AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

CITATION DE LA SEMAINE 25. 20 juin 2021

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 12 h 52 min

 

« Avoir une liberté économique devrait signifier être libéré de l’économie, de la contrainte exercée par les forces et les rapports économiques, être libéré de la lutte quotidienne pour l’existence, ne plus être obligé de gagner sa vie. »

Herbert Marcuse.

(dans L’homme unidimensionnel)

 

 

Un livre. ABONDANCE et LIBERTÉ.

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 12 h 32 min

 

Paru en janvier 2020 « Abondance et liberté » un histoire environnementale de idées politiques est un livre de Pierre Charbonnier, docteur en philosophie, chargé de recherches au CNRS.

Il s’agit d’une histoire « environnementale » des idées politiques, c’est à dire du XVIIè siècle à nos jours d’une enquête historique concernant la pensée et l’action de l’humanité en fonction de la planète terre.

Dans sa conclusion il n’hésite pas à parler de gouffre.

Extraits.

« Un gouffre s’est creusé entre l’horizon ordinaire de l’action politique et l’ampleur des mutations dont nous parlent les scientifiques.

la crise climatique et la cohorte de perturbations qui l’accompagnent nous apparaissent par leur gigantisme trop massives et trop intimidantes pour faire l’objet d’une réponse appropriée… »

Ainsi pendant que la terre s’effondre les programmes électoraux mettent l’accent sur les caméras de surveillance et « la relance ».

« nos instruments de gouvernance opèrent désormais comme des « infrastructures de décision » qui nous tiennent à l’écart des problèmes les plus importants et nous contraignent à vivre au sein d’institutions et de pratiques qui tout en étant été dénoncées comme inadéquates persistent néanmoins … »

Par rapport à ces pouvoirs de décision l’individu se sent inutile, dépossédé de toute citoyenneté d’où les abstentions électorales de plus en plus massives mais auxquelles le néolibéralisme autoritaire s’est très bien adapté.

« Voir dans l’accumulation des épisodes caniculaires,des évènements climatiques extrêmes, de la fonte des glaciers ou de l’effondrement des populations d’insectes des phénomènes politiques de première importance est en décalage manifeste avec notre définition implicite de ce qui est politique ….

Il faut donc réapprendre à penser nos « arrangements avec la terre, sans tomber dans le double piège qui serait d’un côté l’idéalisation d’un état antérieur à l’abondance (qui n’avait rien d’idéal) et de l’autre un naturalisme politique avec lequel il suffirait d’être à l’écoute des normes immanentes au monde vivant…

nous ne pouvons plus envisager l’avenir comme le prolongement d’une dynamique historique familière…la crise écologique et climatique provoque une rupture quasi totale des ponts qui nous relient habituellement au passé, car la terre que nous habitons n’est plus du tout la même qu’auparavant…

Nous héritons d’un monde qu’aucune catégorie politique disponible n’est conçue pour gérer et donc d’une tâche apparemment impossible… »

Entre la dictature des marchés financiers qu’aucune crise économique sociale ou sanitaire n’ont pu remettre en cause et la montée triomphante des idéologies identitaires et sécuritaires, il est légitime de penser que si un jour changer de paradigme était possible il serait alors trop tard.

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 24. 13 juin 2021

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 00 min

 

« Le Seigneur a dit : tu aimeras ton prochain comme toi-même.

Personnellement je préfère moi-même, mais je ne ferais pas entrer mes opinions personnelles dans ce débat. »

Pierre Desproges.

 

 

IDENTITÉS à la CARTE. 8 juin 2021

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 13 h 25 min

 

Elections départementales obligent, il est question ces jours-ci d’identité gardoise.

Une identité parmi d’autres car grâce au millefeuille politico-administratif, s’il sont des choses dont nous ne manquons pas c’est bien d’identités.

Ici nous avons une identité saint christolenne avec nos 3 châteaux, nos 80 associations et le plus vieux projet routier du monde.

Agglomération oblige, nous sommes aussi grands alèsiens, mensuellement bercés par le journal du monde merveilleux de l’Agglo, ce qui ne nuit en rien à notre identité cévenole liée au Pays Cévenol que nous habitons.

Si nous n’avons pas la chance des montpelliérains de vivre dans un Métropole, nous dépendons quand même d’un récent Pôle Métropolitain Nîmes/Alès. Une sous-identité départementale en quelque sorte.

Il y a quelques années nous avions gagné une forte identité languedo-roussillonaise qu’il a fallu troquer contre l’occitane, Midi-Pyrénées nous ayant absorbés. Une identité pour deux avec la même langue d’oc mais des climats forts différents.

Toutes ces identités sont évidemment chapeautées au niveau national par l’identité française.

L’identité française, qui or une langue commune est un remarquable canular car c’est le plus grand mélange planétaire des peuplades les plus diverses.

Un mélange continu de l’Antiquité -gaulois, celtes, grecs, romains, phéniciens, wisigoths, francs, burgondes, maures et sarasins…- à nos jours -italiens, espagnols, africains, polonais…- (liste non exhaustive) qui nous donne le record mondial du brassage ethnique.

Sans compter qu’est arrivée l’identité européenne qui du finnois au lusitanien est quand même un peu floue. Quoique passer des siècles à s’envahir et à se taper dessus ça crée des liens.

Cette profusion d’identités dont on peut se servir à la carte en fonction du moment et du lieu, met à mal nos repères en nous noyant dans un pataquès administratif, et surtout sert aux imbéciles et aux réactionnaires, qui selon leurs besoins, avancent une identité ou une autre pour rejeter les autres citoyens du monde.

 

 

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (53). 7 juin 2021

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 20 h 04 min

 

C’est mieux ailleurs (lundi 31 mai)

Dans un dossier sur le Gard et les gardois qui n’était pas inintéressant, est venue se placer l’analyse d’un écrivain dont nous aurons la bonté de taire le nom.

Il assène :

« Au Vigan, les habitants sont tournés vers l’Aveyron, à Alès vers la Lozère, à Sommières vers l’Hérault, à Nîmes vers Arles, c’est cette multiplicité qui fait les racines du Gard. »

Comment prendre racines ici en allant voir là bas ? Impossible.

De plus si le gardois a besoin de se tourner vers l’Aveyron, la Lozère etc, etc, pour trouver des racines cela veut dire qu’il est dénué de personnalité, que c’est un être virtuel dissout dans ses voisins.

Ce qui n’empêche pas notre « sociologue » d’affirmer que « le gardois est chauvin »

Mais après tout pourquoi y aurait-il une identité gardoise? Ne sommes nous pas avant tout des méditerranéens pour lesquels un découpage administratif et une préfecture ne sauraient effacer l’histoire et la culture commune et dont le territoire est celui de l’olivier.

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 23.

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 10 h 51 min

 

« La France est un pays où il est plus important d’avoir une opinion sur Homère que d’avoir lu Homère. »

Stendhal.

 

 

Elections départementales. CONTOURNEMENTS. 4 juin 2021

Classé dans : Elections,Toutes — agir ensemble 30380 @ 19 h 40 min

 

 

Du côté d’Alès les candidats à l’assemblée départementale ont tous le contournement dans leur besace électorale. Problème, c’est pas le même selon le canton.

Pour les candidats d’Alès 1 il s’agit de contourner le centre ville de Saint Christol car il y aurait un centre ville.

Ceux d’Alès 2, plus ambitieux, veulent contourner Alès, carrément.

On doute que le département du Gard avec ses dépenses sociales, scolaires, toutes les routes à entretenir et le désengagement de l’Etat puisse se payer deux contournements pour le seul bassin alèsien. Faudra bien choisir par où commencer si commencement il y a.

Si l’ancienneté prime, incontestablement Saint Christol tient le pompon avec un projet vieux de 60 ans.

Mais s’il y a une prime à l’intelligence Alès 2 l’emporte en partant du rond point de Vézénobres de la 2 fois 2 voies et contournant Alès en allant à Salindres.

Comme il est dit « La priorité c’est l’accès à l’autoroute pour le deuxième bassin industriel d’Occitanie. »

Le handicap d’Alès 1 c’est qu’il ignore totalement la 2×2 voies qui effectivement n’était pas née lorsque ce projet fut elaboré et qui n’a jamais été modifié pour en tenir compte.

Ainsi après les 3 pénétrantes Nord/Sud allant vers Alès – Draille, Nationale et 2×2

voies- une 4ème viendrait s’y rajouter.

L’avantage d’Alès 2 c’est qu’il ébauche un grand contournement de la ville centre dont la rocade est aujourd’hui saturée. Contournement, qui poursuivi, permettrait de joindre le rond point de Vézénobres à la route de Montpellier au sud de Saint Christol. Cette commune étant alors véritablement contournée plutôt que saignée.

Le débat est donc ouvert par nos candidats au Conseil départemental.

Des partisans des contournements 1 ou 2 lesquels vont l’emporter ?

«Ce contournement il faut le faire. » dit Bénézet de Saint Christol.

« Il fut désengorger Alès.» dit Valérie Meunier d’Alès. 

Lutte fratricide à propos du bitume pour des candidats de la même étiquette.

Un mandat sera-t-il suffisant pour que l’assemblée départementale les départage ? Pas sur.

D’autant que 6 ans c’est vite passé et qu’il faut bien garder quelques projets pour les prochaines campagnes électorales (pensez aux dizaines de campagnes électorales qu’a pu meubler en 60 ans le contournement de Saint Christol).

Tous les candidats devraient cependant se méfier d’un troisième contournement très en vogue en ce moment, le contournement des urnes par les électeurs.

 

 

 

 CITATION DE LA SEMAINE 22. 31 mai 2021

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 17 h 08 min

 

« L’inégalité des conditions entraîne l’inégalité des richesses, mais l’inégalité des richesses n’amène pas l’inégalité des besoins. »

Jean Anthelme Brillat Savarin. (1755/1826)

 

 

 LES DIVAGATIONS DE SA MAJESTÉ. 30 mai 2021

Classé dans : MMM,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 38 min

 

En visite à Nevers, sa majesté Emmanuel 1er a lancé à l’adresse des sans papiers :

« Vous avez des devoirs avant d’avoir des droits. »

Dans une société démocratique, une (vraie) République qui privilégie les droits humains, nous avons « en même temps » des droits et des devoirs et inversement.

Lorsque dans une société les devoirs sont avant les droits, cela s’appelle l’esclavage.

Mais il est vrai que pour le souverain que l’on soit sujets, vilains,serfs ou esclaves, peu lui importe puisqu’il est le maître.

 

Comme un souverain qui ne fait pas la guerre n’est pas tout à fait accompli, François II puis Emmanuel 1er sont allés la faire au Mali et dans ses environs.

Cela fait 8 ans que ça dure et aujourd’hui le corps expéditionnaire du monarque compte 5 100 soldats.

On nous disait que cette intervention avait pour but d’éradiquer le terrorisme islamiste, et le roi, martial prétendait « L’islamisme radical au Mali avec nos soldats sur place ? Jamais de la vie ! »

Or sous la barbe de nos vaillants régiments, qui n’avaient pas vu le premier, un second coup d’Etat vient d’avoir lieu.

Alors Emmanuel 1er, solennel, déclare : « Si cela va dans ce sens (l’islamisme radical) je me retirerai. »

Ce qui signifie,

1- que l’islamisme radical au lieu de sombrer, se développe dans cette région du monde malgré (ou à cause) les troupes royales -pardon, françaises-

2- qu’Emmanuel 1er traite la guerre comme une favorite : « je me retirerai »… après avoir pénétré bien entendu.

 

Cessons de critiquer et soyons respectueux car notre roi est un devin.

A Nevers encore il a prédit :

« ça va aller de mieux en mieux. » (Mali mis à part).

Nous pensions que son précepteur était un philosophe. Erreur. Car ce ne peut être que « le Devin » d’Astérix qui lui a appris qu’ « après la pluie vient le beau temps ! »

Et après le Macron ?

 

 

Départementales. Des élections A LA VIE A LA MORT. 28 mai 2021

Classé dans : Elections,Toutes — agir ensemble 30380 @ 10 h 33 min

 

 

La présentation des élections départementales pour le canton Alès 1 : Alès-ouest, Anduze, Saint Christol…(Midi Libre 29 mai) ne manque pas d’humour -certes involontaire-

Comme on le sait les candidatures se font par binôme : un homme, une femme, et c’est pas du cinéma.

Aux extrêmes les candidates sont vraiment différentes.

  • La candidate du Rassemblement National est « conseillère funéraire ». C’est une opportunité pour un parti qui veut enterrer la démocratie.
  • A l’opposé la candidate Un Monde Nôtre est « coach de vie ».

Leur affrontement sera donc à la vie à la mort !

Le « Un Monde Nôtre » est tout de même perturbant

On comprendrait :

  • « Un monde nôtre » Le monde est à nous.
  • Ou bien « Un autre monde » On peut toujours rêver. Quoi que ce titre pouvant évoquer l’autre monde, l’au delà, nous rapprocherait de la conseillère funéraire ce qui n’est sans doute pas le but ; à moins que leur complémentarité amène les coach à faire équipe.

Ou alors nous avons affaire à un subtil jeu de mots phonétique suggérant « qu’un monde autre est nôtre » Eh bé pour dépatouiller un tel problème il faudrait un coach électoral.

 

Le binôme de droite et d’extrême centre se place « sous la bannière du bon sens Gardois »

Du bon sens c’est parfait et ça va aider les électeurs. Tout le monde va pouvoir les interroger et selon notre état et nos besoins, avec bon sens, ils nous enverront chez la coach de vie ou la conseillère funéraire.

L’ennuyeux c’est qu’après il ne leur restera pas grand monde.

 

Les sortants eux, se sont mis « d’accord sur des orientations qui ont vocation à ancrer davantage la politique départementale dans son essence à gauche. »

Ancrer dans de l’essence ?! C’est de la politique ou de la pétrochimie ?

Et ils nous disent qu’ « il (leur) faudra faire campagne »

Il y aurait donc une campagne électorale. C’est bon à savoir.

 

Et LREM de Macron ? Apparemment sur ce canton elle est déjà morte. C’est pas bien grave car ensemble, RN et LR reprennent toutes ses idées (et vice versa).

 

Dans l’article de présentation des idées et des programmes, au début, des candidats avancent qu’il « faut laisser place à la nouveauté. »

Au rayon des nouveautés on lit parmi les « chantiers à mener »…  « un projet vieux de 50 ans » (c’est le contournement qui en fait en a 60).

Il fut un temps où les candidats avaient des projets pour les 50 ans à venir.

Aujourd’hui ils en ont pour les 50 ans passés.

 

Elections Régionales. Quelques jours avant (20 mai) on apprenait le dépôt d’une neuvième liste en Occitanie.

Celle-ci se nomme « Union Essentielle ».

Elle a la particularité de n’avoir parmi ses candidats aucun responsable de parti ni aucun élu.

Cette liste Essentielle est donc sans huile.

Pour avoir une huile Essentielle il faudra attendre qu’elle ait un élu.

 

12345...192
 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement