AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

Écho du Conseil. MENACES VOILÉES CONTRE LA MONITRICE. 24 mai 2018

Classé dans : A propos du conseil....,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 42 min

 

Séance du mercredi 23 mai 2018. Commençons par la fin.

L’ordre du jour étant épuisé, avant que les muets, pardon les élus de la majorité, ne se dispersent, Marion Assenat du groupe Pour Saint Christol interpella le maire.

« Il n’y a plus de réunion de la Commission jeunesse, dit-elle, on ne sait pas où en sont les actions pour la jeunesse, s’il y a des projets…Pourriez- vous nous en parler? »

Il répondit « On en parlera au prochain Conseil quand il y aura l’élu(e) référent. »

« Voila des mois qu’elle ne vient plus. On ne pourra jamais en discuter » a repris l’opposition.

« On fera en sorte qu’elle y soit ! » a affirmé le maire avec une fermeté qui lui est peu coutumière. Il pratique plutôt l’évitement.

« C’est bien toujours la même ? » ont demandé avec ironie les élus Pour Saint Christol.

« C’est bien toujours la même. » a confirmé le maire.

C’est donc bien de Virginie Sortais qu’il s’agit. Celle que nous avons baptisée « la Monitrice » car avant qu’elle disparaisse elle confondait son rôle d’élue avec le travail d’une monitrice de Centre de Loisirs, remplaçant l’éducation à la citoyenneté par des activités qu’elle dirigeait directement, du genre « Chasse aux œufs au Serre d’Avène » pour le Conseil municipal des jeunes.

Mais ce « On fera en sorte qu’elle soit là » du maire, semble une véritable menace voilée, sous entend quelque pression. Envisage-t-il de suspendre sa délégation et/ou ses indemnités d’élue si elle continue de bouder ?

En paraphrasant Henri IV disant que Paris vaut bien une messe, nous disons à la Monitrice que ses indemnités valent bien une séance du Conseil de Saint Christol, l’ennui n’ayant jamais tué personne.( pas même l’Ennui de Moravia)

Et en ces temps de religiosité, son apparition depuis tout ce temps, tiendrait du petit miracle, peut-être aussi de l’intéressement.

 

 

Suite à la page achetée par le Conseil régional au Midi Libre à la gloire de Nîmes Olympique, CETTE LETTRE de FÉLICITATIONS . 23 mai 2018

Classé dans : Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 18 min

 

à Madame Carole DELGA

Présidente de la Région Occitanie

Pyrénées-Méditerranée

Objet : Notre fierté (Midi Libre du 12 mai 2018)

Madame la Présidente.

Je voudrais vous féliciter. Votre initiative d’acheter une page entière au journal Midi Libre, nous permet de voir concrètement ce que permettent les recettes fiscales, cette transparence n’étant pas chose coutumière.

Je tiens à exprimer mon admiration pour le choix judicieux du thème de ce moment fort de communication : la montée en ligue 1 de l’entreprise de football Nîmes Olympique.

Évidemment on se rend compte que malgré cette célébration, cette équipe n’a rien gagné, si bien que l’on se demande combien de pages vous achèteriez pour un titre de champion de France de Ligue 1, ou si un occitan recevait un prix Nobel de médecine, de littérature ou autre…? Pas moins de quatre je suppose.

J’ai été très sensible à votre sens de l’esthétique qui jaillit avec cette photo où trois joueurs se congratulent, dont un pour lequel on ne voit que le dos occupe un tiers de l’espace, les deux autres éructant de joie.

Tant de poésie montre bien que nous sommes au pays des troubadours. Quoi que le fond noir de l’image ternit un peu tout ce bonheur.

Je vous suis reconnaissant de cette fierté que vous me faites découvrir avec la Région qui est « Fière du Nîmes Olympique ». La fierté cela structure un peuple, construit une noble identité, et sur le plan personnel nous élève, m’élève. Merci.

Je vous déconseille vivement dans l’éventualité où le Nîmes Olympique serait relégué en ligue 2 l’an prochain, d’acheter une page de ce journal pour y exprimer la honte de la Région Occitanie. Un petit entrefilet parlant de votre déception suffirait.

Je salue votre sens politique. Le sport en général, le football en particulier, ont toujours été utiles aux politiques, et les dictateurs en ont fait le meilleur usage.

Une expression des plus courantes dans les médias comme Midi Libre est que le foot nous fait rêver. Ce rêve ne pouvant qu’éloigner la remise en cause, la contestation et en ces temps inégalitaires, la révolte.

Votre sens politique qui en appelle au foot travaille donc à notre tranquillité. C’est rassurant.

Je sais que certains diront que le football professionnel est devenu un véritable appareil idéologique et que ce rêve n’est que de l’aliénation. Je n’irai pas jusque là.

Je souhaiterais connaître le prix de cette communication régionale, sachant que cette somme n’atteindra jamais le niveau de la fierté partagée qu’elle nous procure.

Dans l’attente de votre réponse et en réitérant mes félicitations et ma reconnaissance, je vous prie d’agréer, Madame la Présidente, mes respectueuses salutations.

Pierre-Gilles COULET

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 20 20 mai 2018

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 56 min

« Nous sommes les enfants de notre paysage »

Laurence DURELL

 

 

CITATION (disparue) de la semaine 19

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 54 min

Macron a réussi la fusion de la bourgeoisie de droite et de la bourgeoisie dite de gauche. Auparavant, il y avait une connivence entre élites d’Etat et élites privées. Aujourd’hui, elles ont fusionné : un seul et même agenda, un seul et même patron. Macron a légitimé et mis en œuvre la sécession des riches. L’intérêt général s’est évanoui. 

Benoit Hamon

Entretien dans Libération le 13 mai 2018

 

 

Au milieu de ses méfaits, un BON POINT pour MACRON. 17 mai 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 18 h 46 min

Le 14 mai l’armée israélienne a assassiné 58 personnes qui manifestaient et en a blessées près de 2 000. Des palestiniens qui avaient pour toutes armes des cailloux et des pneus à brûler.

Ils réclament le droit de retourner d’où on les a chassés, ils protestent contre ces enclaves-ghettos où le gouvernement israélien les entasse, les enferme, et où sans cesse il coupe l’eau et l’électricité.

Comme une répétition macabre de l’histoire où les descendants de victimes sont devenus bourreaux, Israël laisse comme choix aux palestiniens misère et la mort ou bien l’exode. Le même choix que les nazis laissaient aux juifs, ascendants des israéliens d’aujourd’hui.

Parmi les réactions qu’a suscité le massacre du 14 mai on en trouve peu qui réprouvent cette horreur.

On note par exemple, celle pitoyable et/ou scandaleuse de la représentante à la diplomatie de l’Union Européenne qui demande « à toutes les parties d’agir avec la plus grande retenue afin d’éviter des pertes de vies humaines supplémentaires ». Ce qui met sur le même plan une foule qui manifeste et une armée qui fusille,l’assassin et la victime. Ou encore cette demande d’enquête « indépendante » demandée par l’Allemagne et la Grande Bretagne qui ne servira qu’à noyer le poisson mais permet de douter sur la culpabilité d’Israël.

Aussi nous saluons la réaction d’Emmanuel Macron, qui en dehors des eunuques occidentaux terrorisés par Trump quand ils ne l’approuvent a réaffirmé  « la désapprobation de la France à l’encontre de la décision américaine d’ouvrir une ambassade à Jérusalem » et « condamné les violences des forces armées israéliennes contre les manifestants ».

C’est tout à son honneur car il sauve l’honneur de notre République, le notre.  

 

 

CONSTANCE TOWER. 10 mai 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 56 min

S’il n’a pas d’équivalent en français quoi de plus normal que d’employer un mot anglosaxon.

La réciproque est vraie et pour toutes les langues.

Mais que pour faire moderne, mondialisé, « insider » on emploie un mot anglais qui arrive comme un cheveu sur la soupe c’est ridicule. Pour le moins.

Tel est le triste sort d’un triste projet urbain, qui près d’une gare toulousaine, avec ses 150 mètres de haut, battra tous les records par rapport aux immeubles de notre nouvelle région.

Cela s’appellera « l’Occitanie Tower ».

Tower fait-il d’une tour quelque chose de plus haut, de plus beau, de plus prestigieux, de plus sur ? Rien n’est moins sur.

Quitte à faire vieux jeu, il semble que « Tour d’Occitanie » ou « Tour Occitane » seraient plus esthétiques, d’une prononciation plus aisée et cela ne ferait pas de nous une espèce de sous-culture étasunienne.

A part qu’un nouveau monde soit en marche pour nous amener par exemple à Aigues- Dead visiter la Constance Tower.

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 18 6 mai 2018

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 36 min

« Après la chemise, la direction d’Air France se prend une veste. »

Olivier BESANCENOT

 

 

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (30 ). 4 mai 2018

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 17 min

Abstention record (11 avril).

L’article est intitulé « De futurs électeurs »

« Le samedi matin, indique la rubrique locale de Saint Christol, Charles Bénézet, accompagné de deux élues, avait invité les quatre-vingt-trois jeunes nouveaux électeurs de la commune. »

Il s’agissait au cours d’une cérémonie, de remettre à chacun sa carte d’électeur.

Mesquinerie oblige de la part de la Fausse Sénile, adjointe à la communication et du maire, les élus de l’opposition n’en avait été informés que la veille, alors qu’un Conseil municipal avait eu lieu quelques jours plus tôt sans que l’information y soit donnée. Craignaient-ils que ces conseillers fassent de l’ombre au premier magistrat de la commune ? Ce qui est chose aisée, on en convient.

A côté de l’article, une photo nous montre « Les jeunes citoyens (qui) ont reçu leur sésame pour voter ».

Sauf que… ils sont six. Une demie douzaine sur 83. Il en manque 77 qui ne sont pas venus, Soit une abstention de 92,75% aux invitations du maire.

On peut se demander si l’article et son illustration procèdent de la naïveté de la correspondante du journal ou d’une volonté de « casser » Bénézet.

Gardons nous de trancher.

Il en résulte un flop à inscrire au livre des records.

Quant aux deux élues qui accompagnaient le maire, leurs noms ne sont pas cités et elles ne sont pas sur la photo. Elles ont voulu garder l’anonymat. On les comprend.

 

 

BICENTENAIRE. 1 mai 2018

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 44 min

Le 5 mai 1818 Karl Marx naissait à Trèves.

Sa pensée diverse et complexe ne se limite pas à la caricature qu’on en fait après les États totalitaires qui s’en sont réclamé et leurs chutes lamentables. Elle analyse en profondeur la réalité du capitalisme, son fonctionnement, sa philosophie, ses conséquences politiques et sociales.

« Sa pensée (est) toujours actuelle» lit-on dans Le Monde, qui dans sa page Télévision du 28 avril, recommande sur Arte, le mercredi 2 mai , le documentaire « Le Phénomène Karl Marx qui donne la parole notamment à l’économiste Thomas Piketty et au philosophe Slavoj Zizek qui expliquent, entre autres, pourquoi les analyses marxistes aident à appréhender la complexité du monde. De nouvelles formes d’aliénation et d’exploitation existent dans nos sociétés modernes, les écarts de richesse se creusent, et relire Marx semble s’imposer. »

De son côté le journaliste Romaric Godin pour Médiapart a réalisé un entretien fictif avec K.Marx concernant la France actuelle à partir de citations réelles issues des œuvres du philosophe. C’est sidérant.

Quelques extraits de cet entretien :

Seriez vous favorable au protectionnisme qui revient en vogue ?

Ne croyez pas qu’en faisant la critique de la liberté commerciale nous ayons l’intention de défendre le système protectionniste qui contribue à développer la libre concurrence dans l’intérieur d’un pays.

Quel regard portez-vous sur la mondialisation actuelle des échanges ?

De même que la classe capitaliste d’un pays fraternise et s’unit contre les salariés, malgré la concurrence et la rivalité existant entre ses membres, de même les capitalistes de tous les pays fraternisent et s’unissent contre les salariés de tous les pays malgré leur concurrence sur le marché mondial.

En supprimant l’ISF et en réduisant l’imposition sur les revenus du capital l’exécutif prétend soutenir la production. Qu’en pensez-vous ?

Les uns et les autres oublient que le gaspillage et l’épargne, le luxe et le dénuement, la richesse et la pauvreté s’équivalent. La volonté du capitalisme consiste certainement à prendre le plus possible. Ce que nous avons à faire n’est pas de disserter sur sa volonté, mais étudier sa puissance, les limites de cette puissance et le caractère de ces limites.

A mesure que le capital productif s’accroît, la concurrence entre les ouvriers s’accroît dans une proportion beaucoup plus forte.

Faut-il organiser une convergence des luttes ?

L’émancipation des travailleurs doit être l’œuvre des travailleurs eux-mêmes. Tous les efforts menant à ce but ont échoué faute de solidarité entre les travailleurs de différentes professions dans le même pays et d’une union fraternelle entre les travailleurs des divers pays.

Que pensez-vous de la première année du président français ?

Il voudrait se poser en bienfaiteur patriarcal de toutes les classes, mais il ne peut pas donner à l’une sans enlever à l’autre. Il voudrait voler toute la France pour en faire cadeau à la France. Poussé par les exigences contradictoires de sa situation, il est obligé comme un prestidigitateur de marcher de surprise en surprise pour garder fixés sur lui les yeux du public.

Votre regard sur la France contemporaine est donc sévère ?

Si jamais période historique fut peinte en grisaille, c’est bien celle-ci : l’imbécillité astucieuse d’un seul individu annihile le génie officiel de la France et la volonté de la nation chaque fois qu’elle se manifeste dans le suffrage universel, jusqu’à ce qu’elle la rencontre finalement dans la volonté obstinée d’un flibustier.

Sarkozy, Hollande et finalement Macron réunis en une phrase dans « Le 18 brumaire de Louis Bonaparte » de Karl Marx. Fascinant ce bégaiement de l’Histoire qui rend Marx si actuel..

 

 

 

REVUE de PRESSE à travers quelques CHIFFRES. 30 avril 2018

Classé dans : Toutes — agir ensemble 30380 @ 20 h 02 min

De retour de voyage il faut se plonger dans les journaux, avec eux remonter le temps afin de savoir ce qui s’est passé dans notre beau pays et aussi dans le monde.

De cette lecture quelques chiffres émergent.

10 millions d’euros. Mis en examen pour corruption en Afrique, Vincent Bolloré déclare n’avoir rien à se reprocher car il assure ne pas suivre dans ses entreprises les opérations « à moins de 10 millions d’euros ». Ce qui était le cas des affaires pour lesquelles il est accusé.

39 et 1500. Ce sont les nombres des palestiniens tués et blessés depuis un mois par l’armée israélienne qui tire à balles réelles sur les manifestants qui participent à la -pacifique- Marche du retour organisée chaque vendredi depuis le 30 mars. Les manifestants revendiquent le droit des palestiniens à retourner sur les terres dont ils ont été chassés et dénoncent le blocus imposé depuis plus de dix ans par Israël à Gaza.

40 millions d’euros. C’est ce que la France a payé en 2017 à la compagnie russe Volga-Dniepr- Airlines pour le transport de matériel de guerre dans les divers endroits où nous la faisons sans avoir d’avion cargo assez gros pour y amener tout ce qu’il faut.. Il faut donc faire appel aux russes et leur louer des Antonov. C’est pourquoi on ne peut pas se fâcher tout à fait avec eux. 40 millions là Bolloré aurait pu s’en occuper. Quant à la réduction de la dépense publique…

0,3%. Vous partez confiants, sinon euphoriques, pensant qu’avec le Macron et sa « réforme » tout va aller mieux.

Vous revenez. Patatras. La croissance que l’on croyait super a ralenti. On l’espérait à + 0,6% du PIB mais elle a été ramenée à +O,3%.

Une des causes : la faible consommation des ménages.

Diable, il n’y aurait donc pas une répartition équitable de la richesse produite permettant à tout le monde de ne pas se bouger pour moins de 10 millions comme M. Bolloré.

300 000, c’est le nombre de livres d’occasion, gravures et revues proposés par les 210 bouquinistes des bords de la Seine à Paris. Ce serait « le dernier petit métier de Paris ».

Jérôme Callais, président de l’Association culturelle des bouquinistes de Paris milite pour l’inscription des bouquinistes au patrimoine mondial culturel de l’UNESCO.

On est avec toi Jérôme !

30 000 euros, c’est le coût estimé de l’action du groupe d’extrême droite Génération identitaire consistant à fermer le col de l’Échelle dans les Alpes. Col emprunté par des migrants à pieds.

Vu le prix ce n’est pas Bolloré qui s’en est occupé, mais ça fait quand même beaucoup, d’argent, dont la location de deux hélicoptères.

Parallèlement une première page du Monde titrait « Droite-Extrême droite, la tentative de rapprochement gagne la base ». Le journal aurait mieux fait de dire que le rapprochement est déjà fait au sommet. Les différentes lois portées par le ministre Collomb montrent que le rapprochement n’est plus à faire.

Et n’a-t-on pas vu 2 500 policiers à Notre Dame des Landes expulser quelques écolos qui voulaient faire pousser des carottes alors qu’on laisse une milice fasciste fermer une frontière.

Ces identitaires, cathos intégristes pour la plupart, sont quand même des imbéciles. Ils ont un slogan qui est « Gaulois réveille toi, pas de mosquée chez toi ». Les gaulois ils n’avaient pas d’église non plus et (conséquence?) pas de guerre de religion.

12 000, c’est le nombre de particules de microplastique par litre figées dans la banquise. Affolant.

Avec une production mondiale de plastique approchant les 300 millions de tonnes annuels, aucune zone n’est plus épargnée.

2 et 3. Macron a réalisé 2 entretiens télévisés en 3 jours. Interrogés par Odoxa

2 français sur 3 n’ont pas été convaincus par ses prestations.

Il voulait convaincre que son action était la bonne. Nous en étions déjà convaincus qu’elle est la bonne, mais exclusivement pour des gens comme Bolloré qui ne se remuent pas pour moins de 10 millions.

6 millions c’est le nombre de personnes qui vivent dans une forme de relégation dans les banlieues et cumulent les handicaps économiques et sociaux.

Jean- louis Borloo vient de remettre un énième rapport au premier ministre pour y remédier. Un rapport ça ne mange pas de pain.

139 euros contre 15. Françoise Nyssen, ministre de la culture vient de révéler que son ministère subventionne à hauteur de 139 euros chaque habitant de l’Île de France et seulement 15 euros pour les autres citoyens.

Au lieu de rééquilibrer ces montants afin de développer la création artistique, culturelle, en province, le choix de nos princes est de privilégier la circulation des œuvres créées à Paris. L’égalité n’est pas En Marche.

50. Bientôt le cinquantenaire de Mai 68.

Cinquante ans plus tard notre pays connaît un retour en force de l’ordre moral qui travaille à dénigrer le grand appel d’air et de liberté que fut Mai 68.

Ces controverses sur les valeurs morales permettent de masquer que Mai 68 fut aussi et surtout un moment fort de la lutte des classes.

Mais raisonner en termes de classes sociales, aujourd’hui c’est aller à contre courant, ça ne se fait pratiquement plus à gauche. Même Le Fada Insupportable ne le fait pas, il préfère parler de gens et de castes.

Macron de son côté, sa classe sociale il n’en parle pas, mais il lutte très bien et victorieusement pour elle.

 

12345...139
 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement