AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 
  • Accueil
  • > MMM
  • > Les M M M (9) Le PETIT GARÇON de MARGARET.

Les M M M (9) Le PETIT GARÇON de MARGARET. 21 septembre 2018

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 9 h 15 min

 

 

Samedi 15 septembre, journée du patrimoine. A l’Elysée un jeune horticulteur s’est plaint de ne pas avoir de travail.

Cinglant, Emmanuel Macron lui a répondu « Je traverse la rue, je vous en trouve » et a conseillé au jeune homme que plutôt que de lui parler il ferait mieux d’aller prospecter les cafés et restaurants de Montparnasse.

Au début de l’été il avait qualifié les aides sociales de « pognon de dingue».

L’opposition a dénoncé un mépris de classe.

Nous y voyons aussi et surtout de la morgue, celle des maîtres de forges du XIXème siècle et l’arrogance des seigneurs de l’ancien régime. Ni compassion, ni solidarité, c’est ça son nouveau monde ?

Sa réponse au chômeur a deux interprétations complémentaires.

S’il répond au jeune, du travail ? « Je traverse la rue et je vous en trouve » c’est qu’il est convaincu que celui-ci ne fait aucun effort pour en trouver, que sa volonté de travailler est nulle puisqu’il suffit de traverser la rue pour trouver un emploi. Accessoirement il avance « en même temps » que grâce à son action il y a du travail pour tout le monde -de l’autre côté de la rue-

C’est une giffle à tous ceux qui cherchent du travail et se retrouvent en situation d’échec.

Le deuxième niveau de lecture c’est l’institutionnalisation de la précarité des salariés, avec les petits boulots, les petites embauches multiples et peu payées.

Dans ce « nouveau monde » de Macron  il faut accepter n’importe quoi même si cela n’a rien à voir avec vos études, vos désirs, vos aptitudes. Horticulteur ou historien de l’art, les cafés et la maçonnerie vous attendent. Il est vrai qu’il n’y a pas de sot métier. C’est cela la flexibilité macronienne.

Avec parmi d’autres, Benalla, une piscine à côté de la plage présidentielle de Brégançon… notre président a les caprices d’un petit garçon, et sur le plan politique il est le petit garçon de Margaret Tatcher.

Pour elle les chômeurs n’étaient que des fainéants qui attendaient tout de la société sans se fatiguer, et elle a fait des petits boulots variés, multiples et sous-payés, l’horizon quotidien de la jeunesse anglaise.

Maniant aisément la langue de Shakespeare, son petit Macron condescend à nous en offrir une copie en Version Française.

 

Commenter

 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement