AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (33). 29 septembre 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 46 min

C’est pas bon pour l’emploi (20 septembre)

Un titre choc :

« ANDUZE. LES RETRAITES ONT REPRIS LEURS ACTIVITÉS. »

Les retraités qui redeviennent population active, mais c’est affreux. Cela va faire augmenter le chômage de façon conséquente.

Même en traversant la rue un jeune horticulteur ne sera pas embauché à la brasserie Les Templiers, quelque septuagénaire aura repris du service et son tablier.

C’est un véritable choc de société ce « retour à l’emploi » cette reprise des activités des retraités. Conséquence sans doute de la politique du gouvernement qui étrangle les seniors : baisse des retraites, augmentation de la CSG…

Bientôt verrons-nous comme aux USA des nonagénaires veilleurs de nuit ?

Pour en savoir plus on a lu l’article.

Ouf !!

Le titre nous avait induit en erreur. Il ne s’agissait pas d’une reprise professionnelle des retraités mais d’une reprise des activités de loisirs du club La Porte des Cévennes. Le titre ne le précisant pas on a eu très peur.

C’est une reprise des activités de loisirs « après deux mois de vacances» Mais les vacances ç’est pas fait pour les loisirs ? Qu’est-ce qu’ils faisaient alors les retraités, ils occupaient des emplois saisonniers ?

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (32) 22 août 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 7 h 01 min

 

Déception (15 août)

Lorsqu’on lit qu’il y a une vague de violences ethniques au Mali, on imagine que les touaregs et les autres tribus du pays se trucident allègrement ce qui permet à Hollande, puis à Macron, d’occuper leurs armées en les envoyant y mettre leur grain de sel.

Lorsqu’on nous informe d’une vague d’attentats en Corse, on sait que sur l’ile de beauté d’ irréductibles nationalistes ont posé quelques bombes sur des symboles de la « colonisation » française : gendarmeries, préfectures et autres monuments….

Si bien qu’en voyant le 15 août, en première page de Midi Libre, un bandeau ainsi libellé,

« ALES VAGUE DE VIOLENCES CONJUGALES AU TRIBUNAL »

il nous était difficile de cacher notre exitation.

On voyait déjà un juge nerveux mettre une raclée à son épouse, un couple d’avocats opposés sur la même affaire en venir aux mains, une huissière de justice tabasser son époux pour un motif futile…

Enfin la preuve était donnée, grâce à cette « vague » que les violences conjugales touchaient toutes les couches de la société, ici classes moyennes supérieures et professions libérales, comme l’affirment certains sociologues et diverses études sur le sujet.

Vite, on va lire l’article en page 5.

Quelle déception !

Point de « vague de violences conjugales au tribunal » mais à la place « Une salve d’affaires

portant sur des violences conjugales » Ce « portant » changeait tout.

Plus question de juges, avocats, procureurs, huissiers se défoulant sur leurs conjoin(e)s

Réflexion faite nous n’aurions pas du nous faire avoir par le titre racoleur du journal, sachant qu’il s’agissait d’un milieu où l’on n’aime pas trop faire des vagues.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES de MIDI LIBRE (31). 4 août 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 06 min

 

Plusieurs c’est pas beaucoup (30 juillet).

Ce jour là pour Saint Christol lez Alès il est question du Musée du Scribe où

« Plusieurs personnes ont participé à un atelier de calligraphie gothique. »

Plusieurs : adjectif ou pronom indéfini.

Le terme marque la pluralité mais indique toujours une quantité restreinte, tandis que Beaucoup lui aussi indéfini, correspond à un nombre considérable.

Pour être précis, bien qu’indéfini, les participants à ce stage étaient-ils plusieurs ou beaucoup ?

En regardant la photo qui illustre l’article du journal on voit « deux élèves très appliquées » sous l’oeil vigilant du « propriétaire des lieux et professeur » dont la tenue, bermuda clair, n’est pas gothique. Bien sur il s’agit de calligraphie, pas de mode gothique.

Les stagiaires sont-ils plus nombreux que sur la photo ? Non car il est écrit que « deux dames débutantes planchaient avec application depuis 9h le matin sur leur cahier... ».

Le moins qu’on puisse dire c’est que la classe n’était pas surchargée mais elles étaient effectivement plusieurs, ce qui n’est pas beaucoup, comme nous l’avons vu plus haut.

Ce commentaire ne saurait être complet sans indiquer que généralement « plusieurs » doit s’employer au dessus de deux.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (30 ). 4 mai 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 17 min

Abstention record (11 avril).

L’article est intitulé « De futurs électeurs »

« Le samedi matin, indique la rubrique locale de Saint Christol, Charles Bénézet, accompagné de deux élues, avait invité les quatre-vingt-trois jeunes nouveaux électeurs de la commune. »

Il s’agissait au cours d’une cérémonie, de remettre à chacun sa carte d’électeur.

Mesquinerie oblige de la part de la Fausse Sénile, adjointe à la communication et du maire, les élus de l’opposition n’en avait été informés que la veille, alors qu’un Conseil municipal avait eu lieu quelques jours plus tôt sans que l’information y soit donnée. Craignaient-ils que ces conseillers fassent de l’ombre au premier magistrat de la commune ? Ce qui est chose aisée, on en convient.

A côté de l’article, une photo nous montre « Les jeunes citoyens (qui) ont reçu leur sésame pour voter ».

Sauf que… ils sont six. Une demie douzaine sur 83. Il en manque 77 qui ne sont pas venus, Soit une abstention de 92,75% aux invitations du maire.

On peut se demander si l’article et son illustration procèdent de la naïveté de la correspondante du journal ou d’une volonté de « casser » Bénézet.

Gardons nous de trancher.

Il en résulte un flop à inscrire au livre des records.

Quant aux deux élues qui accompagnaient le maire, leurs noms ne sont pas cités et elles ne sont pas sur la photo. Elles ont voulu garder l’anonymat. On les comprend.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

 LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (29). 31 janvier 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 12 h 13 min

 

Des vœux sans souhait à une population invisible (13 janvier).

Titre :

Saint Christol lez Alès Vœux :

« Ajuster les projets aux moyens »

Évidemment de Bénézet on ne pouvait pas s’attendre à ce qu’il dise « Nous rechercherons de nouveaux moyens pour développer les projets ».

Puis on a beau lire et relire l’article, à aucun moment il n’y est question de vœux de bonne année du maire à ses concitoyens.

Il n’y est question que d’un bilan flatteur et alambiqué de l’action municipale du maire par lui même avec les lieux communs et les imprécisions inhérentes à ses discours où tel projet « va bénéficier d’un coup d’accélérateur » et où pour tel autre « il faut continuer à faire des étude » etc, etc …

Donc si pour cette cérémonie, nous n’avons que le compte rendu de Midi Libre, pour les vœux de bonheur, santé, réussite… que pourrait nous souhaiter Bénézet, il faudra attendre 2019.

Quant aux « habitants que le maire a reçus » on ne sait s’ils étaient vraiment là, on n’en voit aucun.

Une fois de plus c’est une photo du maire et des conseillers qui illustre l’article. Pourtant les saint christolens rassemblés écoutant leur premier magistrat, c’est chose assez rare pour être immortalisée.

Bref, une cérémonie des vœux sans aucun souhait, à une population invisible. Ça c’est du reportage !

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (28). 30 août 2017

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 17 h 25 min

 

Géographie locale (8 août).

Un ami saint christolen nous a raconté une histoire belge, ou plutôt une mésaventure arrivée à un touriste belge pendant que nous étions en vacances.

Mi-août notre ami courrait au Rouret pour le plaisir -pas pour se faire mal- lorsqu’il fut abordé par une personne d’assez forte corpulence de type caucasien.

L’individu se présenta, déclinant son identité il s’avéra que c’était un touriste belge venant de Saint-Gilles, quartier de Bruxelles.

« Excusez-moi de vous arrêter, mais je deviens fou. Cela fait plusieurs heures que je parcours le Rouret dans tous les sens en cherchant le château, je ne le trouve pas, je n’ai plus de cervoise, je n’en peux plus, pourriez-vous m’aider à le trouver, s’il vous plaît, je vous en prie. » Supplia-t-il.

« Le château ? Quel château ? Il n’y a pas de château au Rouret » répondit notre coureur de fond dilettante.

Le touriste abasourdi resta figé quelques secondes puis sorti de la poche revolver de son bermuda un document qui s’avéra être une page du Midi Libre datée du 8 août.

La plus grande partie de la feuille était occupée par la rubrique fameuse de Saint Christol lez Alès avec un article qui était une « Petite page d’histoire sur un quartier du village » avec la photographie en couleur du château de Montmoirac.

Sous la photo la légende indiquait :

« Le château de Montmoirac, au Rouret, à Saint Christol. »

Revenu de sa surprise, le saint christolen dit alors,

« Désolé l’ami, mais vous n’êtes pas au bout de vos peines, car, aussi bizarre que cela puisse paraître, figurez vous que le château de Montmoirac il est à Montmoirac. Et ça monte ! »

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE. (27) 13 juillet 2017

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 12 h 58 min

 

Bénézet « le grand ». (15 juin)

C’est un article remarquable qui rend compte de la réception en mairie des nouveaux saint-christolens.

« Les nouveaux habitants n’étaient pas tous là » prévient l’article. Cela doit être vrai car sur la photographie d’illustration, on voit de face le maire en compagnie de la Fausse Sénile (l’adjointe à la communication) s’adresser à nos petits nouveaux au nombre de quatre.

Deux sont vus de dos, un de profil, mais il est en parti masqué par les deux précédents, du quatrième on ne voit que la cuisse droite. On n’a reconnu personne, néanmoins c’est encore une photo de notre page locale qui aurait sa place aux rencontres photographiques d’Arles.

Ce qui aurait intéressé les lecteurs que nous sommes c’est de savoir qui ils étaient, d’où ils venaient, ce qui les avait attirés dans notre région, s’ils étaient satisfaits de leur installation, de leur nouveau cadre de vie….

Que nenni. L’article reproduit le discours du maire présentant la ville à la manière d’une publicité touristique. Mais il faut avouer que nous sommes flattés car,

« Le maire a présenté les atouts de cette grande commune. »

« Grande par sa superficie. »

Plus petite qu’Alès tout de même a-t-il précisé.

« Grande par le nombre de ses habitants .»

On ne savait pas qu’en étant 6951 habitants (INSEE janvier 2017) nous devenions une grande ville, nous étions trop modestes.

« Grande par ses 80 associations. »

Dont les budgets rapetissent grâce à la baisse de 10% des subventions municipales, ça il ne l’a pas dit

« Grande par la présence de trois magnifiques châteaux. »

La ville moyenne de Versailles, où il n’y en a qu’un, doit nous jalouser.

« Sans oublier le Gardons et les trois ruisseaux… »

Le maire de tant de grandeurs ne peut être que grand lui-même. C’est ce que l’on se dit. Et découvrant son utilisation subtile de l’anaphore on se demande s’il ne fut pas un temps

« la plume » de François Hollande.

Réflexion faite, n’avons nous pas tort de ne pas être satisfaits de cet article ? Car non seulement il révèle la grandeur de la commune et de Bénézet, mais aussi il pouvait très bien s’adresser uniquement aux nouveaux habitants qui n’étaient pas là. Sauf 4.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (26). 7 juillet 2017

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 14 min

 

Laïcité, le voile n’est pas levé. (9 et 23 juin)

Dans l’édition du 9 juin, la monitrice du CMJ, « L’élue Véronique Sortais présente les vacances citoyennes 2017. »

On apprend que cette action qui débutera la 17 juillet concerne les 9/17 ans et que le thème retenu est la laïcité « car il s’agit d’un sujet à la fois lié à l’histoire de notre pays et d’actualité. »

On n’en saura pas plus. Rien sur le contenu du projet.

Il serait quand même intéressant de connaître les orientations données à ce thème, car on voit mal des enfants de 9 ans définir eux-mêmes ce concept dans sa complexité et dans son actualité.

D’où la question, la monitrice et ses intervenants, dont le président de l’OMC qui partout rapplique avec sa Réplique, vont-ils s’attacher à une vision restrictive et punitive de la laïcité, vision chère à Valls et au FN, qui va jusqu’à interdire des tenues de baignade et confondre laïcité et défense de l’occident chrétien contre l’islam ?

Ou bien vont-ils opérer un retour aux sources de la loi de 1905 pour qui la laïcité est synonyme de liberté. Conception, qui à côté de l’obligation de neutralité de l’État, donne toute liberté à l’individu pour sa pensée et ses pratiques. Même dans l’espace public où il peut déambuler voilé ou en soutane, porter un béret ou une kippa…

Il serait donc plus qu’utile de connaître les projets éducatif et pédagogique de ces vacances citoyennes. Ce serait bien la moindre des choses que le journal local en présente les grandes lignes. A moins que la monitrice elle-même n’en ait rien dit, ce qui n’est pas impossible.

Heureusement l’article annonçait une réunion de présentation le 15 juin. On allait donc tout savoir.

Et l’édition du 23 juin nous a mis l’eau à la bouche avec ce titre

« Les vacances citoyennes ont été présentées. »

avec en sous-titre

« Le projet 2017 a été dévoilé et aura pour thème la laïcité. »

Qu’en disent les 3 colonnes de l’article ? C’est extraordinaire, RIEN. Il fallait le lire pour le croire.

Il n’y est question que de l’action 2016, de la vidéo réalisée l’été dernier, des souvenirs des participants.

Le projet sur la laïcité n’est donc toujours pas dévoilé. Est-ce un signe ?

Cependant « Le public a été invité à prendre les imprimés de pré-inscription. »

Pour de l’info, c’est de l’info !

Bonus Nous conseillons vivement à la monitrice du CMJ de se procurer et de diffuser dans le cadre de ses vacances citoyennes « La laïcité pour les nuls » de Nicolas Cadène, Rapporteur général de l’observatoire de la laïcité. Elle pourra aussi en prêter

un exemplaire à la correspondante du journal.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (25). 2 mai 2017

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 51 min

Il serait temps (samedi 15 avril)

Cette fois ce n’est pas une perle de la correspondante de Saint Christol. Il s’agit de la rédaction alésienne, rien de moins, avec une jolie perle en première page avec photo.

Le titre : « Gard. La Grand Combe se cherche un avenir »

C’était la veille de Pâques où tout le monde cherchait des œufs, c’était donc plutôt original -un bon point-

Au dessous une grande photo : le clocher et des maisons sur fond de collines verdoyantes et de ciel bleu avec cette légende :

« Un ciel bleu sur la commune comme un encouragement à relever le défi de l’après charbon »

Plus de trente ans après la fermeture des mines il faut se préoccuper de l’après charbon. Il serait temps ! Ou alors Midi Libre sort d’une longue hibernation.

Puis en page 9 un spécial La Grand Combe. Encore une photo du clocher, des Cévennes et du ciel avec cette légende :

« L’église de l’Immaculée conception sous un ciel clair comme un symbole d’avenir. »

Raté ! Il y a plein de nuages sur la photo. Symbole apparent.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (24). 28 mars 2017

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 17 h 10 min

Un article très tendance.(8 mars)

Il s’en passe des choses à Saint Christol. Ce jour là un article intitulé « Convention Tendance Party ».

Un titre pareil ça nous interroge. Certains ont connu les surprises party, Blake Edwards a tourné The party, d’autres organisent des tea party…Mais là on n’est pas de la partie. Alors on s’empresse de lire qu’un samedi « la grande salle de la Maison pour tous a résonné aux sons endiablés dynamiques et euphorisants. »

Euphorisants !? Ils fumaient quoi ? En tous cas il y avait « Un cocktail de choc… » afin « d’apprivoiser les nouvelles tendances : boxing énergy, beat’fit, aéro move, body zen. »

Qu’es aquo ? On a le droit de la savoir, on a payé le journal quand même ! Eh bien la correspondante locale nous laisse dans l’ignorance. C’est pas sympa.

Puis lire que « la journée s’est déroulée dans une ambiance résolument tournée vers l’enthousiasme et le défoulement maîtrisé du corps. » ne nous renseigne pas sur ce qu’ils ont fait de leurs corps, et si « les messieurs au nombre d’à peine une dizaine, perdus dans l ’ensemble des filles» ont pu garder leur body zen, ou encore si tout le monde planait car c’est peut-être ça l’aéro move ? Va savoir.

Reste aussi à deviner si une dizaine de messieurs perdus dans l’ensemble des filles constituaient « un cocktail de choc » plus intéressant que celui qu’aurait donné une dizaine de garçons perdus dans l’ensemble des dames.

Tout de même la correspondante du journal, que l’on découvre très tendance, pourrait faire un effort pour éclairer ses béotiens de lecteurs, afin qu’ils sachent si ça vaut la peine de sacrifier pour ces activités bien mystérieuses, une party tendance sieste.

 

1234
 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement