AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (38). 30 mars 2019

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 17 h 02 min

 

Saint Christol «Laids » Alès (vendredi 8 mars)

Un article nous apprend que

« Miss et Mister St-Christol ont été élus.»

Ce moment fort de la vie de la cité était organisé par une association qui est au top : Model’s.

Les candidats faisaient « trois passages sur la scène » où on ne leur demandait pas de déclamer du Racine ou de donner leur avis sur la fonte des glaces car tout était dans le visuel. Ils apparaissaient « En tenues balnéaire, de ville et tenue chic ».

Sur la photo du journal qui,immortalise l’événement, il y a Monsieur Bénézet en tenue indéfinissable. Il devait donc être hors concours.

Puis « ont été proclamés…sous des applaudissements enthousiastes » :

Miss Saint Christol qui est de Rousson,

et Mister Saint Christol, lui étant d’Anduze.

Ce qui nous permet de confirmer que nul n’est prophète en son pays.

De constater qu’à Saint Christol nous n’avons pas l’esprit de clocher.

Et de nous demander si nos jeunes sont trop laids ou bien si les jolies filles et les beau gars de la commune sont assez futés pour éviter ce genre de concours débilitant.

 

Heureusement que ce fut un succès. (jeudi 21 mars)

Un excellent article de la rédaction alésienne rendait compte du « Salon des métiers et du recrutement » à Alès qui « a été un succès ».

« Plus de 2 000 personnes ont poussé ses portes dans l’espoir d’y trouver un travail »

416 postes y étaient proposés, comprenant 110 places en apprentissage et 165 postes d’intérim. Bonjour la précarité !

Contrairement au monde merveilleux du Journal de l’Agglo, c’est un article d’information sérieux qui n’hésite pas à signaler que nous vivons « dans un territoire sinistré par le chômage ».

La parole y était donné à des demandeurs d’emploi qui malgré toute leur bonne volonté n’arrivent pas à trouver une situation stable « Il est vrai que les plus gros pourvoyeurs d’emplois du salon (l’hôtellerie et la restauration) proposent essentiellement des postes saisonniers. » analyse le journaliste.

L’article se termine ainsi ; « …avec les 416 postes proposés sur le salon, la grande majorité des deux milliers de visiteurs seront repartis comme ils étaient venus : sans emploi. »

Heureusement que ce fut un succès.

 

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (37). 16 février 2019

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 06 min

 

Le monde à l’envers (mardi 5 février)

Exception qui confirme la règle, cette fois ce n’est pas dans la page locale de Saint Christol que nous trouvons une perle, mais carrément en première page.

Dans le cadre d’un numéro spécial emploi on pouvait lire sur la une :

« Malgré un taux de chômage de 10,7% en Occitanie, des chefs d’entreprise recrutent dans de nombreux secteurs. »

Ils recrutent malgré le chômage ! Nous qui pensions que le chômage mettait la pression sur les salariés et précarisait les emplois (temps partiel non choisi, CDDD, intérim, bas salaires) nous aurions tout faux, ce sont les employeurs qui seraient déstabilisés.

Le chômage est donc responsable……du chômage. Fallait y penser, mais c’est ridicule.

Un journal sérieux aurait plutôt écrit :

«Malgré des chefs d’entreprise qui recrutent dans de nombreux secteurs, le taux de chômage est de 10,7% en Occitanie.»

Mais ça leur aurait fait de la peine

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (36). 9 février 2019

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 13 h 44 min

 

Le changement dans la continuité (lundi 4 février).

Il n’y a que dans la page locale de Saint Christol lez Alès qu’on peut trouver de telles perles.

Ce jour là pour un article au texte succinct mais avec une photo d’importance, avait ce titre :

« Des changements à l’OMC »

et sous la photo cette légende :

« Le bureau élu pour trois ans reste inchangé. »

Il y a comme une légère contradiction.

Et ceux qui pensaient que grâce à notre jeune et sémillant délégué à la culture, l’imagination, l’audace et la créativité allaient bousculer notre OMC, resteront sur leur faim.

Au niveau du changement c’est un barème qui va passer mystérieusement de 10 à 15 points, le journal ne nous donnant aucune explication.

Avouons qu’un tel changement c’est exaltant, car dans quelques décennies les participants survivants pourront dire avec fierté « Au changement de barème, moi Monsieur, j’y étais ! »

Par contre pas de changement (heureusement) mais une belle continuité dans l’art photographique de notre page locale.

Comme l’article n’indique pas le nombre de participants, il faut se fier à la photo pour apprécier cette mobilisation du monde culturel. On y voit que les assemblées générales, extraordinaire et ordinaire réunies, de l’Office Municipal de la Culture ont rassemblé 8 personnes dans l’assistance face aux 9 membres du bureau alignés derrière des tables.

La photo est prise de loin, si bien que l’on a le plus grand mal à deviner quelles sont les personnalités du bureau de l’OMC.

Quant aux représentants des associations qui font face au bureau photographié de face, on ne les voit évidemment que de dos. Parmi eux deux personnes sont mises en relief, leurs chevelures imposantes et surexposées occupant la moitié inférieure de l’image afin de captiver le regard du lecteur et d’éclairer le tableau.

Encore une œuvre qui aurait toute sa place aux rencontres photographiques d’Arles qui hélas, semblent toujours ignorer notre photographe. .

 

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (35). 13 novembre 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 17 h 17 min

 

Grande stabilité au musée du Scribe (samedi 3 novembre)

Le 30 juillet dans une perle que nous avions intitulée « Plusieurs c’est pas beaucoup » nous reprenions un article sur Saint Christol du journal Midi Libre qui indiquait qu’au musée du Scribe « Plusieurs personnes ont participé à un atelier de calligraphie gothique ».

En fait elles étaient 2, « deux dames… deux élèves très appliquées sous l’œil vigilant du propriétaire des lieux et professeur »

Cette fois dans un grand article on apprend que «le Mercredi 31 un atelier a été organisé par le musée du Scribe » il s’agissait cette fois d’une  «Initiation à l’écriture en braille ».

On est saisi par la remarquable stabilité des stagiaires aux ateliers de ce musée, suivis cette fois encore par  « Deux personnes…Esteban et sa mamie » qui semble-t-il n’étaient pas mal-voyants , simplement « En vacances ».

En juillet sur la photo illustrant l’article il y avait les deux élèves avec « le propriétaire des lieux et professeur »

En novembre en photo il y a les deux stagiaires avec « le conservateur du musée ».

En fait c’est le même.

Deux c’est plusieurs mais « Plusieurs c’est pas beaucoup » (voir la Petite Perle 31) aussi ces ateliers sont peut-être déficitaires, dans ce cas une subvention ministérielle serait bienvenue et incontestablement méritée.

Terminons avec un petit calcul.

L’article du 3 novembre est important, pour 2 stagiaires il tient un quart de page. On se dit que si un jour le propriétaire-professeur-conservateur se retrouve face à 48 élèves, avec ce ratio, il ne faudra pas moins de 6 pages à la rubrique de Saint Christol de Midi Libre pour nous en faire le compte rendu.

Soit la totalité des pages que le journal consacre habituellement à l’ensemble des villages de la région cévenole.

Du jamais vu.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (34). 17 octobre 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 44 min

 

Des taureaux sous influence (lundi 1 octobre 2018)

Un long article rapportait ce jour là une manifestation taurine à Saint Christol.

L’article soulignait « La paresse ou la fatigue des taureaux qui… ont montré une réticence à sauter sur la piste alors que les attapaïres les sollicitaient avec force gestes. Les manadiers, juchés sur les bétaillères, ont déployé tous leurs efforts pour les y inciter. »

Cette manifestation « s’est déroulée derrière la maison pour tous » à deux pas de la mairie.

Il est donc incontestable que les bêtes à cornes influencées par la proximité de l’Hôtel de Ville aient reproduit l’attitude de la majorité municipale caractérisée par son immobilisme et son inaction. Les « bious » ne voulaient pas déplaire à nos édiles.

Tout de même « l’un des taureaux plus vaillant et plus leste que les autres s’est rué au sommet des bottes de foin. » Il devait représenter l’opposition.

Avec la page locale du journal le premier octobre nous avons donc eu droit à un long article où il se passe rien.

Tout bien réfléchi c’est mieux qu’un article court où ça se passe mal

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (33). 29 septembre 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 46 min

C’est pas bon pour l’emploi (20 septembre)

Un titre choc :

« ANDUZE. LES RETRAITES ONT REPRIS LEURS ACTIVITÉS. »

Les retraités qui redeviennent population active, mais c’est affreux. Cela va faire augmenter le chômage de façon conséquente.

Même en traversant la rue un jeune horticulteur ne sera pas embauché à la brasserie Les Templiers, quelque septuagénaire aura repris du service et son tablier.

C’est un véritable choc de société ce « retour à l’emploi » cette reprise des activités des retraités. Conséquence sans doute de la politique du gouvernement qui étrangle les seniors : baisse des retraites, augmentation de la CSG…

Bientôt verrons-nous comme aux USA des nonagénaires veilleurs de nuit ?

Pour en savoir plus on a lu l’article.

Ouf !!

Le titre nous avait induit en erreur. Il ne s’agissait pas d’une reprise professionnelle des retraités mais d’une reprise des activités de loisirs du club La Porte des Cévennes. Le titre ne le précisant pas on a eu très peur.

C’est une reprise des activités de loisirs « après deux mois de vacances» Mais les vacances ç’est pas fait pour les loisirs ? Qu’est-ce qu’ils faisaient alors les retraités, ils occupaient des emplois saisonniers ?

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (32) 22 août 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 7 h 01 min

 

Déception (15 août)

Lorsqu’on lit qu’il y a une vague de violences ethniques au Mali, on imagine que les touaregs et les autres tribus du pays se trucident allègrement ce qui permet à Hollande, puis à Macron, d’occuper leurs armées en les envoyant y mettre leur grain de sel.

Lorsqu’on nous informe d’une vague d’attentats en Corse, on sait que sur l’ile de beauté d’ irréductibles nationalistes ont posé quelques bombes sur des symboles de la « colonisation » française : gendarmeries, préfectures et autres monuments….

Si bien qu’en voyant le 15 août, en première page de Midi Libre, un bandeau ainsi libellé,

« ALES VAGUE DE VIOLENCES CONJUGALES AU TRIBUNAL »

il nous était difficile de cacher notre exitation.

On voyait déjà un juge nerveux mettre une raclée à son épouse, un couple d’avocats opposés sur la même affaire en venir aux mains, une huissière de justice tabasser son époux pour un motif futile…

Enfin la preuve était donnée, grâce à cette « vague » que les violences conjugales touchaient toutes les couches de la société, ici classes moyennes supérieures et professions libérales, comme l’affirment certains sociologues et diverses études sur le sujet.

Vite, on va lire l’article en page 5.

Quelle déception !

Point de « vague de violences conjugales au tribunal » mais à la place « Une salve d’affaires

portant sur des violences conjugales » Ce « portant » changeait tout.

Plus question de juges, avocats, procureurs, huissiers se défoulant sur leurs conjoin(e)s

Réflexion faite nous n’aurions pas du nous faire avoir par le titre racoleur du journal, sachant qu’il s’agissait d’un milieu où l’on n’aime pas trop faire des vagues.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES de MIDI LIBRE (31). 4 août 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 06 min

 

Plusieurs c’est pas beaucoup (30 juillet).

Ce jour là pour Saint Christol lez Alès il est question du Musée du Scribe où

« Plusieurs personnes ont participé à un atelier de calligraphie gothique. »

Plusieurs : adjectif ou pronom indéfini.

Le terme marque la pluralité mais indique toujours une quantité restreinte, tandis que Beaucoup lui aussi indéfini, correspond à un nombre considérable.

Pour être précis, bien qu’indéfini, les participants à ce stage étaient-ils plusieurs ou beaucoup ?

En regardant la photo qui illustre l’article du journal on voit « deux élèves très appliquées » sous l’oeil vigilant du « propriétaire des lieux et professeur » dont la tenue, bermuda clair, n’est pas gothique. Bien sur il s’agit de calligraphie, pas de mode gothique.

Les stagiaires sont-ils plus nombreux que sur la photo ? Non car il est écrit que « deux dames débutantes planchaient avec application depuis 9h le matin sur leur cahier... ».

Le moins qu’on puisse dire c’est que la classe n’était pas surchargée mais elles étaient effectivement plusieurs, ce qui n’est pas beaucoup, comme nous l’avons vu plus haut.

Ce commentaire ne saurait être complet sans indiquer que généralement « plusieurs » doit s’employer au dessus de deux.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (30 ). 4 mai 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 17 min

Abstention record (11 avril).

L’article est intitulé « De futurs électeurs »

« Le samedi matin, indique la rubrique locale de Saint Christol, Charles Bénézet, accompagné de deux élues, avait invité les quatre-vingt-trois jeunes nouveaux électeurs de la commune. »

Il s’agissait au cours d’une cérémonie, de remettre à chacun sa carte d’électeur.

Mesquinerie oblige de la part de la Fausse Sénile, adjointe à la communication et du maire, les élus de l’opposition n’en avait été informés que la veille, alors qu’un Conseil municipal avait eu lieu quelques jours plus tôt sans que l’information y soit donnée. Craignaient-ils que ces conseillers fassent de l’ombre au premier magistrat de la commune ? Ce qui est chose aisée, on en convient.

A côté de l’article, une photo nous montre « Les jeunes citoyens (qui) ont reçu leur sésame pour voter ».

Sauf que… ils sont six. Une demie douzaine sur 83. Il en manque 77 qui ne sont pas venus, Soit une abstention de 92,75% aux invitations du maire.

On peut se demander si l’article et son illustration procèdent de la naïveté de la correspondante du journal ou d’une volonté de « casser » Bénézet.

Gardons nous de trancher.

Il en résulte un flop à inscrire au livre des records.

Quant aux deux élues qui accompagnaient le maire, leurs noms ne sont pas cités et elles ne sont pas sur la photo. Elles ont voulu garder l’anonymat. On les comprend.

 

 
  • Accueil
  • > LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE

 LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (29). 31 janvier 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 12 h 13 min

 

Des vœux sans souhait à une population invisible (13 janvier).

Titre :

Saint Christol lez Alès Vœux :

« Ajuster les projets aux moyens »

Évidemment de Bénézet on ne pouvait pas s’attendre à ce qu’il dise « Nous rechercherons de nouveaux moyens pour développer les projets ».

Puis on a beau lire et relire l’article, à aucun moment il n’y est question de vœux de bonne année du maire à ses concitoyens.

Il n’y est question que d’un bilan flatteur et alambiqué de l’action municipale du maire par lui même avec les lieux communs et les imprécisions inhérentes à ses discours où tel projet « va bénéficier d’un coup d’accélérateur » et où pour tel autre « il faut continuer à faire des étude » etc, etc …

Donc si pour cette cérémonie, nous n’avons que le compte rendu de Midi Libre, pour les vœux de bonheur, santé, réussite… que pourrait nous souhaiter Bénézet, il faudra attendre 2019.

Quant aux « habitants que le maire a reçus » on ne sait s’ils étaient vraiment là, on n’en voit aucun.

Une fois de plus c’est une photo du maire et des conseillers qui illustre l’article. Pourtant les saint christolens rassemblés écoutant leur premier magistrat, c’est chose assez rare pour être immortalisée.

Bref, une cérémonie des vœux sans aucun souhait, à une population invisible. Ça c’est du reportage !

 

12345
 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement