AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

INTERVENTION DE SUZANNE COULET AU NOM DU GROUPE « AGIR ENSEMBLE » AU CONSEIL MUNICIPAL DE SAINT-CHRISTOL LE 14 DECEMBRE 2010, 19 décembre 2010

Classé dans : Declaration conseil,Toutes — agir ensemble 30380 @ 7 h 13 min

J’ai déjà été amenée ici à dire ce que le groupe AGIR ENSEMBLE pensait de la gestion du personnel faite dans le précédent mandat, qui n’était plus adaptée à une commune avec un personnel aussi nombreux.

Il manquait d’outils de gestion de ressources humaines modernes et efficaces.

C’est pourquoi nous avons soutenu les outils que vous avez mis en place, comme nous voterons ceux qui sont à l’ordre du jour ce soir.

Mais il y a les outils – qui sont, je le répète de bons outils – et il y a la façon dont on s’en sert.

Et là, à l’évidence, rien ne va plus.

Quand on discute avec des membres du personnel municipal, quand on entend parler autour de soi, quand on voit des contrats qui ne sont pas renouvelés pour des agents largement soutenus par leurs collègues, quand on voit d’un côté une sévérité extrême et de l’autre côté une absence totale de sévérité ou de sanction dans des cas graves, quand on connait le taux d’absentéisme dans certains services, on comprend qu’il y a de gros, gros soucis.

On pouvait penser qu’il y avait trop d’humain dans la gestion passée du personnel, qui frisait parfois le paternalisme, mais il y avait de l’humain, du dialogue, de la prise en compte des individus,

Aujourd’hui cela semble exactement le contraire.

Je crois qu’il faut que vous revoyez tout cela avant d’arriver à un point de non retour.

Car une entreprise, une administration, une collectivité fonctionne bien quand son personnel est épanoui et quand le responsable -qu’il soit patron, administratif ou élu lui donne les moyens de son épanouissement.

Malheureusement aujourd’hui ce n’est pas le cas à la mairie de Saint-Christol et les services publics ne peuvent qu’en pâtir, comme l’ensemble des Saint-Christolens.

 

 

Matignon, Saint-Christol, même combat. 20 mai 2010

Classé dans : A propos du conseil....,Declaration conseil,Toutes — agir ensemble 30380 @ 9 h 07 min

Lorsque Frank Monier proposa que le maire de Saint-Christol et ses adjoints diminuent leurs indemnités pour donner un signe fort à la population dont ils augmentaient les impôts, ils ont crié à la démagogie, et scandalisés ils ont refusé.

Lorsque Christine Lagarde proposa que les ministres diminuent leurs indemnités pour donner un signe fort à la population durement touchée par la crise, ils ont crié à la démagogie, et scandalisés ils ont refusé.

Matignon Saint-Christol même combat !

La seule différence c’est que les ministres de Sarkozy n’ont pas osé, comme les élus de Clarté et Démocratie, dire que c’est grâce aux indemnités qu’ils travaillaient bien.

Et on ne sait pas si les ministres de Sarkozy, comme les élus de Clarté et Démocratie, ont augmenté leurs indemnités au lieu de les diminuer.

 

 

Position d’Agir Ensemble sur le budget communal 2010 16 avril 2010

Classé dans : A propos du conseil....,Declaration conseil,Toutes — agir ensemble 30380 @ 14 h 25 min

Je ne vous surprendrai pas en vous disant l’opposition de notre groupe à une telle augmentation des taux de fiscalité.

D’abord, contrairement à ce qui est écrit dans le compte rendu de la commission des finances, cette hausse des taux n’a pas été motivée lors du débat d’orientation budgétaire mais juste évoquée comme une des pistes envisagées. Mais il est vrai qu’à Saint-Christol nous faisons chaque année un débat dit d’orientation budgétaire sans que l’on comprenne quelle est l’orientation proposée : un débat budgétaire sans orientation devrait être le titre.

Ensuite nous avions lors de ce débat peu orienté expliqué que nous craignions qu’une éventuelle augmentation ne soit supportée que par les classes moyennes, ceux qui ne sont pas assez défavorisés pour percevoir les minimas sociaux, mais pas assez riches pour bénéficier du bouclier fiscal.

Nous avions demandé des économies réellement perceptibles par nos concitoyens et c’est loin d’être le cas.

Nous avions proposé que les élus renoncent à un mois d’indemnité comme cela avait été fait lors de mandats précédents : ce n’est pas ce que vous avez choisi de faire et les indemnités d’élus sont bien plus élevées que par le passé et de plus la ligne budgétaire des indemnités d’élus augmente de 4500 € si j’ai bien lu.

Je vais citer un exemple emblématique de dépenses en augmentation : la communication,

On fait réaliser par un cabinet privé un audit (environ 4000 €) sur la politique de communication,

On fait réaliser par un cabinet privé un site internet pour à peu près le même montant

Et, cerise sur le gâteau, on embauche un chargé de communication, alors qu’on sait que d’autres secteurs parmi les agents sont en sous-effectif.

Est ce bien le moment, si notre commune a de vrais difficultés budgétaires d’embaucher dans ce secteur et en doublon faire travailler des cabinets privés ?

Cela me rappelle quelqu’un qui au sommet de l’État fait payer les classes moyennes et travaille avant tout uniquement son image et sa communication avec d’ailleurs les fonds des classes moyennes déjà citées.

Cela nous semble inadmissible.

Plus Un point 25 pour la taxe d’habitation, presque deux points pour le foncier bâti, et légèrement plus de 3 pour le foncier non bâti, c’est énorme pour les Saint-christolens.

D’autant que, je le rappelle les taux chez nous sont bien plus élevés que dans les communes équivalentes, allant jusqu’à doubler pour la taxe sur le foncier non bâti.

C ’est vrai qu’en pourcentage, il augmente moins que les autres taux mais forcément vu qu’il est le double d’un commune limitrophe par exemple. Et l’argument défendu par le Maire lors du précédent conseil, arguant du fait qu’avec les bases on ne pouvait pas comparer : il suffit de demander à quelques agriculteurs qui ont des terres dans des communes différentes ce qu’ils en pensent quand ils reçoivent leur feuille d’impôt et s’ils ne savent pas faire la comparaison.

D’autant que le foncier agricole disparaît de façon très rapide, deux fois plus vite qu’en Allemagne par exemple et que les agriculteurs sont en grande difficulté et pour 70% d’entre eux de façon durable et récurrente.

Certes il y a des exonérations prévues pour le bio : nous y sommes favorables mais il faut du temps pour avoir un label bio et nous aimerions savoir combien cela concerne de familles et d’hectares sur la commune.

Quand aux deux autres taxes, leur augmentation est quasi scandaleuse dans une période où le chômage s’accroit ainsi que le coût de la vie.

C’est pour ces raisons que nous nous opposons de façon forte et profonde. Et cette opposition n’est pas due ni à une vision étroitement comptable des finances, même si elle est bien présentée, ni à un opportunisme face à toute augmentation d’impôt forcément impopulaire. Elle est est le résultat d’une analyse politique de la situation de notre pays et de notre commune, ainsi que du projet de budget que vous nous soumettez.

intervention faite au Conseil Municipal du 13 avril 2010 par Suzanne COULET au nom du groupe AGIR ENSEMBLE

 

 

Écho du Conseil : PETITE CHAMBREE pour PETIT CONSEIL 23 janvier 2010

Classé dans : Declaration conseil,Toutes — agir ensemble 30380 @ 11 h 35 min

Peu de monde le 19 janvier pour assister au conseil municipal. Thierry Henry aurait pu le compter largement sur les doigts de ses deux mains. Même Midi Libre n’était pas là (cela deviendrait-il une habitude ? ).

Il est vrai que les ordres du jour s’étiolent. Celui là est tombé à 12 points, pour la plupart de la gestion d’affaires courantes ou en cours. Rien pour remuer les foules

LE PROLOGUE

Même si ce n’est pas ( normalement ) un spectacle, le Conseil Municipal a maintenant un prologue. Et c’est bien.

Suite à la demande de Frank MONIER, le Maire exposera avant chaque séance des affaires communales qui n’apparaissent pas dans l’ordre du jour, mais intéressent les élus et la population.

Ainsi on a appris que les Domaines avaient estimé la valeur des terrains pouvant amener un projet au cœur de ville, que suite à une démission le problème d’un intervenant sportif dans les écoles était posé, que la SEMIGA refaisait les façades de Cavalas où le traitement des « espaces verts » était en cours. A Cavalas où l’éclairage public perd ses boules (un vandalisme couteux).

La municipalité attend le délibéré du tribunal administratif sur l’arrêté d’interdiction des OGM pour savoir si elle en prépare un pour 2010.

Plus navrant, le budget du Conseil Général étant ce qu’il est, il cesse de financer l’association d’insertion FAIRE qui arrêtera donc les chantiers entrepris sur Saint-Christol depuis 2006 ( l’aménagement du Rouret ).

LE CONSEIL

  • 1 Décisions du maire dans le cadre de ses délégations:

Choix d’entreprises pour site internet, maintenance informatique et serveur, les travaux du foyer sportif. Achat de terrain pour le rondpoint du lycée.

  • En 2 la décision budgétaire modificative numéro 3. Simple jeu (si le terme convient ) comptable.

  • Les points 3 et 4 relevaient de l’urbanisme.

Le coefficient d’occupation des sols pourra être augmenté de 20% dans la cadre de constructions favorisant les économies d’énergie et les énergies renouvelables. Les deux élus PS ont montré leur engagement écologique en votant contre.(!!!)

Pour les logements sociaux le coefficient pourra augmenter de 30%, cumulable avec le précédent.

Il a été noté que le COS de Saint-Christol est très bas: 0,3, ce qui le portera au maximum à 0,45, alors qu’ailleurs il peut osciller entre 1 et 2.

  • 5 Voilà une bonne idée : l’achat d’un terrain en bas de l’école de Marignac.

C’est la 13ème de nos 30 propositions pour l’urbanisme et le cadre de vie : créer un parking et transférer l’accès à l’école.

«  Nous prenons les bonnes idées » a dit le maire. Nous sommes d’accord, mais nous attendons de voir ce qu’ils vont faire.

  • Au point 6 la commune et le département font un échange pas de bons procédés, mais de routes, prévu par l’ancienne municipalité.

  • En 7 une subvention demandée à l’ADEME pour le diagnostic énergétique des bâtiments communaux. 

  • Le 8 c’est la politique de la ville. L’élu concerné a trouvé le mot juste en disant qu’il s’agissait de 3 dossiers « traditionnels ». Évidemment ce sont toujours les actions lancées par Frank MONIER et Suzanne COULET. Pour autre chose on verra plus tard.

  • Neuvièmement le local du stade des pensions est dédié à Jean-Claude DELCROS.

  • Et nous sommes déjà au point 10, le travail des commissions .

    - sports : ils ont parlé d’un peu de tout comme c’était prévu.

    - Culture : il n’y a pas de compte rendu, mais apparemment il se fait des choses, et les choix des offices sont respectés.

  • 11 Les Affaires Communautaires ça occupe puisqu’il y aura un séminaire des élus pour préparer leur budget.

Accessoirement on a appris qu’un parc d’éoliennes au Serre d’Avène c’était pas un canular mais un sujet de réflexion.

  • 12 En questions diverses il a été procédé à l’enterrement du baptême de la médiathèque.

Et la séance fut levée.

Petit Conseil, mais on y apprend toujours quelque chose, et on y trouve toujours un petit moment de détente dont nous reparlerons.

 

 

Budget 2009… 2 mars 2009

Classé dans : Declaration conseil,Toutes — agir ensemble 30380 @ 8 h 22 min

Intervention cu CM du 24/02/09 :

Avant d’intervenir sur le fond et le détail du budget, permettez moi de dire quelques mots sur la méthode.

A regarder l’ordre du jour du Conseil on a l’impression d’une activité débordante. On a envie de dire « enfin!!! ».

Mais si on se penche de près sur la réalité du fonctionnement des commissions, on voit bien que tout est en trompe l’œil et que cette préparation budgétaire est un exercice obligé parodiant une véritable démocratie.

Certaines commissions ne se réunissent pratiquement jamais : il y  en a même une qui ne s’est même pas réunie pour le budget, celle de la communication.

D’autres ont mis 11 mois pour tenir leur première réunion, telle celle des sports. Je signale quand même pour mémoire que l’article 2121 du Code Général des Collectivités Territoriales dans son alinéa 22 précise que le Maire doit convoquer les Commissions dans les 8 jours qui suivent leur création, voire moins si la majorité des membres qui la compose le demande. Je reconnais qu’après le 1er Conseil 8 jours c’est court pour que le Maire convoque toutes les commissions. Mais de 8 jours à 11 mois…

Je ne parle pas des commissions qui se réunissent à une heure où certains travaillent et ont fait part de leur difficultés.

Ensuite dans ces Commissions les élus d’opposition ne sont pas réellement associés au fonctionnement : ils peuvent bien sûr poser des questions et l’Adjoint de tutelle ou le Maire répondent éventuellement.

Preuve en est : le calendrier des commissions. Elles se sont pratiquement toutes réunies la semaine dernière ¹ -semaine de vacances scolaires qui plus est. Et parfois même 1 heure et demi avant la Commission des Finances. Donc les arbitrages étaient faits et les élus d’opposition ne pouvaient en aucun cas obtenir de modifications.

La seule convocation d’élus d’opposition n’est pas suffisante pour qu’une démocratie véritable s’instaure. Ce n’est que formel et purement informatif. Avec mes colistiers nous avons une vision différente d’une démocratie participative véritable.

Quant à d’autres commissions, elles se réunissent souvent, créant des sous groupes, des sous commissions, confondant allègrement démocratie et usine à gaz!

En résumé : voir la place du compte rendu des commissions préparatoires au budget dans l’ordre du jour du Conseil. On en parle après le vote du budget !!!

 

Ensuite sur le fonds :

Eh bien en gros les mêmes observations que l’an dernier. Je pourrai vous ressortir « in extenso » notre intervention de l’an dernier. Mais je résume en faisant du copier/coller :

Ce budget est cependant le même que les précédents :

l  mêmes équilibres

l  mêmes répartitions

l  mêmes taux d’imposition, toujours plus élevés que pour les communes semblables

l  même faiblesse programmée des subventions de fonctionnement

 

En bref, il s’agit d’un très bon exercice comptable -sous réserve des commentaires du comptable public en espérant qu’ils seront publics cette fois ci-.

Les règles de la comptabilité publique semblent respectées et je crois que si notre municipalité était sous tutelle le budget préparé par les services préfectoraux serait le même. En résumé, la gestion des affaires courantes, sans ambitions, sans volonté de rupture avec les budgets précédents sans participation active des élus pour son élaboration.

Certes ils ont une ligne de dépenses à suivre et l’an prochain une présentation par fonctions. Mais ce n’est pas cela un budget participatif qui montre le dynamisme d’une équipe.

C’est dans la ligne des recettes que chaque élu en responsabilité va chercher que se trouve la responsabilisation et l’efficacité d’un adjoint ou d’un délégué.

Pour étayer mes propos cela il suffit de détailler les subventions prévues:

  • en fonctionnement -hors la DGF qui diminue mais ce n’est pas de votre fait, ce qui est prévu est égal à l’an dernier. Et les seuls dossiers montés sont ceux présentés au CUCS dans le cadre de la politique de la Ville. 3 dossiers les mêmes que nous avions présentés avec Frank certains depuis de nombreuses années. Rien de neuf, rien de plus. En fait si j’en crois vos chiffres nous obtenons en recettes de fonctionnement 811€ par saint- Christollen pour 1065 € pour les communes de la même strate en 2007 soit un quart de moins.
  • En investissement on a une impression de rentrées supplémentaires mais au fonds rien de plus là aussi. Les subventions obtenues de 3 fois 137000€ étaient obtenues par l’ancienne municipalité dans le cadre de l’aménagement de l’arrivée au Lycée (par chacun des partenaires, Région Département, Agglo). Le reste concerne la subvention du CG pour le préfabriqué de Marignac pompeusement baptisé « espace modulaire » le SMDE … La DGE baisse de 40% : désengagement de l’État répondrez vous : ou manque de dossiers déposés pour obtenir plus : Mais voilà pour obtenir de la Dotation Globale d’équipement il faut réaliser des équipements. Ce qui ne semble pas le cas !!!
  •  Heureusement qu’il y a l’avance de trésorerie du FCTVA qui cache de fait le manque de rentrées. Vous pouvez remercier le Président de la République !!!

Donc pour reprendre la même chose que les autres années avec des taux d’imposition disproportionnés par rapport aux communes équivalentes.

Je rappelle que la taxe sur le foncier non bâti de +de 76% payée principalement par les agriculteurs, est le double des communes environnantes et est supérieure de 25% aux communes de la strate. Cette taxe représente si peu dans le budget communal (57000 € sur un budget de près de 8 millions d’€) que de la diminuer de moitié cette année en profitant de la manne temporaire sarkosyste aurait été un geste fort envers le monde agricole.

Tout cela explique amplement que nous votions contre les taux de fiscalité bien trop élevés.

Comme nous voterons contre ce budget qui ne correspond en aucun cas au besoin de changement de notre commune.

Nous l’avions dit l’an dernier, nous le redisons en 2009.

(voir compte rendu Midi Libre dans « communiqué de presse »).

 

 1)Pour info, dates des commissions municipales et comités consultatifs qui se sont réunies :

- Commission de l’Education (réunion du 04 février 2009),- Commission des Finances (réunion du 06 février et 20 février 2009),- Commission Cadre de Vie et Urbanisme (réunions des 23 janvier 2009 et 10 février 2009),- Commission Animation de la Ville (réunion du 10 février 2009),- Commission des Sports (réunion du 11 février 2009),- Commission des Travaux (réunion du 18 février 2009),
- Commission de la Culture (réunion du 19 février 2009),
- Commission de la Politique Sociale (réunion 19 février 2009),
- Commission du Personnel (réunion du 20 février 2009),
- Comité consultatif de la Jeunesse (réunion du 20 janvier 2009),
- Comité consultatif de la Culture (réunion des 22 et 30 janvier 2009 et 12 février 2009),
- Comité consultatif des Aînés (réunion du 27 janvier 2009),
- Comité consultatif de l’Environnement (réunion du 13 février 2009).

 

 

 

 

OGM ! non merci. 4 juin 2008

Classé dans : Declaration conseil,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 59 min

Proposition de Motion faite en conseil municipal le 04/06/08, voté à l’unanimité sauf le groupe UNIS POUR L’AVENIR qui s’est abstenu.

Monsieur le Maire
Comme la ville de Millau nous en a donné l’exemple nous souhaitons l’interdiction
des O.G.M. (organismes génétiquement modifiés) sur notre commune.
A cet effet nous demandons que soit présenté au prochain conseil municipal la
délibération suivante:
● « Considérant que les retours d’expérience sur les OGM cultivés n’apportent ni la
preuve de leur innocuité pour la santé et l’environnement, ni leur capacité à
intensifier la production alimentaire pour vaincre la faim dans le monde
● Considérant que les logiques industrielles et commerciales de la biotechnologie
dépassent les limites des plus élémentaires précautions
● Considérant que le breuvetage du vivant par les firmes de la biotechnologie peuvent
amener un dépendance du monde paysan aux seules logiques financiéres de ces
firmes
● Considérant que la contamination génétique par les OGM est un facteur de risque
majeur, pouvant de plus condamner à terme toute culture biologique
le Conseil Municipal de Saint-Christol se prononce pour l’interdiction de toute culture de
plante génétiquement modifiée sur le territoire de la commune.
D’autre part il invite l’Etat à prendre en compte l’intérêt de la snté publique et de la
protection de l’environnement quand il autorise les cultures de plein champ de plantes
génétiquement modifiées »
Comptant sur votre soutien dans cet acte citoyen, recevez Monsieur le Maire nos
salutations les meilleures
Suzanne COULET Frank MONIER

 

 

BUDGET 2008 30 avril 2008

Classé dans : Declaration conseil,Toutes — agir ensemble 30380 @ 6 h 04 min

Pour l’équipe d’AGIR ENSEMBLE, le budget est l’acte majeur d’une gestion municipale. Ce n’est pas un exercice comptable mais un véritable acte politique au sens noble du terme, puisqu’il doit marquer les engagements forts d’une équipe municipale.

Et vous qui annoncez une changement profond pour les Saint-Christolens, c’est à partir du budget que cela devrait se manifester. Or à la lecture du budget que vous nous proposez, je n’y vois pas une rupture mais au contraire une continuité.

Vous allez me répondre que beaucoup de choses étaient déjà engagées par la précédente municipalité. Beaucoup de choses que vous avez d’ailleurs votées. Mais vous nous avez expliqué, Monsieur le Maire, lors de votre premier discours dans cette salle que vous avez travaillé depuis 13 ans à votre programme et que tout était prêt. De plus vous connaissiez parfaitement les engagements pris par ancienne municipalité puisque vous étiez élu depuis 2 mandats.

Ce budget est cependant le même que le précédent :

- mêmes équilibres

- mêmes répartitions

mêmes taux d’imposition, toujours plus élevés que pour les communes semblables

même faiblesse programmée des subvention de fonctionnement

Un changement toutefois, mais il n’est pas de votre fait : la hausse de plus de 20% de la DGF qui prend enfin en compte l’augmentation de la population qui ne l’avait pas été depuis 1999.

Certes des économies de gestion sont programmées : c’était d’ailleurs déjà une volonté en 2007 mais les dépenses réalisées ont été nettement supérieures au Budget Primitif.

Quelques exemples :

Quand on voit l’augmentation des prix, on se demande comment économiser sur les fournitures d’entretien dans de telles proportions : 20000 € sont inscrits au BP contre 23000 l’an dernier mais 25000 avaient été réalisés

Idem pour les fournitures de petit équipement : 60000 € inscrits pour 75000 l’an dernier mais 81000 avaient été réalisés

Le plus préoccupant reste l’économie programmée sur les transports collectifs -16 000 € alors qu’il ne me semble pas que l’essence diminue. Est ce que vous comptez restreindre l’utilisation du bus pour les associations ou augmenter leur participation financière ou bien allez-vous supprimer l’utilisation du bus pour certaines sorties scolaires au stade ou à la médiathèque.

Cela pose vraiment question.

D’autre part ce budget pose des problèmes de fonds dans sa partie fonctionnement :

Le produit des contributions directes représente 46% (pratiquement comme en 2007) du budget de fonctionnement. Pour les communes que le Ministère du Budget classe dans la même strate, la part est de 33%. La part des impôts est donc plus forte ici qu’ailleurs, ce qui est logique compte tenu des taux qui sont plus élevés qu’ailleurs et représentent même le double pour l’impot sur le foncier non bâti.

Pendant longtemps on a justifié cela parce que nous n’étions pas chef lieu de canton et avions une DGF faible. Or notre DGF est cette année de 18% du budget de fonctionnement pour 18,8% pour les communes équivalentes.

Quant aux dépenses consacrées au personnel elles représentent près de 57 % de ce même budget de fonctionnement pour 49% des communes situées dans la même strate. Or nous savons bien qu’il manque cruellement de personnel dans certains secteurs (espaces verts, sécurité et police municipale, CCAS par exemple). De plus le personnel municipal n’est ni sur payé ni sur qualifié; Il n’y a qu’à lire le tableau des effectifs joint : un seul cadre A, 2 cadres B dans les secteurs administratifs et techniques, ce qui nous paraît nettement insuffisant.

En fait ce déséquilibre vient d’un budget qui manque d’ambition en particulier au niveau des subventions de fonctionnement. Nous avons dit pendant la campagne qu’il y avait peu d’élus (2 voire 3 adjoints) qui partaient à la pêche aux subventions de fonctionnement (sports, action sociale …) et que c’était trop peu.

Et cette année vous prévoyez des subventions à la baisse. Il nous semble qu’une équipe qui veut avoir une action novatrice, doit fonctionner différemment :

diviser le budget en grands postes (culture, sport, action sociale …) et confier à chaque élu de tutelle un vrai challenge : avec x € de dépenses mais avec tant d’€ de recettes par subvention.

Aux élus de se battre pour les obtenir. Ce mode de gestion marche ailleurs pourquoi pas ici. On pourrait appeler cela un budget participatif ou tout au moins un budget d’un équipe dynamique où chacun est impliqué et se bat pour obtenir des fonds pour sa commune.

Tout cela n’est pas dans ce budget.

Certes des augmentations sont prévues notamment dans les écoles où la dotation par enfant augmente. Encore faudra t ‘il que cette hausse ne soit pas grevée par des dépenses de bus imputées à l’école.

Les associations voient aussi leurs subventions à la hausse. Mais cette hausse est largement insuffisante.

Je m’en explique : la population a augmenté dans une large proportion, largement plus que l’augmentation consentie. Certes ce n’est pas mathématique, mais les associations sont plus nombreuses, et ont vocation pour animer notre cité à toucher toujours plus de population. Et pour cela il leur faut plus de moyens.

Dernier mot sur l’analyse du budget : nous ne voyons même pas où est affectée le supplément non négligeable de DGF.

C’est donc un budget qui ressemble plus à un exercice comptable appliqué où l’essentiel est que les colonnes s’équilibrent. Sans aucune rupture, sans aucune ambition, sans aucune audace.

Pour tout cela nous voterons contre car il ne reflète pas le besoin de changement de gestion dont notre commune a besoin

Suzanne Coulet, conseil municipal Avril 2008

 

 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement