AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

L’HONNEUR et les MIGRANTS. 28 septembre 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 23 min

Au lendemain des accords de Munich, Winston Churchill lançait aux démocraties occidentales « Vous avez voulu éviter la guerre au prix de déshonneur. Vous avez le déhonneur et vous aurez la guerre ».

On pourrait le paraphraser en lançant aux chefs d’Etats et aux dirigeants de l’Union Européenne « Vous voulez éviter les migrants au prix du déshonneur. Vous avez le déshonneur et vous aurez les migrants ».

Nous avons le déshonneur de vivre dans une Europe où il existe à nouveau des camps où l’on enferme des personnes n’ayant commis aucun délit, mais qui font simplement valoir un droit naturel, énoncé par la Déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 qui indique que « Toute personne a le droit de quitter tout pays, y compris le sien »

Nous nous déshonorons en acceptant l’enfermement de mineurs au mépris de droits de l’enfance, les entraves à la liberté d’aller et venir, en nous accoutumant aux régressions de la liberté d’expression ? du droit de contestation, de la remise en cause du droit d’asile…

Nos dirigeants politiques se déshonorent en faisant des migrants, des étrangers, des menaces pour les travailleurs autochtones, alors que c’est l’absence de droits, la dissolution organisée des protections sociales qui précarisent les salariés.

Ils se déshonorent en se pliant aux desiderata de l’extrême droite qui leur font refuser d’accueillir et de donner un pavillon à l’Aquarius, dernier bateau humanitaire en Méditerranée.

Et quelle infamie que de payer des gardes côtes libyens pour qu’ils fassent la chasse aux migrants. De s’appuyer sur ce pays en proie à la guerre civile où l’on trouve aujourd’hui des marchés aux esclaves, et où un jour des chefs de guerre empochent l’argent donné par l’UE pour bloquer les migrants qu’ils font payer le lendemain pour les laisser partir en mer.

Cette année 1728 personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée. Avec l’attitude des pays européens « on peut parler de crimes de guerre en temps de paix » nous dit le romancier italien Erri de Luca. Car en rejetant toute fraternité l’Europe fait bien la guerre à ces malheureux.

Une guerre qui sera sans fin, qui ne pourra donner de vainqueur, pour la simple raison que les flux migratoires sont des phénomènes continus dans toute l’histoire de l’humanité.

De nos jours ces flux ne peuvent que se poursuivre, sinon s’amplifier à cause des guerres incessantes où nous prenons notre part, de la misère, des famines et un dérèglement climatique dont les conséquences n’en sont qu’à leur début.

Nous replier, nous enfermer ne nous protégera pas plus qu’un mur ou des barbelés peuvent nous préserver d’un tremblement de terre.

Première puissance économique, avec plus de 500 millions d’habitants,les membres de l’UE ont des capacités d’accueil bien supérieures au nombre de réfugiés et peuvent donner une réponse humaine à des problèmes humains.

Notre personnel politique, y compris certains à gauche, doivent cesser de fantasmer une invasion et de faire du réfugié un bouc émissaire.

Bouc émissaire à qui on fait subir une violence qui n’a d’autre but que de cacher la violence des injustices qui se développe à l’intérieur de notre société.

La réponse (théorique) au problème posé par ce moment de l’histoire se trouve pourtant dans notre devise républicaine :

Liberté de se déplacer,

Egalité de droits paour tous,

Fraternité enfin. 

Mais jamais cette devise n’a autant été une utopie.

 

 

Commenter

 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement