AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

Communiqué de presse : SECURITE ET DEMAGOGIE 27 mars 2013

Classé dans : Articles de presse,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 51 min

La sécurité des biens et des personnes, la tranquillité publique, sont des problèmes trop importants pour supporter la démagogie, les effets de manche ou de plume.

C’est la réflexion que je fais au vu des gesticulations de l’ancien maire et des 3 élus socialistes de la liste Sirvin-Rivenq.

La liste Agir Ensemble que j’avais l’honneur de conduire aux municipales, s’est toujours préoccupée des questions de sécurité publique. Elle était la seule dans son programme a proposer dans ce cadre des mesures concrètes pour la commune, par exemple le renforcement et le recentrage des missions de la police municipale.

Par contre il n’y avait pas un mot sur la sécurité dans le programme et la profession de foi de l’ancien maire. Ce dernier étant par ailleurs totalement indifférent aux suppressions de postes dans la police par Nicolas Sarkozy, puisqu’il a fait liste commune avec l’UMP.

D’autre part si le commissariat de secteur a été ouvert sous le précédent mandat, c’est aussi avec l’ancien maire que ses ouvertures sont devenues aléatoires . En même temps il employait les policiers municipaux à porter des courriers et à faire des courses plutôt qu’à la prévention et à la surveillance de notre territoire.

Quant aux courriers du PS local au ministre de l’intérieur, à quoi peuvent-ils servir sinon à amuser la galerie ? On sait très bien en effet qu’avec ses économies budgétaires, le gouvernement ne va pas renforcer la police dans des communes comme la notre. En plus nos nouveaux convertis à la sécurité, sont renvoyés dans les cordes par le ministère avec un chiffre dérisoire de 12 plaintes déposées une année dans ce commissariat.

Aujourd’hui, concernant la sécurité publique, les élus de Saint-Christol ont le choix entre deux voies :

Soit ils se livrent à une surenchère démagogique qui ira crescendo jusqu’aux prochaines municipales, où chacun essaiera de proposer plus de policiers, plus de caméras, plus de couvres-feu… que le concurrent. Surenchère qui s’avérera irréaliste dès le lendemain des élections.

Soit ils travaillent tous ensemble et dès maintenant dans le cadre de la Commission municipale pour la tranquillité publique, où les projets nécessaires et possibles pourront être répertoriés et proposés à l’action du Conseil Municipal, car ce problème est l’affaire de tous et les solutions doivent correspondre aux besoins de l’ensemble de la population.

C’est dans cette seconde voie , celle de la raison et de la responsabilité, qu’Agir Ensemble et ses élus, Frank Monier et moi-même, voulons nous engager, et en mettant au service de tous les idées et les projets issus de la réflexion d’Agir Ensemble, menée depuis longtemps.

 Suzanne Coulet.


 

 

Vu dans la presse : le PESSIMISME EUROPEEN MANIPULE. 4 avril 2011

Classé dans : Articles de presse,Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 12 h 24 min

Plusieurs journaux européens , dont « le Monde »,viennent d’effectuer un sondage concernant la crise économique, en Grande Bretagne, France, Allemagne, Espagne et Pologne.

Il en ressort qu’une majorité d’européens estime que le pire de la crise économique est à venir, et nous français apparaissons comme les plus pessimistes.

Les plus confiants sur le long terme, pensant que leur situation va s’améliorer,sont les polonais (44% )et les espagnols ( 58% ). Sans doute parce que la crise est telle dans leurs pays qu’ils estiment que la situation ne pourra jamais être pire ( encore que n’est toujours pas posée la question : « La crise c’est pour qui ? » ).

Aucune des opinions publiques de ces différents pays ne fait confiance à son gouvernement pour trouver les bonnes solutions. Pire 89% des européens pensent que la classe politique « n’agit pas avec honnêteté et intégrité ».

Cette façon de voir des peuples européens se comprend. Nos dirigeants politiques de tous bords soit se sont mis au service du capitalisme financier, soit ont été marginalisés, et ainsi aucun ne veut ou ne peut enrayer un ultra libéralisme triomphant.

Mais là où ce sondage « pue » la manipulation c’est qu’il fait dire aux peuples qu’au lieu de rompre avec la politique des gouvernements qui a conduit à la crise, il faudrait au contraire l’amplifier.

En effet une majorité soit 71% d’allemands, 62% de français, et 50% pour les autres sont favorables à des coupes dans les dépenses publiques.

On remarque qu’une fois de plus on oriente le sondé vers la remise en question de la dépense publique sans poser le problème des recettes publiques ce qui permettrait de donner un avis sur la fiscalité concernant les hyper-riches, les bénéfices des grandes entreprises et la spéculation financière .

D’autre part il semble bien que dans le sondage une confusion soit entretenue entre la dépense publique et la dépense des gouvernements eux mêmes (leur train de vie en particulier ).

Les entreprises publiques, les services publics sont, nous le savons tous, des facteurs essentiels pour notre développement et la cohésion sociale. Nous voyons aujourd’hui que les « économies » qui consistent à supprimer en masse enseignants, policiers,personnel hospitalier…détruisent à grande vitesse justice et cohésion sociale.

Il y a bien manipulation, ce sondage constate que nous allons mal et veut nous faire croire que nous voulons amplifier les politiques qui en sont la cause.

Le message que ces grands médias ont « bricolé » pour les gouvernements est clair: « ce que vous faites est très mal mais ils en redemandent. Continuez ».

Pourrons nous l’accepter longtemps ? Ils l’espèrent.

 

 

Midi Libre : ATTENTION CONFUSION. 29 décembre 2010

Classé dans : A propos du conseil....,Articles de presse,Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 9 h 24 min

 Dans le compte rendu du conseil municipal du 14, que Midi Libre a effectué le 25 décembre, on peut lire l’intervention de l’élue d’Agir Ensemble, Suzanne Coulet, à propos des problèmes qui surgissent concernant le personnel municipal.

Puis on peut lire l’intervention de Trissotin, le chef des socialistes locaux, et de sa collègue la Gente Meunière, intervention qu’ils n’ont pas faite ! Ce que confirme le compte rendu officiel de la séance.

Que Trissotin et sa collègue ne soient pas intervenus à ce sujet dans le débat n’a rien de honteux.

Comme il n’est pas anormal que leur « esprit de l’escalier » les ayant amené à réfléchir le lendemain au problème, ils écrivent avec leur  « nègre » un communiqué que Midi Libre doit normalement reproduire pour ses lecteurs, mais hors débat. Sinon il y a confusion, et le journal fausse le contenu de la séance.

Cette erreur, certes regrettable, n’enlève rien à l’amélioration de notre chronique locale depuis qu’il y a de nouveaux correspondants. Erreur de jeune journaliste sans doute.

 

N.B. Dans ce communiqué,hors débat du Conseil donc, Trissotin ne peut s’empêcher de sortir une blague dont il a le secret. En effet il y dénonce « la dérive droitière de la municipalité ».

De la part de quelqu’un qui a été élu sur la liste UMP, c’est à mourir de rire.

 

 

Vu dans la Presse : Si Vous aviez Encore des Doutes… 28 octobre 2010

Classé dans : Articles de presse,Toutes — agir ensemble 30380 @ 17 h 06 min

L’éditorial du journal « Le Monde » du 23 octobre 2010 traduit l’absurdité du gouvernement et de sa majorité parlementaire sur la réforme des retraites.

« Avec l’accord du gouvernement le Sénat a voté un amendement qui prévoit l’organisation à compter du 1er trimestre 2013 d’un débat national sur une réforme « systémique » des régimes de retraites…C’est admettre implicitement que la réforme n’a pas posé globalement le problème des retraites…et que l’on a imprudemment fait l’économie d’un débat national qui eût été indispensable…

Absurde situation donc sauf à considérer que l’objectif du Président de la République n’était pas celui d’une réforme en profondeur. Mais au contraire de donner des gages immédiats de rigueur budgétaire aux agences de notation internationales ».

Et comme la présidente du MEDEF vient d’avouer que c’était à la demande du patronat que l’âge de la retraite était repoussé, nous avons la confirmation que la « réforme » ne peut être qu’injuste, et que le Président de la République est au service du CAC 40 et des marchés financiers, pas de la France et des français.

Mais ce n’est pas une surprise !

 

 

Vu dans la Presse : La Citation de la Semaine à laquelle vous avez échappé. 12 octobre 2010

Classé dans : Articles de presse,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 02 min

« Chez nous les vice-présidents ne sont pas payés pour ne rien branler »

Alain Beaud

Maire de Saint Sébastien d’Aigrefeille,

Président de la communauté de communes Autour d’Anduze, faisant une comparaison avec l’Agglomération du Grand Alès. (Midi libre 4 octobre 2010)

Monsieur Beaud exagère, nous connaissons des vice-présidents qui n’ont pas rien branlé, même en étant payés. Ce sont ceux de Saint-Christol. Ils ont réfléchi et contribué à la création de la célèbre «  Commission d’évaluation des transferts de compétences à l’Agglomération » dont nous attendons avec impatience le jour où ils publieront les résultats des ses travaux. Ne serait-ce que pour donner la réponse d’une de ces devinettes qui font l’originalité de ce blog, la devinette numéro 2 (voir la rubrique « jouons un peu »).

 

 

Midi Libre en Juin : Un SAUT QUALITATIF 5 juillet 2010

Classé dans : Articles de presse,Toutes — agir ensemble 30380 @ 10 h 59 min

Coup de tonnerre dans la presse : la correspondante locale du journal a été remplacée en juin par un binôme (qui respecte la parité).

La lecture de la chronique locale fait apparaître un immédiat saut qualitatif, et un début de rééquilibrage par rapport aux pages de nos habituels référents, Salindres et la Grand-Combe.

La chronique de Saint-Christol, qui a pratiquement doublé par rapport au mois de mai, est la plus importante de tous les mois de lecture que nous avons rapportés ici. La page de Salindres qui était le double de la notre en mai, ne la dépasse plus que de 25%. La Grand-Combe qui en pagination valait le triple de Saint-Christol, n’en vaut plus que le double en juin.

Des articles rédactionnels clairs ont été nombreux, illustrés par des photographies diversifiées (37, un autre record), qui rendent la page, et donc la commune, vivantes.

Les animations, les spectacles, ne sont plus seulement annoncés, mais des articles en rendent compte, si bien qu’on s’aperçoit qu’il n’y a pas que les galas de fin d’année des écoles de danse. Nous n’en sommes plus réduits, et c’est heureux, au communiqué envoyé par une association avec photo de sportifs immobiles, qui constituaient jusqu’alors, le quotidien du quotidien. Ce qui n’empêche pas le nécessaire fonctionnement de la boite aux lettres, puisque 20 associations interviennent dans les chroniques du mois. Les plus citées (4 nominations) sont Amitiés d’Automne et la FNACA…mais où sont passés les jeunes ? Ils devaient sans doute regarder le « Mondial ».

Il y a aussi, dans les faits notables, un retour à la normalité, puisque le maire de la commune apparaît sur 4 photos de cérémonies. Il aura donc fallu attendre le 13 juin 2010, soit 2 ans et 3 mois après l’élection municipale, pour qu’à l’occasion du baptême de la rue Constantin Vago, le maire de Saint-Christol soit en photo sur la page de sa commune. A transmettre au livre des records.

Enfin nous avons eu la satisfaction d’avoir  une chronique locale tous les jours du mois, ce qui est aussi une première. Cette continuité, sans y paraître, est d’importance, car elle est le symbole que chaque jour, sans exception, il se passe quelque chose à Saint-Christol.

Pourvu que ça dure disait l’autre… il n’y a pas de raison.

 

 

LA POSITION DES ELUS D’AGIR ENSEMBLE SUR LA CASERNE DES POMPIERS DE SAINT-CHRISTOL 3 juillet 2010

Classé dans : Articles de presse,Toutes — agir ensemble 30380 @ 9 h 35 min

Les élus d’AGIR ENSEMBLE soutiennent la position du Maire de Saint-Christol de se conformer au PPRI, ce qui interdit de fait la construction d’une caserne des pompiers dans les anciens terrains de l’INRA.

L’accepter serait risquer de se retrouver dans le cas de Sommières en 2002, où les pompiers n’avaient pu aider la population car la caserne était sous l’eau.

Ils savent également que les finances de la commune, telles qu’elles ont été présentées par l’Adjoint aux Finances actuel, ne supporteraient pas l’achat d’un autre terrain qui endetterait un peu plus Saint-Christol.

Pour nous en tant qu’élus responsables, l’essentiel est qu’une seconde caserne soit construite par le SDIS et le Conseil Général : à l’heure de l’intercommunalité, qu’elle soit à Saint-Christol, Bagard ou une commune proche, n’est pas le plus important.

Seule la sécurité de nos concitoyens compte.

Suzanne COULET – Frank MONIER

Élus d’AGIR ENSEMBLE

 

 

MIDI LIBRE en MAI 8 juin 2010

Classé dans : Articles de presse,Toutes — agir ensemble 30380 @ 7 h 47 min

Après 3 mois de pause, car l’étude des pages locales de notre quotidien devenait trop monotone, les mêmes statistiques, les mêmes constats se répétaient mois après mois, revoilà la chronique de la chronique.

On espérait naïvement un peu de changement, enfin un peu d’originalité, quitte à voir nos habitudes mises à mal. Que les satisfaits se rassurent, rien n’a changé, sinon que notre page locale est quantitativement à la baisse. Qualitativement ce serait plus difficile.

D’abord la continuité dans les rapports de force. En mai la chronique locale de Salindres est le double de la notre, celle de la Grand-Combe le triple. Alors pour un peu ménager notre égo nous nous sommes comparés à Saint Jean du Pin…et un…et deux…et trois à un, notre page locale est trois fois plus importante.

Mai a vu toutes les chroniques locales réduites, sans doute à cause de l’évènement du mois : la féria d’Alès qui a consommé beaucoup de pages. Mais c’est Saint-Christol qui perd le plus atteignant son plus bas niveau, moins 36% par rapport à novembre 2009, notre meilleur niveau.

Il faut dire que ce mois ci nos associations se sont un peu assoupies, seulement 16 d’entre elles (contre 24 en janvier ) ont donné du blé à moudre au journal. En tête l’ASSC qui apparaît 7 fois (qu’allons nous devenir avec la saison qui se termine ? ) puis vient la Paroisse Catholique avec 4 citations.

Il semble que seulement 7 articles soient de la rédaction ou de la correspondance du journal, pour le reste c’est l’habituel travail de la boite aux lettres.

Bien seule en hausse : la culture. Sept annonces de manifestations ou de spectacles, et deux compte-rendus. Logique car c’est le domaine positif, en progrès de la vie communale. L’adjoint à la culture fait du bon travail.

Et toujours pas de photo du maire ! Mais il a eu une petite revanche, car vu qu’il n’y avait, au conseil municipal de mai, ni journaliste, ni correspondant local, il a pu faire ou faire faire, le compte rendu du conseil pour la presse locale. Ce qui lui a permis d’appliquer deux dictons d’un seul coup: en mai fait ce qu’il te plait car on n’est jamais si bien servi que par soi-même.

NB : Ne sont pas pris en compte dans les chiffres de mai les articles de la rédaction alésienne de Midi Libre concernant la guerre déclarée par Salindres à France 2 sur fond de pollution.

La population de Saint-Christol est 5 fois plus importante que celle de Saint Jean du Pin.

 

 

Presse locale : En allant voir ailleurs. 24 février 2010

Classé dans : Articles de presse,Toutes — agir ensemble 30380 @ 9 h 54 min

On vous doit fidèles lecteurs, quelques explications sur la façon dont Agir Ensemble a décerné son grand prix de la photographie à la rubrique de Saint-Christol pour la photo des vœux du maire.

Nous avons pour cela lu et visionné tous les comptes rendus des vœux municipaux de l’édition alésienne du Midi Libre, soit 48 articles sur le sujet.

Nous avons trouvé :

  • 26 photos montrant le maire entouré d’élus

  • 9 montrant l’assistance

  • 5 le maire seul qui parle

  • 5 des élus et une partie du public

  • 2 originales : l’une où il y a trois enfants qui s’ennuient, une autre avec trois musiciens

mais aucune aussi forte, aussi imaginative que celle de Saint-Christol qui n’a donc pas volé son premier prix. ( pour en savoir plus voir l’article sur le Grand Prix de la Photographie )


Suite à cette lecture Agir Ensemble a attribué de nombreuses récompenses au photographe, au rédacteur ou aux élus.

En voici la liste.


  • Prix du courage :Méjannes les Alès pour l’annonce au moment des vœux d’une hausse des impôts

  • Prix de la photo intergénérationnelle : Sénéchas pour ses trois enfants sages

  • Prix de la bonne humeur : Le Martinet parce que sur la photo les élus se marrent ( peut-être parce qu’ils vont augmenter les impôts et la population ne le sait pas).

  • Prix de la rédaction la plus longue : Barjac . Il a fallut 2 longs articles avec la même photo pour raconter la soirée, et on a découvert le don d’ubiquité du maire car le 24 janvier sous la photo il est écrit G. Didier, et le 26, E. Chaulet

  • Prix du camouflage : Générargues. La plupart des élus sur la scène sont planqués derrière des plantes vertes aussi grandes qu’eux (la population devait être au courant pour l’augmentation des impôts )

  • Prix de l’autosatisfaction : Le Chambon. On voit les élus s’applaudir. Mais on ne sait pas ce que fait l’assistance.

  • Prix de la démocratie : Canaules où avec les vœux il y a un débat

  • Prix du meilleur scénario catastrophe : Le Vigan. Sur la photo on voit le maire parlant au micro, et dans un coin de la pièce, huit personnes agglutinées et l’air sombre. Sont-elles désignées à la vindicte populaire, ou vont – elles bondir pour dévorer l’orateur ? Le vaste espace qui sépare le groupe de l’homme seul, est un damier de grands carreaux noirs et blancs avec des murs aux larges rayures noires et blanches. Ce décor psychédélique diffuse une angoisse insoutenable. Bravo au metteur en scène.

  • Prix Euclide : Rochessadoule Derrière le maire les élus sont alignés sur une ligne droite parfaite.

  • Prix Fête et Culture à Saint Sébastien dAigrefeuilles qui avait invité à la cérémonie un groupe de musique traditionnelle du Languedoc.

  • Prix Vogue : Sainte Anastasie. De loin les élus les plus sapés.


Et le Prix du meilleur titre de janvier, tous articles confondus est attribué à Barjac pour cette manchette :

« Les syndicats d’ ordures ont vidé leurs sacs »

et sous une photo cette légende : « Élus et syndicats ont rassemblé peu de monde »

A cause de l’odeur peut-être ?

 

 

Presse locale : CHRONIQUES DE JANVIER 21 février 2010

Classé dans : Articles de presse,Toutes — agir ensemble 30380 @ 20 h 24 min

De l’importance de la boîte aux lettres

Pour la rubrique de Saint-Christol en janvier on répertorie 24 associations :

  • 9 sportives

  • 5 du ressort de la solidarité

  • 4 culturelles plus la médiathèque

  • 3 cultuelles

  • 3 politiques

Elles ont produit 54 articles, le plus souvent un programme à venir, parfois une simple annonce comme la prochaine réunion d’un conseil d’administration.

Après leur match nul de décembre, cette fois l’ASSC remporte le duel avec Amitiés d’Automne par 10 apparitions sur la rubrique contre 7, car ce sont toujours les associations les plus présentes .

En dehors de ce qu’ont communiqué les associations on n’a remarqué que 3 articles rédigés concernant les vœux du maire, les vœux du F.C, et les vœux reçus par la correspondante du journal envoyés principalement par…. des associations.

Les programmes de manifestations culturelles sont annoncées par leurs organisateurs, mais jamais ce mois ci le journal n’en a fait un compte rendu, encore moins une critique.

C’est le 14 janvier qui symbolise la page locale de Saint-Christol: avec une surface rédactionnelle la moitié ce jour là, de celle de Saint-Bénezet, elle est constituée par

  • un projet communiqué par le CCAS

  • des annonces de l’ASSC, de l’ASCL, du club Amitiés d’Automne, et de la paroisse catholique

On peut conclure en disant que la rubrique de Saint Christol dans le Midi Libre c’est l’ouverture du courrier des associations. Plus de boîte aux lettres, plus de journal.

Une commune de 6400 habitants doit mériter mieux que cela.

Les photographies

Nous en avons compté 19 soit 8 de moins qu’en décembre , mais comme vous le savez il y a la qualité puisque nous avons décerné un prix (voir l’article « Grand prix de la photographie »)

Il y a la photo surprise du 20 janvier qui au lieu de montrer une équipe de foot est celle d’une cérémonie de vœux (c’est l’obsession de janvier) indéterminée et venue d’ailleurs.

Il y a 6 photos de saison concernant des galettes des rois, et 9 de sportifs qui peuvent aussi sacrifier à la galette.

Puis une aquarelle, deux perruches et une marionnette du Petit Poucet donnent à ce florilège une touche d’originalité.

Comparatif : Saint-Christol toujours moins.

Après trois mois de lecture et de comparaisons des pages locales de Saint-Christol, Salindres et la Grand Combe ( non, nous ne sommes pas masochistes! ), notre commune est chaque mois à la traine par rapport aux autres.

Entre novembre et janvier notre page a perdu 25% de sa surface. Sur les 3 mois la surface rédactionnelle de Salindres dépasse la notre de 60% ,et la Grand Combe ( avec 1200 habitants de moins ) a pour les mêmes mois une pagination 3 fois plus importante que la notre. Mais il est facile de remarquer que pour ces communes il n’y a pas que le courrier des associations, mais une relation vivante de la vie de la commune.

Pour finir on pourra illustrer l’intérêt de Midi Libre pour notre commune en signalant que pour la deuxième fois consécutive la réunion du Conseil Municipal n’a pas eu de compte rendu dans le journal. Cela devient donc une exclusivité du blog d’Agir Ensemble.

Et sur les 3 mois pas une seule photo du maire de la ville en page locale.

Est-il trop discret ? Est-il absent ? Est-il frappé d’ostracisme par Midi Libre ?

A vous de juger.

 

123
 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement