AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

 Régionales 2ème tour. SAINT CHRISTOL VILLE INGRATE. 16 décembre 2015

Classé dans : Elections,Toutes — agir ensemble 30380 @ 20 h 24 min

 

Aucune ville du département n’était mieux représentée que Saint Christol sur la liste « Les Républicains » que conduisait pour toute la région « l’aveyronnais » Dominique Reynié.

En effet au niveau du Gard la tête de liste était un habitant de Saint Christol, Christophe Rivenq, chef de cabinet du maire d’Alès, et en 6ème position, Virginie Sortais, la monitrice de notre CMJ. Deux postes éligibles en cas de victoire de la droite pour notre commune de 7.000 habitants ! Pas une ville du Gard, même les plus grandes, ne pouvait faire mieux.

Avec une telle sur-représentation on s’attendait à un score canon de la droite à Saint Christol. Las ! Avec 20,37% des voix sur la commune, le mari de la comtesse d’Escarbagnas et la monitrice font guère mieux que la moyenne départementale de leur liste (19,95%). A Saint Hilaire, Saint Privat, Nîmes, Alès, Saint Jean du Gard…. la liste des LR fait mieux que chez nous.

Alors après ce deuxième tour on peut dire que Saint Christol est la ville la plus ingrate du département. C’est aussi, comme au premier tour, une ville où les fachos sont les plus nombreux, mais là nous ne manquons pas de compagnie.

Au soir du premier tour, Monsieur Rivenq nous avait surpris en déclarant à Midi Libre : « La campagne va pouvoir enfin commencer. » Il ne s’était donc pas rendu compte que les autres candidats avaient commencé depuis plusieurs semaines.

Cependant, aujourd’hui, on se demande si ça valait vraiment la peine que la campagne commence, car au deuxième tour à Saint Christol, la liste LR reste bonne dernière avec 654 voix (20,37%) elle ne gagne que 157 voix par rapport au premier tour. Le FN demeure en tête : 1333 voix (+284 et 41;53%).

La liste Delga, elle,gagne 787 voix pour en totaliser 1223 (38,10%). Elle bénéficie d’une forte dynamique, de l’excellent report des autres composantes de la gauche, et sans doute des suffrages de quelques socialistes locaux qui n’aiment pas les femmes, mais qui au second tour n’avaient plus le choix.

Le résultat de la liste LR est également peu flatteur pour J.C. Bénézet, notre maire élu l’an dernier, à croire qu’il l’a été par inadvertance.

Revenons à la campagne de C.Rivenq qui devait enfin commencer après le premier tour. Il semble qu’elle ait commencé et fini au même endroit, car il n’y a dans le Gard qu’une seule commune où la liste LR est arrivée en tête : Saint Hippolyte de Montaigu dans le canton d’Uzes. Elle y obtient 47 voix contre 44 à Delga et 43 à Alliot. C’était bien mais apparemment insuffisant pour faire la différence dans le Gard.

Nous ne saurions terminer notre commentaire des régionales sans dépasser le cadre étroit de notre commune ingrate pour accéder au niveau départemental. Là il nous faut accorder le plus vibrant satisfecit au socialiste Damien Alary, tête de liste départementale pour Carole Delga.

Alary a été élu président du conseil général du Gard le 31 mars 2001. Aux élections régionales qui précédèrent sa nomination (à l’époque il n’y avait qu’un tour) le PS obtenait 22,26% sur le plan départemental, et le FN 21,85%.

Alary est resté président du C.G. Jusqu’au 16 octobre 2014, il est alors devenu président de la région Languedoc-Roussillon en remplacement de Christian Bourquin décédé.

Quatorze ans après les débuts de sa présidence, dans le Gard, le PS est tombé à 17,84% et le FN est monté à 40,64% . Le Languedoc-Roussillon dont il était le président sortant, serait, vu les résultats électoraux, la seule région à être emportée par le FN si nous n’avions pas été rattachés à Toulouse.

A l’aune de ces brillants résultats on apprécie d’autant plus sa position de tête de liste départementale, et nous espérons que cette belle réussite politique qui s’est construite sur près de quine ans, lui vaudra quelques honneurs dans la future grande région. Une première vice-présidence pour le moins, sinon nos protestations seraient vives.

 

 

Régionales. On avait le CHOIX. Soit on PERDAIT, soit on était PERDANT. 14 décembre 2015

Classé dans : Elections,Toutes — agir ensemble 30380 @ 17 h 16 min

 

Le Front National « m’a tuer » peut dire toute personne qui se situe politiquement à gauche, et qui voulait, selon l’expression consacrée « faire barrage » à l’extrême droite.

Premier cas. Il votait à gauche mais si la droite gagnait, il perdait.

Encore mieux en PACA par exemple où le PS s’était fait hara-kiri pour « faire barrage » au FN,il devait voter à droite même si pendant des années il n’avait trouvé de différence entre les propos de Monsieur Estrosi et ceux de l’extrême droite. Mais perdu pour perdu, pouvait-il se dire, plutôt choisir la copie que l’original, c’est moins mauvais pour notre image.

Deuxième cas. Il votait à gauche et si la gauche gagnait il était perdant.

Il était perdant car il votait pour ceux qui, au PS, ont renié leurs engagements de 2012 , qui courent après la droite, reprennent des thématiques de l’extrême droite , comme cette « arme de purification nationale » qu’est la déchéance de nationalité.

Pour eux le terrorisme a un effet d’aubaine qui leur permet d’éclipser l’urgence sociale, le chômage, la pauvreté grandissante, les quartiers ghettos… D’oublier qu’ils se sont quasiment transformés en branche politique du Medef, à qui ils ont multiplié les déclarations d’amour et les exonérations fiscales. 

Le FN nous obligeait donc à voter pour ceux que nous aurions voulu sanctionner ou pour ceux que nous avions rejetés en 2012, C’est du perdant-perdant. Nous étions obligés de donner une légitimité à leur politique. Pour ces régionales grâce à l’extrême droite, les partis de gouvernements ont fait de nous, à gauche, leurs otages.

A l’arrivée le PS perd 7 régions sur les 12 qu’il gérait. La droite en a 6 de plus qu’en 2010 , mais elle est loin d’avoir réalisé ses espérances, et le premier tour a montré qu’elle était siphonnée, laminée par le FN. Celui -ci est devenu pour ces élections le premier parti de France, mais il n’a pris aucune région.

C’est le journal La Croix qui résume le mieux ces élections avec son titre « TOUS PERDANTS »

 

 

Régionales : A SAINT CHRISTOL nous ne sommes PAS LES PLUS FACHOS. ( Mais c’est pas mal quand même) 10 décembre 2015

Classé dans : Elections,Toutes — agir ensemble 30380 @ 11 h 21 min

 

Les résultats du premier tour des élections régionales montrent qu’à Saint Christol nous ne sommes pas les plus fachos de l’Agglo.

Le score que nous donnons au FN est loin des 49,56% qu’il réalise à Salindres, des 48,63 de Monteils, derrière les 43,03 de Bagard ou les 42,04 de St Hilaire. Mais avec 39,32% des exprimés (1049 voix) les fachos sont de loin les plus nombreux sur notre commune.

On peut toujours avancer que le premier parti est celui des abstentions avec 50,01% des inscrits, mais cela ne peut pas être une consolation, au mieux un cache misère , le FN gagnant 8,5 points de mars à décembre.

En maniant la langue de bois comme nous l’apprennent les dirigeants politiques qui passent à la télé, dont la rhétorique consiste à démontrer que «si ce n’est pas moi qui gagne c’est quand même l’autre qui perd » nous pouvons écrire, faisant partie de cette espèce en voie de disparition qu’est la gauche, que le total de ses suffrages diminue beaucoup moins que celui de droite.

En effet, la gauche qui totalisait 36,91% des voix aux élections départementales de mars, se retrouve à 32,68 aux régionales de décembre. Avec la réserve que ce total inclut le PS qu’il est tout de même osé aujourd’hui de situer à gauche. Mais nous osons.

A côté de ce petit glissement , pour le parti de la droite, « les Républicains » c’est cata de chez cata : totalisant 31,32% des voix aux départementales, il est tombé dimanche à 18,63% une perte colossale de 13,68 points en 8 mois.

La tête de liste départementale de LR, Christophe Rivenq « bras droit de Max Roustan » est flingué par Midi Libre qui titre qu’à Alès « Avec 23,50% des voix l’effet Rivenq n’a pas vraiment joué. » Mais alors que dire de son effet à Saint Christol où il habite, de ce score de 18,63% ?

A l’époque nous nous étions gaussés du score étriqué de la comtesse d’Escarbagnas, épouse Rivenq, aux élections départementales. Nous avions tort, il faut le reconnaître, car elle avait fait beaucoup mieux.

Mais là où on comprend pas trop c’est lorsqu’on lit le commentaire de C.Rivenq par rapport à Alès. Il explique : « …je paye peut-être le fait de ne pas avoir vraiment fait campagne sur Alès mais plutôt sur le Gard. » Si c’est le cas en voyant seulement les résultats de Saint Christol, des communes citées plus haut, ou de Nîmes, en faisant campagne il a du se tromper de liste.

Une dernière remarque. Sur la liste « Les Républicains » en en sixième position il y a Virginie Sortais, la « monitrice » du CMJ de Saint Christol. Après les scores du premier tour il y a vraiment peu de chances pour qu’elle soit élue. Elle ne sera donc pas monitrice d’un Conseil Régional Jeunes. Ça lui laissera plus de temps pour nos jeunes à nous. Espérons que personne ne s’en plaindra.

 

 

Régionales. LES ÉLECTEURS COURENT PLUS VITE. 7 décembre 2015

Classé dans : Elections,Toutes — agir ensemble 30380 @ 11 h 33 min

 

Depuis 2012 le Parti socialiste court après la droite qui court après l’extrême droite.

Pour le PS la solidarité , la redistribution, l’État social sont remplacés par la concurrence, la compétitivité, l’individualisation. Résultat, depuis l’élection de Hollande les inégalités n’ont jamais été aussi grandes, le chômage et la pauvreté aussi hauts, mais avec le CICE, avec les ministres Valls, Macron et autres, bénéfices, dividendes et salaires des patrons du CAC 40 n’ont jamais été aussi élevés . Des ghettos urbains de plus en plus abandonnés à leur misère sociale et morale ajoutés au chaos provoqué par nos bombes en Orient, amènent l’horreur dans le pays, à laquelle on répond par des mesures liberticides.

La droite qui désire encore plus de libéralisme économique et d’austérité, veut mener la chasse à l’assisté, à l’étranger, aux classes dangereuses et balayer le droit du sol, fermer les frontières. Mais dans son délire sécuritaire elle oublie qu’elle a supprimé des milliers de postes de policier.

Poursuivie, plagiée mais tranquille, l’extrême droite sert son cocktail fascisant, tel celui du PPF de 1940. C’est à dire une façade anticapitaliste et sociale masquant un fond conservateur, rétrograde, répressif, et la chasse à l’immigré, au musulman, qui remplacent le juif de l’époque. Quelle pitié de voir les dirigeants socialistes et sarkozistes lui courir après, reprendre ses discours

Mais les électeurs, le scrutin le prouve, courent plus vite que les dirigeants du PS et de la droite, ils ont rattrapé le FN avant eux, ou comme disait son fondateur, ils ont préféré l’original à la copie.

Bien sur parmi les classes populaires qui avaient permis l’élection de Hollande en 2012, bon nombre se situent encore à gauche, mais après trois ans de trahisons permanentes beaucoup sont restés de permanence chez eux.

Vu les résultats du premier tour des régionales, nos présidents, l’ancien et l’actuel, doivent être contents, c’est de la belle ouvrage, car chacun d’eux peut penser en son for intérieur, qu’en 2017 , grâce à ce paysage politique dévasté, il sera le mieux placé pour battre le FN sur son terrain. Oui, mais pour quoi faire ?

 

 

Présidentielles. LE PLAN B. 19 mai 2011

Classé dans : Elections,Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 10 h 40 min

Il ne semble pas que DSK depuis qu’il est retenu à New York par de nouvelles obligations, puisse participer aux prochaines élections présidentielles.

C’est ennuyeux pour le Parti Socialiste qui commençait à mettre le champagne au frais tant il croyait aux chances du directeur du Fond Monétaire International.

Il faut donc que de toute urgence il ait un autre candidat de compétences et de choix politiques similaires. Il faut donc lui trouver un plan B.

Un authentique saint-christolen pense tout de suite au chef des socialistes locaux…Hélas c’est impossible, non que Trissotin n’ait pas les qualités pour diriger la France, mais nous savons qu’il est retenu à Saint-Christol pour trouver le financement du Palais des Sports/ gymnase du lycée.

Alors qui ?

Quel socialiste pourrait aller à la victoire en défendant la même politique que celle définie par le FMI dans sa note du 23 février « Pour assainir les finances publiques »? A savoir :

  • privatisations des entreprises publiques
  • réduction des dépenses publiques : moins d’enseignants, de policiers, d’aide sociale…désengagement de l’état face aux collectivités
  • hausses d’impôts pour les couches moyennes salariés et des impôts indirects
  • réduction des dépenses de santé, éloignement de l’âge de la retraite

Eh bien ce socialiste existe !

Comment n’y ont ils pas encore pensé ?

C’est Pascal LAMY directeur de l’Organisation Mondiale du Commerce (OMC) et membre du PS.

L’OMC défend peut-être encore mieux le libéralisme économique que le FMI, mais on en parle moins, son siège est en Suisse d’où la discrétion.

Cependant rappelez vous, n’est-ce pas l’OMC de Pascal Lamy qui travaille à la libéralisation intégrale des services ? Santé, éducation , police…tout est marchandise. Fini les services publics, les entreprises publiques,l’éducation nationale etc.,etc..d’ailleurs déjà dans certains pays les polices privées dépassent la police nationale, et en Irak la guerre est devenue affaires d’armées privées…

Wall Street l’a rêvé, l’OMC veut le faire.

Le capitalisme financier n’avait pas mis tous les socialistes dans le même panier. Alors il faut en profiter.

Et puis le siège de l’OMC est à Genève, donc c’est plus pratique. On ne sait jamais.

Pour la victoire si un FMI est empêché, vite un OMC ! Qu’on se se dise.

 

 

SAINT-CHRISTOL et le GARD, TERRITOIRES EXEMPLAIRES. 9 juin 2009

Classé dans : Elections,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 14 min

Point de vue après les européennes.

 

Au moment des municipales en 2008, nous pouvions penser à Saint-Christol lez Alès, être une exeption pour le PS. En fait nous étions exemplaires.

A ce momentlà, la tête de liste que les socialistes avient investie, a été changée sans explication au profit du maire sortant qui soutenait un projet immobilier pharahonesque rejeté par la population en un référendum local.

Dans la foulée il a constitué une liste avec l’UMP locale, sans que pour autant le président socialiste du Conseil Général lui retire son soutien.

Suite à cela nous avons été une quarantaine à quitter le PS, une section du bassin d’Alès a même disparue, et nous avons pensé que le PS dans notre commune et notre département, n’avait plus de régle, plus d’idéologie, plus de morale.

Mais Saint-Christol et le Gard n’étaient pas une exeption, mais la régle. Régle confirmée entre autres par les compromissions du PS au parlement européen, son congrés de Reims aux résultats douteux .

Recroquevillé sur ses bastions locaux, aux mains d’élus cumulards, ce parti ne pouvait plus offrir de perspectives aux classes moyennes sensibilisées par l’avenir de la planète, et recherchant d’autres pratiques politiques.Ils sont allés voir chez les verts.

Pas plus que le PS, qui fait rarement, pour ne pas dire jamais, ce qu’il dit, et sans projet de changement crédible ne peut apporter d’espoir aux plus défavorisés, aux victimes de la crise du système économique.

Ils ne se sont pas déplacés. Et pourquoi l’auraient fait ? n’avaient-ils pas dans leur grande majorité voté non au traité constitutionnel ? Aucun « grand » pati n’en a tenu compte.

Englué dans un déclin qui rappelle celui de la SFIO, le PS est totalement étranger aux attentes de ce qui était le peuple de gauche.

Et si on oublie l’abstention record, l’UMP a gagné avec une majorité relative pour une minorité de votants.

Mais à vaincre sans péril…

 

Pierre-Gilles Coulet

Ancien membre du conseil fédéral du gard du PS démissionnaire en 2008

 

SAINT-CHRISTOL et le GARD, TERRITOIRES EXEMPLAIRES. dans Elections pdf europeennes2004scla.pdf

 

pdf dans Toutes europeennes2009scla.pdf

 

 

 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement