AGIR ENSEMBLE

pour vivre en harmonie à Saint Christol les Ales

 

CITATION DE LA SEMAINE 30. 23 juillet 2017

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 14 h 58 min

 

Le travail est un trésor.

Le travail des autres, cela va de soi.

Henri JEANSON

 

 

La SÉCURITÉ à Saint Christol : des CHIFFRES ASSASSINS. 20 juillet 2017

Classé dans : A propos du conseil....,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 30 min

 

Voisins vigilants, convention avec la police nationale, caméras de surveillance passives, autant d’initiatives dont se gargarise la municipalité Bénézet et qui ne sont que de la poudre aux yeux dont nous avons démontré l’inutilité, l’effet négatif et l’implantation inadaptée (1).

A la déconstruction de leur politique nous pouvons ajouter les chiffres assassins suivants :

  • L’effectif de la police municipale de Saint Christol vient de tomber à 3 agents pour 6951 habitants
  • La ville d’Alès vient de porter le personnel de la police municipale au nombre de 60 pour 39993 habitants

Si bien qu’il y a :

  • 1 policier municipal pour 667 habitants à Alès

Contre

  • 1 policier municipal pour 2317 habitants à Saint Christol.

Il manque au moins 7 agents à la police municipale de notre « grande » commune  pour être au niveau de la ville d’Alès.

La sécurité, Bénézet et les siens, ils en parlent beaucoup, mais ce n’est que du baratin. Chiffres à l’appui.

 

 

(1) Voir les articles « La sécurité une escroquerie de la municipalité » et dans « Finissons-en » le paragraphe « Et la sécurité bordel ! »

 

 

L’INSOUMIS et la VIEILLE GANACHE. 18 juillet 2017

Classé dans : Non classé,Toutes — agir ensemble 30380 @ 7 h 51 min

 

1/ Le 30 juin, le président de la République a maintenu dans ses fonctions le chef de l’état- major, le général de Villiers, qui avait pourtant dépassé la limite d’âge.

2/ Le 12 juillet, cette vieille ganache lors de son audition par la commission de la défense de l’Assemblée nationale, avait répondu à un député qui lui demandait ce qu’il ferait s’il n’obtenait pas les moyens qu’il voulait pour l’armée : «Je ne me laisserai pas baiser comme ça. »

3/ Le 13 juillet il est bien baisé, car Macron, en lui rappelant « Je suis votre chef » prend la décision de couper les crédits des armées à hauteur d’un milliard d’euros afin de boucler l’année budgétaire 2017.

4/ Mais fidèle à sa tactique du « en même temps » le président annonce dans la foulée que les crédits militaires seront portés à 34,2 milliards d’euros en 2018 contre 32,7 cette année.

5/Résultat : avec 1 milliard de baisse en 2017 pour 1,5 milliard de hausse en 2018, la vieille ganache ne s’est pas laissée baisée pour rien, c’est une passe à 500 briques. Cela va faire des jaloux et risque de créer des vocations peu recommandables.

Évidemment il y a des mécontents, mais ce ne sont pas ceux que l’on attendait. C’est en particulier Alexis Corbière, le porte parole de Mélenchon et député « insoumis » qui affirme : « Les conséquences de l’austérité sur l’armée sont intolérables. Le coup de gueule du général de Villiers est légitime »

Par sa définition première, un insoumis était un soldat qui n’avait pas répondu à l’appel sous les drapeaux, un déserteur, un pacifiste, un antimilitariste.

Nous assistons donc à un véritable renversement des valeurs avec des insoumis qui maintenant défendent les militaires, justifient leur grossièreté, leurs menaces sous-jacentes.

Jusqu’à présent la gauche, plutôt antimilitariste, protestait constamment contre l’importance des crédits militaires et parallèlement contre l’insuffisance de ceux accordés à l’éducation. Encore un de nos repères qui fout le camp.

Nous sommes d’autant plus perplexes que l’Université, déjà sous pression, doit subir des suppressions de crédits équivalentes à la rémunération annuelle de 5500 chercheurs. De cela le professeur Corbière n’a rien dit, trop occupé à défendre la vieille ganache.

Décidément l’élection présidentielle n’en finit pas d’apporter des nouveautés, voici maintenant les insoumis militaristes.

N.B. Concernant la recherche, on constate que Macron supprime des crédits « et en même temps » souhaite accueillir les chercheurs américains brimés par son ami Trump.

Quant à Monsieur Corbière insoumis « et en même temps » militariste, il fait du Macron sans le savoir.

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 29 16 juillet 2017

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 20 min

« Celui qui est capable de marcher derrière une musique militaire n’a pas besoin de cerveau : une moelle épinière lui suffit. »

Albert EINSTEIN

 

 

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE. (27) 13 juillet 2017

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 12 h 58 min

 

Bénézet « le grand ». (15 juin)

C’est un article remarquable qui rend compte de la réception en mairie des nouveaux saint-christolens.

« Les nouveaux habitants n’étaient pas tous là » prévient l’article. Cela doit être vrai car sur la photographie d’illustration, on voit de face le maire en compagnie de la Fausse Sénile (l’adjointe à la communication) s’adresser à nos petits nouveaux au nombre de quatre.

Deux sont vus de dos, un de profil, mais il est en parti masqué par les deux précédents, du quatrième on ne voit que la cuisse droite. On n’a reconnu personne, néanmoins c’est encore une photo de notre page locale qui aurait sa place aux rencontres photographiques d’Arles.

Ce qui aurait intéressé les lecteurs que nous sommes c’est de savoir qui ils étaient, d’où ils venaient, ce qui les avait attirés dans notre région, s’ils étaient satisfaits de leur installation, de leur nouveau cadre de vie….

Que nenni. L’article reproduit le discours du maire présentant la ville à la manière d’une publicité touristique. Mais il faut avouer que nous sommes flattés car,

« Le maire a présenté les atouts de cette grande commune. »

« Grande par sa superficie. »

Plus petite qu’Alès tout de même a-t-il précisé.

« Grande par le nombre de ses habitants .»

On ne savait pas qu’en étant 6951 habitants (INSEE janvier 2017) nous devenions une grande ville, nous étions trop modestes.

« Grande par ses 80 associations. »

Dont les budgets rapetissent grâce à la baisse de 10% des subventions municipales, ça il ne l’a pas dit

« Grande par la présence de trois magnifiques châteaux. »

La ville moyenne de Versailles, où il n’y en a qu’un, doit nous jalouser.

« Sans oublier le Gardons et les trois ruisseaux… »

Le maire de tant de grandeurs ne peut être que grand lui-même. C’est ce que l’on se dit. Et découvrant son utilisation subtile de l’anaphore on se demande s’il ne fut pas un temps

« la plume » de François Hollande.

Réflexion faite, n’avons nous pas tort de ne pas être satisfaits de cet article ? Car non seulement il révèle la grandeur de la commune et de Bénézet, mais aussi il pouvait très bien s’adresser uniquement aux nouveaux habitants qui n’étaient pas là. Sauf 4.

 

 

CHIFFRES à NOTER. De l’Utilité des Primaires. 11 juillet 2017

Classé dans : CHIFFRES A NOTER,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 38 min

 

  • Primaire des socialistes en 2012 : Manuel Valls obtient 5,63% des voix et se classe 5ème sur 6 candidats. Il sera nommé Premier ministre .
  • Primaire des socialistes en 2017 : François de Rugy obtient 3,82% de voix et se classe 5ème sur 7. Il est choisi comme Président de l’assemblée nationale.
  • Primaires de la droite en 2017 : Bruno Lemaire obtient 2,38% des voix et se classe 5ème sur 7. Il est nommé ministre des finances.

L’importance des fonctions qu’ils occupent ou ont occupées, est inversement proportionnelle à la confiance que leur a accordée les électeurs de leur propre camp avant qu’ils ne les trahissent, ce qui démontre l’utilité des primaires.

Curieusement les vainqueurs des primaires 2017, Hamon et Fillon n’ont rien obtenu, ce qui établi un rapport particulier entre le résultat aux primaires et la récompense qui en découle.

En fonction de ce rapport on ne comprend pas pourquoi Jean-François Copé qui a obtenu 0,30% des voix à la primaire de la droite et terminé bon dernier, n’est pas Président de la République.

 

 

 

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 28 9 juillet 2017

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 38 min

« Le métier d’acteur est un métier de menteur qui permet de continuer à faire l’enfant toute la vie. »

Marcello MASTROIANNI

 

 

LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE (26). 7 juillet 2017

Classé dans : LES PETITES PERLES DE MIDI LIBRE,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 14 min

 

Laïcité, le voile n’est pas levé. (9 et 23 juin)

Dans l’édition du 9 juin, la monitrice du CMJ, « L’élue Véronique Sortais présente les vacances citoyennes 2017. »

On apprend que cette action qui débutera la 17 juillet concerne les 9/17 ans et que le thème retenu est la laïcité « car il s’agit d’un sujet à la fois lié à l’histoire de notre pays et d’actualité. »

On n’en saura pas plus. Rien sur le contenu du projet.

Il serait quand même intéressant de connaître les orientations données à ce thème, car on voit mal des enfants de 9 ans définir eux-mêmes ce concept dans sa complexité et dans son actualité.

D’où la question, la monitrice et ses intervenants, dont le président de l’OMC qui partout rapplique avec sa Réplique, vont-ils s’attacher à une vision restrictive et punitive de la laïcité, vision chère à Valls et au FN, qui va jusqu’à interdire des tenues de baignade et confondre laïcité et défense de l’occident chrétien contre l’islam ?

Ou bien vont-ils opérer un retour aux sources de la loi de 1905 pour qui la laïcité est synonyme de liberté. Conception, qui à côté de l’obligation de neutralité de l’État, donne toute liberté à l’individu pour sa pensée et ses pratiques. Même dans l’espace public où il peut déambuler voilé ou en soutane, porter un béret ou une kippa…

Il serait donc plus qu’utile de connaître les projets éducatif et pédagogique de ces vacances citoyennes. Ce serait bien la moindre des choses que le journal local en présente les grandes lignes. A moins que la monitrice elle-même n’en ait rien dit, ce qui n’est pas impossible.

Heureusement l’article annonçait une réunion de présentation le 15 juin. On allait donc tout savoir.

Et l’édition du 23 juin nous a mis l’eau à la bouche avec ce titre

« Les vacances citoyennes ont été présentées. »

avec en sous-titre

« Le projet 2017 a été dévoilé et aura pour thème la laïcité. »

Qu’en disent les 3 colonnes de l’article ? C’est extraordinaire, RIEN. Il fallait le lire pour le croire.

Il n’y est question que de l’action 2016, de la vidéo réalisée l’été dernier, des souvenirs des participants.

Le projet sur la laïcité n’est donc toujours pas dévoilé. Est-ce un signe ?

Cependant « Le public a été invité à prendre les imprimés de pré-inscription. »

Pour de l’info, c’est de l’info !

Bonus Nous conseillons vivement à la monitrice du CMJ de se procurer et de diffuser dans le cadre de ses vacances citoyennes « La laïcité pour les nuls » de Nicolas Cadène, Rapporteur général de l’observatoire de la laïcité. Elle pourra aussi en prêter

un exemplaire à la correspondante du journal.

 

 

Écho du Conseil. CHIFFRES CHOC. 3 juillet 2017

Classé dans : A propos du conseil....,Toutes — agir ensemble 30380 @ 15 h 24 min

 

A la séance du 20 juin, des dossiers « chauds » concernant l’éducation étant à l’ordre du jour, l’adjointe à l’éducation, Madame Goguillon, était absente comme de bien entendu.

Face à l’opposition qui soulignait sa perplexité, le maire a déclaré, tranquille :

« ça n’a pas d’importance. » On serait tenté de lui donner raison, mais son adjointe appréciera.

Les parents d’élèves de l’enseignement public apprécieront eux aussi, la majorité municipale ayant voté une augmentation de 41% (pas 4, pas 1, pas 4 virgule 1, c’est bien 41%) du prix des repas à la cantine de l’école publique.

Quand Marion Assenat a demandé au maire « Qu’est-ce que vous diriez si le prix du contenu de votre caddy augmentait d’un seul coup de 41% ? » il a regardé si ses chaussures étaient convenablement cirées, puis il est passé à autre chose.

On se souvient qu’à contrario lors d’un précédent Conseil la dotation par enfant attribuée par la commune à l’école privée Saint-Christophe a augmenté de 50% pour atteindre aujourd’hui 685 euros par tête. Les parents d’élèves de l’enseignement privé apprécient c’est sûr.

En principe cette dotation est équivalente à ce que la commune investit par élève dans l’école publique.

Suzanne Coulet a demandé que le calcul de cette équivalence, tenu secret, soit communiqué au Conseil. On attend.

Récapitulons.

  • 41% c’est l’augmentation du prix du repas à la cantine de l’école publique
  • 50% c’est le bonus de la dotation par enfant à l’enseignement privé.

Y-a-t-il un lien avec le fait que

  • 0-zéro- enfant des élus de la majorité municipale fréquenterait une école publique de Saint Christol ?

N’y aurait-il pas là des choix quelque peu idéologiques ?

(A suivre)

 

 

CITATION DE LA SEMAINE 27 2 juillet 2017

Classé dans : La citation de la semaine,Toutes — agir ensemble 30380 @ 16 h 34 min

« La seule arme que je tolère, c’est le tire-bouchon. »

Jean CARMET

 

12345...128
 
 

Section cantonale de La Gra... |
RESISTER, S'INSOUMET... |
Europa Linka |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Unir agir pour Etupes
| R P M justice-progrès-solid...
| Barjac Autrement