatiguer, et elle a fait des petits boulots variés, multiples et sous-payés, l’horizon quotidien de la jeunesse anglaise.

Maniant aisément la langue de Shakespeare, son petit Macron condescend à nous en offrir une copie en Version Française.

 

 

Les M.M.M. (8) RIDICULE, DANGEREUX, MÉPRISANT. 2 septembre 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 11 h 41 min

 

Les français sont « des gaulois réfractaires au changement ».

C’est lors d’un discours officiel devant la reine du Danemark que le président/monarque Macron a tenu ces propos ridicules.

Ridicules car il y a bien longtemps qu’il n’y a plus de gaulois dans l’hexagone.

Au cours des siècles nous sommes devenus le peuple le plus « mélangé » le plus « sangs mélés » du monde.

Admettons l’origine gauloise du pays où ont débarqué des phéniciens et des grecs. Puis les romains en ont fait des gallo-romains. Les grandes invasions venues de germanie nous valent le royaume wisigoth dont la première capitale au Vème siècle est Toulouse. Tiens voilà les francs qui réduisent ce royaume à la Septimanie chère à feu Frèche.Puis

viennent les arabes au sud. Les vikings débarquent au nord.

Aux deux siècles précédents se succèdent les immigrations économiques et politiques : italiens, espagnols, belges, polonais… pendant que le développement industriel en appelle à la main d’oeuvre coloniale : peuples du magrehb des antilles et d’Asie…N’oublions pas qu’il y a aussi des français corses, basques, bretons…

Nous sommes issus de tous ces apports, de ce brassage continuel, de ces « mélanges » qui ont construit un pays, une nation, qui ont pu être grands. Et c’est un contrat politique qui a uni tous ces peuples pour n’en faire qu’un seul dans le cadre d’une République laïque.

C’est cela qu’un président responsable doit mettre en avant dans les rencontres internationales plutôt que des « gauloiseries ».

Macron est d’autant plus ridicule que répondant à la question d’une danoise il affirma que « le vrai danois n’existe pas ». Comprend qui peut ou comprend qui veut avec cet homme qui dit tout et son contraire.

Mais son propos est également dangereux.

En ce moment de montée de la xénophobie, de volonté de repli « identitaire » de la droite dure et de l’extrème droite, le président dérape, leur donne du blé à moudre :

Le lundi devant les ambassadeurs il applaudit « le retour de l’identité des peuples »

Le mercredi à la cour du Danemark « Les français sont des gaulois ». Doit-on en conclure que ce qui n’est pas gaulois n’est pas français ?

Et le jeudi il déclare « Je les aime ces tribus gauloises ». Pour les autres tribus citées plus haut on ne sait pas. Il paraît que là il faisait de l’humour. Mais pour un président de la République c’est un humour douteux sur lequel pourra s’appuyer le racisme latent ou apparent qui aujourd’hui mine et gangrène la société française.

Remarquons maintenant la façon dont il s’exprime.

Il y a un an à Bucarest il regrettait que « Les françaises et les français détestent les réformes ». Cette année « Les français sont des gaulois réfractaires au changement ».

Il ne dit pas « les français nous sommes… » Délibérément, à l’étranger, il se situe au dessus et différent de ses concitoyens qu’il dénigre.

Intolérable mépris pour ces français qui l’on élu, d’autant que pour la plupart il s’agissait alors, pensaient-ils,d’éviter le pire.

Quant au récit sur les français réfractaires au changement, c’est devenu pour Macron l’histoire de l’arroseur arrosé. En effet le seul membre du gouvernement qui avait la volonté d’un réel changement politique, Nicolas Hulot, vient de démissionner laissant entendre que c’était parce que le monde de Macron n’a rien de nouveau, ne change rien justement.

Ce qu’il appelle « réforme » n’est que régression à tous les niveaux. Chacun s’en rend compte dans la vie quotidienne.

 

 

 

Les Méfaits du Macron Menteur (7) NOUVELLE DEVISE. 17 août 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 41 min

 

Le vendredi 10 août, le navire des ONG Médecins sans frontière et SOS Méditerranée, l’Aquarius, a secouru au large de la Lybie 141 personnes qui se trouvaient à bord de deux barques en bois. La moitié d’entre eux étaient des mineurs, un tiers des femmes originaires de Somalie et d’Erythrée.

Les ONG ont appelé les Etats européens « à prendre leurs responsabilités ».

L’Elysée a répondu avec humour « nous sommes en discussion avec les pays concernés » et en « même temps » avec cynisme « les ports français ne sont pas les plus proches » Ce qui était un refus par rapport à la proposition d’accueil du président du port de Sète.

Que la France, par la voix de son président de la République, refuse d’accueillir spontanément 141 réfugiés en détresse en dit long sur la dégénérescence de nos valeurs républicaines.

Il y a quelques jours le maire d’une commune d’Occitanie -ce n’est pas celui de Beucaire- rappelait qu’en 1939 la France avait accueilli 440 000 réfugiés espagnols, et qu’il y a aujourd’hui, entre autres origines étrangères, 4 millions de français d’origine italienne. Le 10 août il était question de 141 personnes.

Et que le maire -de beaucaire cette fois- le dénommé Sanchez, ne vienne pas nous redire que l’intégration des réfugiés actuels pose un problème particulier par rapport à celui de ses parents. La seule différence étant d’ordre religieux cela voudrait dire que nous ne sommes plus un pays laïque mais un Etat chrétien qui rejette ou combat les autres religions : islam, boudhisme, judaïsme, polythéïsme etc, etc

Or depuis 1905 notre Etat est neutre, séparé de toutes les religions qui sont toutes sur un même pied d’égalité et limitées au domaine privé.

Malgré ce, accueillir ces 141 fuyant guerre et famine n’était pas possible. Tombe ainsi le troisième pan de notre devise républicaine, la Fraternité.

Macron ayant déjà mis à mal les libertés politiques et l’égalité sur la répartition des richesses produites, une nouvelle devise s’impose.

Adieu Liberté Egalité Fraternité.

C’est au tour d’ignorance, égoîsme et lâcheté.

 

 

 

Les méfaits du Macron menteur (6) UN GRAND RETOUR EN ARRIÈRE. 6 juin 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 13 h 21 min

 

Si nous avons donné un bon point à Macron, il ne fait pas oublier ses méfaits, dont un d’importance lorsqu’il y a un mois il s’est adressé aux évêques de France.

Il a fait très fort en disant qu’il avait  « le sentiment que le lien entre l’Église et l’État s’est abîmé et qu’il nous importe de le réparer ». S’épanchent ensuite sur « la sève catholique » qui a irrigué la France en minimisant le féroce combat de l’Église contre la philosophie des lumières et la République, sans parler de la Saint Barthélémy.

Mais quel est ce lien ? La séparation des églises et de l’État étant depuis 1905 un pilier de la République, il ne saurait y avoir de lien sans remettre en cause cette séparation.

Ou bien si dans son « show » il s’agissait pour Macron de privilégier une religion c’était « en même temps » bafouer la laïcité car l’État dont il est le chef a un devoir de neutralité avec toute croyance qui respecte les lois de la République.

Un commentaire impeccable des déclarations du président nous est venu de la philosophe Élisabeth Badinter.

A la question du Monde lui demandant si E. Macron a eu raison de déclarer à la Conférence des évêques de France qu’il fallait « réparer » le lien entre entre l’Église et l’État qu’il juge « abîmé» elle répond :

« Cette attaque frontale de la loi de 1905 est une grande première. Jusqu’à ce jour tous les présidents de la République, quelle que soit leur conviction spirituelle, se sont fait un devoir de défendre les institutions et les principes républicains.

La laïcité qui sépare le spirituel du temporel et traite à égalité croyants et non croyants est l’un des principes qui fondent l’identité de notre pays et nous permet de vivre paisiblement les uns les autres. Par ailleurs il est difficile de comprendre en quoi les catholiques sont maltraités. Ces derniers, de gauche ou de droite, ont toute latitude d’exprimer leurs convictions. Alors pourquoi cet appel aux catholiques à faire de la politique, comme si je ne sais quelle force les ballonnait ? Est-ce le désir qu’un communautarisme religieux s’installe dans notre pays ?

Laissons la politique gérer la cité et les religions s’occuper des croyants.

C’est bien grâce à cette séparation de l’Église et de l’État que les femmes ont acquis des libertés et des droits que l’Église leur a si longtemps refusés, tels le vote, la contraception ou l’avortement.

Les églises interdisent au nom de Dieu alors que la laïcité est libératrice.Sans cette dernière les femmes seraient toujours des citoyennes de second zone soumises à leur mari, et les homosexuels des parias.

Force est de constater que le président Macron, vient hélas, de donner le signal le plus inquiétant du grand retour en arrière

Le nouveau monde de Macron n’est là aussi qu’un retour vers un monde très ancien, antérieur même au moment où Victor Hugo, poète et chrétien lançait la formule « L’État chez lui, l’Église chez elle ». C’était le 15 janvier 1850.

 

 

Les Méfaits du Macron Menteur (5). LA CURÉE EST ANNONCÉE. 23 janvier 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 01 min

 

Lundi 22 février Macron essaie encore de jouer les monarques au château de Versailles en y invitant du beau monde.

Mais il n’est qu’un petit président. Les vrais rois de la planète sont ceux qu’il reçoit, les 140 patrons de multinationales étrangères ou françaises à qui il fera allégeance.

« Objectif : leur vendre l’hexagone » écrit le Monde du 21.01.

Si cela se passe chez Louis XIV, pas question d’utiliser pour autant la langue de Molière . Le forum a été baptisé « Choose France », Macron y prononcera un discours en anglais devant ces « global leaders », suivront des rencontres en format « speed dating ».

« Choose France » se déroulera à huis clos, mais on imagine facilement ce que le petit président grand banquier va leur réciter .

« Chers leaders, pourra-t-il dire, je vide de sa substance l’État social. L’ISF a disparu, l’impôt sur les sociétés sera bientôt dérisoire, le code du travail dépecé vous donnera des salariés corvéables et  licenciables à merci et mes lois liberticides, sous prétexte de terrorisme empêcheront toute contestation.

Chers global leaders, il n’y a plus d’entrave, le pays est à vous. Vous pouvez en user, en abuser. Seule importe l’accumulation de votre richesse. »

Mais cette sauterie c’est aussi un rassemblement de truands de la finance.

Le journaliste Hubert Huertas en cite quelques uns dans Médiapart.

En tête L. Blankfein, patron de la banque Goldman Sachs. En 2008 sa banque avait maquillé les comptes de la Grèce, puis avait parié sur sa faillite ce qui lui rapporta des milliards.

« Comment admettre que tant d’opérateurs financiers s’en tirent à bon comte alors que pendant des années ils se sont enrichis en menant le système financier à la faillite… »

C’est Sarkozy qui disait cela en 2008. Il n’y a rien changé et aujourd’hui son successeur Macron fait des courbettes au bandit.

On y voit Brian Moynihan, patron de la Bank of América lourdement condamnée dans l’affaire des subprimes. Lui a multiplié son salaire par quatre : 16 millions de dollars en 2016.

Macron peut sourire à Jamie Dimon de la banque J.P. Morgan, jugé en France avec le baron Seillière pour fraude fiscale.

Google et Facebook avec leurs bilans insaisissables sont là avec le patron de Coca Cola qui dira peut être comment il cache ses bénéfices dans les paradis fiscaux.

Apple, Amazon, le Crédit Agricole, Axa …. des dizaine de multinationales qui ne seront pas loin du Luxembourg où ils mettent leurs milliards à l’abri.

Que du beau monde, qui, Macron l’espère, va « Choose » la France pour la curée.

Pour se justifier Macron développe sa théorie du ruissellement : « Mieux les puissants se porteront, plus ils seront libres d’exercer leur puissance, et plus ceux qui ont rien en auront des retombées. »

Théorie qui ne s’est jamais vérifiée, même pas esquissée. Mis à part lorsque Versailles était le centre du pouvoir royal. Pour les seigneurs de l’époque ça s’appelait faire l’aumône.

 

 

 

 

 

Les Méfaits du Macron Menteur (3). TENTATIVE d’ ASSASSINAT du LOGEMENT SOCIAL. 29 octobre 2017

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 10 h 06 min

 

Dans la continuité de ceux de Sarkozy et Hollande, le gouvernement du Macron lorsqu’il démembre l’État social appelle ça une « réforme ».

C’est le cas de la « réforme » de l’APL (Aide personnalisée au logement pour les familles modestes) qui peut mener à la catastrophe le logement social. Un système pervers fera supporter une importante baisse de l’APL aux organismes sociaux.

Selon le projet de loi de finances présenté par le gouvernement, une famille avec deux enfants par exemple, verra son APL diminuer de 79 euros et pour que cela lui soit indolore les offices de HLM sont obligés de baisser d’autant le loyer perçu.

Apparemment sans conséquence pour les familles le système est mortel pour le logement social, les offices HLM.

Alain Cacheux, le président de la Fédération des offices public de l’habitat, estime que la baisse des loyers pour compenser la diminution des APL décidée par le gouvernement « va mettre au tapis 200 organismes HLM ». Leur perte de recettes s’élèvera à 1,7 milliard d’euros sur environ 20 milliards de loyers collectés par an.

Cette somme représente les deux tiers de l’excédent que ces organismes à but non lucratif réinvestissent entièrement dans leur parc avec des constructions neuves et des rénovations. Les HLM seront donc contraints d’abandonner la plupart de leurs opérations de construction et de rénovation.

Les locataires risquent d’y perdre beaucoup avec la dégradation de leur cadre de vie.

Les 1,9 million de demandeurs de logement social attendront encore longtemps.

Il y aura un dommage collatéral pour les entreprises du bâtiment pour qui le logement social représente 12% du chiffre d’affaires.

Si le budget des APL est passé de 14 à 18 milliards d’euros en dix ans, c est que le niveau de vie des classes moyennes s’est dégradé, est tiré par le bas par les politiques néolibérales, et les plus modestes risquent d’être des victimes de cette « réforme ». Pour tenter de l’amortir les HLM vont choisir des locataires moins modestes (le couple Corbière-Garrido par exemple) n’ayant pas droit à l’APL ce qui leur évitera l’obligation de réduire les loyers.

La solution macronesque pour que les offices retrouvent des marges financières serait de multiplier par 5 la vente de logements sociaux à leurs occupants (8 000 par an actuellement). Sachant que ce n’est pas réaliste le gouvernement envisage la création d’une société qui achèterait les appartements en gros pour les revendre au détail. Il y a là comme un parfum de privatisation des offices publics et de spéculation immobilière.

C’est le logement social que Macron assassine.

 

 

 

12
 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement